background preloader

Image diapo

Facebook Twitter

Livre cataracte

La Vision Futuriste avec Photoshop [Tutoriel] De l'origine des espèces. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

De l'origine des espèces

De l’origine des espèces au moyen de la sélection naturelle, ou la Préservation des races favorisées dans la lutte pour la vie [réf. nécessaire](titre anglais original : On the Origin of Species by Means of Natural Selection, or the Preservation of Favoured Races in the Struggle for Life), est un ouvrage de Charles Darwin, publié le et dans lequel il explique le mécanisme présidant, selon lui, à l'évolution graduelle des espèces vivantes dans la nature. Malgré son titre, cet ouvrage est considéré aujourd'hui comme fondateur de la théorie de l'évolution moderne. Darwin mentionne différents prédécesseurs, à la fois concernant l'idée de « descendance avec modification » et l'idée de sélection naturelle dans une Notice historique ajoutée à partir de la troisième édition.

Genèse de l'œuvre[modifier | modifier le code] Travaux antérieurs cités par Darwin[modifier | modifier le code] Transformation des espèces[modifier | modifier le code] Charles Darwin. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Charles Darwin

Pour les articles homonymes, voir Darwin. Charles Darwin Charles Darwin en 1869, par J. Cameron. Compléments Darwin a vu de son vivant la théorie de l'évolution acceptée par la communauté scientifique et le grand public, alors que sa théorie sur la sélection naturelle a dû attendre les années 1930 pour être généralement considérée comme l'explication essentielle du processus d'évolution. L'intérêt de Darwin pour l'histoire naturelle lui vint alors qu'il avait commencé à étudier la médecine à l'université d'Édimbourg, puis la théologie à Cambridge[2]. Ayant constaté que d'autres avaient été qualifiés d'hérétiques pour avoir avancé des idées analogues, il ne se confia qu'à ses amis les plus intimes et continua à développer ses recherches pour prévenir les objections qui immanquablement lui seraient faites[A 1].

Biographie[modifier | modifier le code] Enfance et études[modifier | modifier le code] — Autobiographie, p. 16 « Préface » à A. (en) E. Euclide. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Euclide

Euclide (gravure, début du XVIIe siècle)[1]. Euclide (en grec ancien Εὐκλείδης / Eukleídês) est un mathématicien de la Grèce antique, auteur d’éléments de mathématiques, qui constituent l'un des textes fondateurs de cette discipline en Occident. Aucune information fiable n'est parvenue sur la vie ou la mort d'Euclide ; il est possible qu'il ait vécu vers 300 avant notre ère. Son ouvrage le plus célèbre, les Éléments, est un des plus anciens traités connus présentant de manière systématique, à partir d'axiomes et de postulats, un large ensemble de théorèmes accompagnés de leurs démonstrations.

Il porte sur la géométrie, tant plane que solide, et l’arithmétique théorique. Du nom d’Euclide, dérivent en particulier l’algorithme d'Euclide, la géométrie euclidienne (et non euclidienne), la division euclidienne. Biographie Aucun document ne vient contredire ces quelques phrases, ni les confirmer vraiment. Roger Bacon. Roger Bacon, surnommé le Docteur admirable (Doctor mirabilis), est un moine né en Angleterre , non loin Ilchester vers 1214, dans le comté de Sommerset, d'une famille ancienne et considérée dans le pays, et mort à Oxford en 1294.

Roger Bacon.

Ce disciple de Pierre de Maricourt fut incontestablement l'esprit le plus éclairé de son siècle. Au sortir de l'enfance, ses parents l'envoyèrent aux écoles d'Oxford, où ses rapides progrès lui concilièrent la bienveillance de plusieurs personnages éminents, et, entre autres, de Robert Grosseteste, évêque de Lincoln. George Biddell Airy. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

George Biddell Airy

Pour les articles homonymes, voir Airy. George Biddell Airy en 1891 George Biddell Airy ( – ) était un mathématicien, astronome, géodésien et physicien britannique. En décembre 1826, il succède à Thomas Turton comme professeur lucasien de mathématiques. Il occupe cette chaire pendant un peu plus d'un an, puis est nommé professeur plumien d'astronomie et de philosophie expérimentale et devient aussi directeur du nouvel observatoire de Cambridge. Il a notamment développé une théorie des arcs-en-ciel.

George Biddell Airy est devenu membre de la Royal Society le 21 janvier 1836. Articles connexes[modifier | modifier le code] Liens externes[modifier | modifier le code]