background preloader

Synchronicités

Facebook Twitter

Théorie de la Synchronicité. Physique de l'information. Synchronicité et Hasard. (Par Hans Primäs) [1] En 1992 est apparue dans les éditions Springer la correspondance entre le psychiatre Carl Gustav Jung et le physicien théorique Wolfgang Pauli - un document de premier ordre relatif à l’histoire des idées [2].

Synchronicité et Hasard

A côté de beaucoup d’informations personnelles - qui ne nous intéressent ici que de façon secondaire - il s’agit surtout de discussions sur la relation entre la psyché et la matière. En partant de leurs domaines professionnels respectifs, le psychologue Jung et le physicien Pauli sont parvenus tous les deux avec une concordance remarquable à la supposition de "l’existence d’un seul monde, dans lequel la psyché et la matière seraient une seule et même chose, que nous distinguons uniquement pour mieux les connaître en eux-mêmes" [3]. Coïncidences et synchronicités.

Des hasards trop insignifiants pour ne pas être remarquables...

Coïncidences et synchronicités

Selon les dictionnaires, une coïncidence correspond à des événements qui se produisent ensemble par hasard, c'est-à-dire à la suite d'un concours de circonstances. Mais, certaines de ces coïncidences, que Jung a nommées « synchronicités », sont plus complexes et chargées de sens en laissant une profonde et troublante impression au témoin. L’impression d’un ordre préétabli, d’une véritable connexion entre l'esprit et la matière, entre notre psychisme intérieur et le monde extérieur.

On peut classer dans les coïncidences les nombreux exemples où l'on rêve ou pense à quelqu'un que l'on n'a pas vu depuis longtemps et que l'on rencontre ou dont on reçoit des nouvelles au cours des jours suivants. Même les rationalistes les plus acharnés avouent avoir vécu ce genre d'expériences qu'ils attribuent au simple " hasard". (FR) Comment les Synchronicités peuvent nous guider?

Chiffres