background preloader

Migrants, migrations

Facebook Twitter

Transborder_map_front.jpg (Image JPEG, 2880x2032 pixels) Web documentaire De l'Autre Côté sur politiques migratoires | Webdoc De l'Autre Côté. Ce projet découle d’une volonté d’informer l’opinion publique sur les politiques migratoires en Europe. Comment les Etats traitent-ils les migrants à l’heure de la mondialisation ? Par une enquête effectuée en Italie, en Grèce, en Turquie et en France, nous avons souhaité comprendre les mécanismes répressifs qui sont utilisés pour contrôler la mobilité. Dans l’objectif d’enrichir le débat sur l’immigration, l’association Osons Savoir s’est mobilisée pour produire un outils de sensibilisation soutenant la parole d’acteurs impliqués chaque jour auprès des migrations. C’est pourquoi, nous avons souhaité réunir la Ligue des Droits de l’Homme, la Cimade, la Fasti, Ritimo, les Amoureux au ban public, Attac, et les réseaux Terra et Migreurop, afin d’exprimer des opinions issues de la société civile et peu médiatisées.

Crédits Réalisation et production : Jeremy Cheong Chi Mo Opérateurs caméra : Andonala Andrianjafy, Jeremy Cheong Chi Mo, Andrea Coccia et Laurent Houillon. Remerciements. Articles de Roger BRUNET. Les migrations internationales. Lydie Fournier De plus en plus importants, les mouvements internationaux de population ne se résument pas à des transferts des pays pauvres vers les pays riches. Les trajectoires, les motifs et les effets de ces migrations sont complexes et multiples. Des trajectoires variées A l’heure de la mondialisation, les migrations internationales ne sauraient se résumer à des mouvements de populations fuyant une vie difficile dans des pays pauvres pour rejoindre des contrées occidentales riches de bienfaits économiques. D’une part, toutes les régions du monde sont aujourd’hui concernées par ces flux, comme zone de départ, d’accueil ou de transit, parfois l’une et l’autre à la fois.

Les migrations concernent aujourd’hui près de 200 millions de personnes (75 millions en 1965), l’essentiel de ces déplacements se faisant au sein des deux hémisphères Nord et Sud. Un essor des mouvements Sud-Sud Le diplôme, sésame du migrant (1) Catherine Wihtol de Wenden, La Globalisation humaine, Puf, 2009. Bibliographie. Pour un accès ouvert aux centres d'enfermement des migrants en Europe: Conférence le 22 octobre à Paris. Pour un accès ouvert aux centres d'enfermement des migrants en Europe: Conférence le 22 octobre à Paris Contexte Afin de gérer leurs flux migratoires, la plupart des États membres de l’UE ont recours aux centres de rétention de migrants. Des cas de violation de droits de l’homme ont été signalés dans bon nombre de ces pays, avec des détenus de facto qui, bien que n’ayant commis aucun crime, se retrouvent dans une situation où l’assistance juridique, la communication avec l’extérieur et la liberté de mouvements leur sont refusées. Des organisations de défense des droits de l’homme ont condamné les conditions de vie épouvantables à l’intérieur de ces camps.

Bien que le drame de ces personnes tentant de traverser la mer pour atteindre les côtes européennes ait quelque peu attiré l’attention des médias, le grand public en sait très peu sur les conditions de rétention pratiquées dans ces centres. Culture nomade à l’épreuve du capital mobilité, les Peuls Fulaabe (Mauritanie) Culture nomade à l’épreuve du capital mobilité, les Peuls Fulaabe (Mauritanie) Dossier Sahara et Sahel, territoires pluriels Mots clés: Capital social et politique • Culture nomade • Marginalité • Mauritanie • Mobilité • Peuls L’article décrit l’évolution des pratiques de la mobilité d’un groupe peul (les Fulaabe) au sud de la Mauritanie du nomadisme pastoral aux mobilités contemporaines.

Il explique la formation d’une «culture de la mobilité» dans la longue durée, tout en mesurant l’impact des crises écologiques et politiques des dernières décennies. Il montre qu’au Sahel les savoirs et les pratiques de la mobilité dans l’histoire ne la convertissent pas nécessairement en mobilité et migration contemporaines, celles-ci dépendant non pas de la «culture» mais bien plutôt du «capital mobilité». Notre propos repose sur l’exploitation de différents types de sources historiques et sur un terrain ethnographique (Ciavolella, 2010a).

Migrants (subsahariens) en transit à Tamanrasset: du passage à l'impasse? Migrants (subsahariens) en transit à Tamanrasset: du passage à l'impasse? Dossier Sahara et Sahel, territoires pluriels Mots clés: Aventure • Ethnographie • Inertie • Migrants • Sahara • Ville L'intensification de la lutte contre les migrations irrégulières dans les États maghrébins, induite par la pression de l'Union européenne, contrarie la circulation des migrants subsahariens et généralise la migration par étapes entre le Sahara et la rive sud de la Méditerranée. Ce dispositif migratoire confère à Tamanrasset (Sud Algérien) la fonction d'escale majeure pour notamment des ressortissants de l'Afrique forestière. Soumis à la précarité et au contrôle policier, ceux-ci s'efforcent, dans un contexte d'altérité, d'inventer un quotidien et de donner du sens à l'espace urbain saharien en élaborant une toponymie des lieux.

Éléments méthodologiques Les «aventuriers» de l’Alouette Parmi les lieux fréquentés par les migrants, l’Alouette a particulièrement retenu notre attention. Bibliographie. La transhumance transfrontalière, source de conflits au Ferlo (Sénégal) La transhumance transfrontalière, source de conflits au Ferlo (Sénégal) Mots clés: Conflits • Mobilité • Pastoralisme • Sénégal • Transhumance Il existe une importante mobilité pastorale transfrontalière au Ferlo (Sénégal) en provenance du Mali et de la Mauritanie voisins. Des enquêtes ont été menées entre 2000 et 2006 dans vingt zones de forages représentant les différentes zones agro-écologiques du Ferlo (y compris la zone fluvio-lacustre).

L’analyse de l’usage des ressources pastorales par les transhumants, dans un contexte de rareté, permet de montrer quels sont les risques de conflits se profilant — entre acteurs locaux et étrangers — si des mesures d’encadrement de cette forme de transhumance ne sont pas mises en œuvre. 1. La région du Ferlo correspond à la partie septentrionale du Sénégal (Sy, 2009). Le Ferlo est peuplé de Peuls (85%), de Wolofs, de Maures et de Sérères. L’accès du bétail à l’eau pose dans cette région de multiples problèmes. 2. 3. 4. 4.1. 4.2. Les bovins de Kayes. Migrations et frontières en Afrique : Quelles représentations ?

Débat introduit et animé par Alain BONNASSIEUX (Université de Toulouse - Le Mirail) L’ampleur des migrations en Afrique Une grande mobilité sur le plan international et interne : 11% de la population d’Afrique de l’Ouest, hors Nigeria, résidait à la fin des années 90 dans un pays de la région autre que son pays natal (Club du Sahel) ; 30 à 40% des habitants de la région (hors Nigeria) ne résident plus dans leur district ou leur commune d’origine. Principales destinations des migrants en Afrique : Afrique de l’Ouest : migrations du Mali-Burkina très importantes vers la Côte d’Ivoire, du Niger vers Libye et Côte d’Ivoire, de Guinée vers le Sénégal, du Sénégal vers la Gambie. Afrique centrale : flux en provenance du Tchad, Nigeria, Bénin vers Cameroun et Gabon. Afrique australe : du Mozambique, Lesotho, Zimbabwé (récemment), et aussi RDC et même d’Afrique de l’Ouest vers l’Afrique du Sud.

La croissance urbaine dans tous les pays a été alimentée en large partie par l’exode rural. Migrations sans frontières. Cette enquête approfondie explore le scénario d’un monde où les gens peuvent bouger librement d’un pays à un autre et s’installer où ils le souhaitent. Le droit de quitter un État, mis en avant dans l’article 13 (2) de la Déclaration universelle des droits de l’homme n’a pas d’équivalent de droit de libre entrée dans un État. Cette contradiction sert de point de départ à la publication éditée par deux spécialistes de programme en migration internationale de l’UNESCO. Le scénario de migrations sans frontières interpelle de plus en plus les chercheurs, les ONG, et les hommes politiques. A l’heure de la mondialisation, où les mouvements migratoires semblent échapper aux efforts des États pour les réguler, la théorie de la libre circulation est un véritable défi aux points de vue traditionnels sur la gestion et la restriction de ces flux.

Cet ouvrage se penche sur les questions posées par la libre circulation selon différents angles. Téléchargez la publication en Русский [PDF, 1760 KB]. Migrations sans frontières. Peut-on envisager la libre circulation des personnes ?Migration without Borders. Is Free Movement of People Likely? Futuribles n° 333 - septembre 2007DOI: 10.1051/futur:200733335Antoine Pécoud et Paul de Guchteneire Résumé Les questions migratoires font régulièrement la une de l'actualité en Europe, avec notamment l'entrée irrégulière d'immigrants via l'archipel espagnol des Canaries. L'objectif affiché des États membres de l'Union européenne, à cet égard, est d'endiguer les flux migratoires en provenance du Sud ou, dans le meilleur des cas, de pratiquer « une immigration choisie » (Nicolas Sarkozy).

Une autre approche est possible selon Antoine Pécoud et Paul de Guchteneire : celle des « migrations sans frontières », autrement dit de la libre circulation généralisée des personnes à travers le monde. En effet, affirment-ils, dans une économie de plus en plus mondialisée où les échanges internationaux de biens et services sont en hausse continue, il devient de plus en plus paradoxal de ne pas « libérer » la circulation des individus. Abstract - Migration without Borders. Mots clés : Migration. Vol_14_No_50.pdf (Objet application/pdf) CLANDESTINS - La Grèce, prison à ciel ouvert pour des milliers d'immigrés. La Grèce de par sa position géographique stratégique entre l'Orient et l'Occident a toujours été un pays marqué par une forte transition migratoire. Depuis 1981, date de son entrée dans l'Union Européenne, elle est devenue la porte d'entrée du continent de la plupart des immigrés clandestins.

Les autorités grecques relativement désemparées ont opté pour l'état de non-droit et la radicalisation d'une politique migratoire, qui ignore toutes possibilités d'intégration La Grèce, qui a traversé des années de dictature et de difficultés économiques, a longtemps été un pays d'émigrants vers les pays d'Europe de l'Ouest. Elle est subitement devenue sujet à l'immigration, provoquant ainsi « un bouleversement de l'identité nationale » selon Nelli Kambouri, universitaire spécialiste des mouvements migratoires.

Politique grecque radicalisée et esseuléeLa population immigrée résidant illégalement en Grèce est encore très importante, même si elle semble avoir diminué cette année. Phénomène diasporique, transnationalisme, lieux et territoires. Approche démographique et cartographique La diaspora classique communautaire Pour que le concept de diaspora ait un sens précis et heuristique fécond, il ne faut pas l'appliquer à toute forme de dispersion, provisoire, instable ou précaire. Toute diaspora résulte d'une migration, volontaire ou non, mais toute minorité ethnique n'appartient pas nécessairement à une diaspora. Ce n'est pas le cas des minorités ethniques vivant sur leur territoire d'origine comme les minorités irrédentistes (Hongrois de Slovaquie ou de Roumanie, Grecs d'Epire du Nord ou de Constantinople) qui relèvent du « toujours ici » et non pas de l'« issu d'ailleurs » propre aux migrants.

Toute forme d'exode ou d'exil ne conduit pas obligatoirement à la constitution d'une diaspora, en tout cas pas immédiatement. La migration économique ne crée pas nécessairement une diaspora. La diaspora hybride a-centrée La communauté transnationale Le rapport aux lieux et aux territoires dans un espace transnational Références. Les flux migratoires légaux et illégaux. Les flux migratoires légaux munis des visas requis qui veulent s’installer pour une durée supérieure à trois mois de mariage, regroupement familial, études ou travail.

Enfin, le dernier groupe est constitué par les touristes, munis ou non de visas de court séjour, selon les pays dont ils sont originaires, qui n'ont pas de la possibilité de travailler. Tous ces flux sont légaux et sont habituellement les seuls enregistrés par les pays de l’OCDE ou les Nations unies. Mais les deux tiers des pays du monde ne fournissent aucune donnée sur leurs flux migratoires, d’entrées ou de sorties. Notre représentation de la réalité des migrations mondiales est donc incomplète, notamment pour l'Afrique, l'Amérique latine et l'Asie du Sud-Est. se retrouvent en fait dans un sas. Les flux migratoires illégaux depuis les années 1980, l’illégalité est devenue une figure contemporaine et durable du migrant à l’échelle de la planète et plus particulièrement en Europe, aux États-Unis et au large de l’Australie. La remise en cause des accords de Schengen.

. Le débarquement de quelque 20 000 Tunisiens et 8 000 Libyens sur les côtes italiennes depuis janvier 2011 a ravivé les peurs et les tensions dans une Europe en crise de croissance et d’identité. L’Italie, s’estimant submergée par une immigration clandestine massive, a proclamé l’état d’urgence humanitaire le 12 février 2011. Elle s’est tournée vers l’Union et ses partenaires européens, sollicitant leur solidarité et demandant un partage effectif du « fardeau » de l’accueil des migrants, ce que les Etats méridionaux (au premier chef Malte et la Grèce) appellent de leurs vœux depuis des années. En vain. Les partenaires de l’Italie estiment en effet l’afflux de migrants trop modeste pour que l’octroi d’une aide puisse être envisagé. Des tensions révélatrices d’une déliquescence de l’esprit de Schengen La remise en cause de l’objectif de libre circulation des personnes L’absence de confiance mutuelle entre Etats membres La nécessaire clarification de la gouvernance de l’espace Schengen.

Frontex dans le contexte de la situation a la frontière gréco-turque. Atlas des migrants en Europe - livre. Chaque année, des milliers de candidats à l’exil fuient leur pays en guerre ou en crise pour rejoindre l’Europe, certains à bord d’embarcations de fortune surchargées et défaillantes. Des centaines d’entre eux n’y parviendront jamais et y laisseront leur vie, par noyade ou épuisement. Face au prétendu « danger » que représentent ces migrants selon nombre de dirigeants, la militarisation des frontières européennes, notamment au sud et à l’est, et le renforcement des contrôles apparaissent aujourd’hui comme les seuls mots d’ordre. Et, en ce début de XXIe siècle, traversé par une crise économique de grande ampleur, la situation ne semble pas près de s’améliorer. Depuis dix ans, Migreurop, réseau européen d’associations, de chercheurs et de militants, fait connaître, analyse et dénonce la généralisation de l’enfermement des étrangers dépourvus de titre de séjour et l’externalisation des contrôles, qui sont au cœur de la politique migratoire de l’Union européenne.

Un atlas pour mieux comprendre les migrations en Europe. Alors que paraît aujourd’hui 13 novembre un « Atlas des migrants en Europe » (1) , La Croix a demandé à l’un de ses auteurs de commenter quelques unes des cartes les plus parlantes de l’ouvrage. Réalisé par le réseau Migreurop, composé de chercheurs et de militants, ce travail se donne pour mission de sensibiliser le grand public aux réalités des phénomènes migratoires sur le vieux continent. Claire Rodier, juriste spécialisée dans le droit international des migrations, nous explique à la fois comment les frontières sont surveillées à l’échelle européenne, et les drames humains que connaissent sur leur route de nombreux candidats à l’émigration. Explication de la carte « Les opérations de surveillance de l'agence » : Explication de la carte « Des morts par milliers aux portes de l'Europe » : Explication de la carte « L'enjeu des marchés autour de la surveillance des frontières » : Explication de la carte « expulsions en 2009 » : Dans la rubriqueActualité.

MIGREUROP - Camps d’étrangers et politiques d’externalisation. Trois cartes de l'« atlas des migrants en Europe » de Migreurop - MOM. Abstracts. Tuesday 6 September, Geneva. Migrations et réfugiés : le monde qui accueille et celui qui se ferme. Frontières, migrants et réfugiés. Études cartographiques. Les frontières de la « libre » circulation dans le football européen : vers une mondialisation des flux de joueurs ? Mobility, Migrations, Development and Environment » CEI Symposium – Gérard Azoulay.

Morts aux frontières ‹ Owni. Méditerranée: 1500 réfugiés noyés en 2011. « Xénophobie Business » : des frontières qui servent à générer des profits financiers, politiques et idéologiques.(claire Rodier) « Mieux connaître vos droits en Europe. Cristina Del Biaggio et les migrants à la frontière greco-turque. Contrôles aux frontières de l’Europe.

Éditorial : Les migrants dans l'espace transnational : permanence et changement.