background preloader

PILOTAGE DE PROJET

Facebook Twitter

TRANSFORMATION : To Change Your Strategy, First Change How You Think. Executive Summary It seems that everyone these days is looking for a disruptive business model.

TRANSFORMATION : To Change Your Strategy, First Change How You Think

But a business model is only one part of the equation. Equally important is the mental model behind the business model, as well as a measurement model for both. It’s the combination of mental, business, and measurement models that enables real transformation. The airline industry is a cautionary tale of what happens when companies emulate new business models without bringing over the associated mental models. It seems that everyone these days is looking for a disruptive business model. ORGANISATION Practices for a Deliberately Developmental Organization Enlivening Edge. Case Management et BPM, le décryptage - Conix. De l’affaire au dossier Le terme « affaire » est largement répandu dans les entreprises et les organisations publiques : l’instruction d’un sinistre chez un assureur, l’organisation et le suivi de travaux dans un réseau de distribution d’énergie, le traitement d’une réclamation au service après-vente, le recrutement d’un cadre au sein des Ressources Humaines, le traitement d’un appel d’offres à la Direction des Achats, etc. sont des « affaires ».

Case Management et BPM, le décryptage - Conix

L’affaire c’est « l’objet d’un travail, d’une occupation, d‘un intérêt ». L’affaire se matérialise généralement par un « dossier ». Dans ce dossier, on trouvera tout ce qui a trait à l’affaire : documents, notes, pièces justificatives, fiches de contact, ordres de mission, comptes-rendus, tableau de bord financier, tous classés selon une logique propre au métier concerné. Au final, affaire et dossier ne font qu’un, et l’avancement de l’affaire se confond avec le statut du dossier. Le « Case Management » et ses trois dimensions BPM or not BPM ? ORGA : Les silos de l'organisation et la transformation digitale. En fin d’année dernière, une présentation réalisée dans les locaux de Visionary Marketing sur le sujet du travail entre le marketing et la DSI avait donné lieu à un article intéressant dans les Échos (10 septembre) intitulé « selon Yann Gourvennec, le Chief Digital Officer, c’est pour la Comm… ».

Très intéressant : permet de redescendre un peu sur terre quand on discute "cassage de silos" avec son client. – guenolebara

Cet article insistait sur un point très important de l’organisation lié à la transformation digitale : il ne sert à rien de casser les silos pour faciliter la transformation digitale, cela peut même être contre-productif.

ORGA : Les silos de l'organisation et la transformation digitale

Les prémices de cet article sont bonnes, mais malheureusement certains de mes propos y avaient été légèrement déformés. Les silos organisationnels ne sont ni bons ni mauvais Rien ne sert de s’énerver, comme je l’entends systématiquement à chaque fois que la transformation digitale et l’innovation sont évoqués, sur ces pauvres silos organisationnels qui n’ont rien fait à personne (je vois que Claude Super a traité aussi de ce sujet). La vidéo de Bruno sur son blog Consonaute. PRODUCTIVITE : "Un salarié qui répond à ses mails pendant une réunion a le même Q.I. qu'après une nuit blanche", explique Marie Saladin, associée chez Bain - Ressources humaines. L'Usine Nouvelle - Dans leur livre, vos deux collègues des Etats-Unis insistent sur la nécessité de ne plus se concentrer sur la rentabilité du capital, mais d'élargir la réflexion à d'autres ressources rares que les entreprises n'évaluent pas toujours.

Pistes de reflexion et d actions interessantes – elodiebaussand

Marie Saladin : Leur point de départ est de constater que le capital financier est désormais abondant et très bon marché.

PRODUCTIVITE : "Un salarié qui répond à ses mails pendant une réunion a le même Q.I. qu'après une nuit blanche", explique Marie Saladin, associée chez Bain - Ressources humaines

A l'inverse, le capital humain est plus rare et il peut faire la différence. Les entreprises qui réussissent sont celles qui innovent, ont des idées originales, que ce soit à l'échelle de l'individu ou des équipes. L'enthousiasme des uns et des autres, leur créativité devient un facteur essentiel et différenciant. Or, tout cela dépend des personnes. Il est donc plus que temps de s'intéresser à ce qui fait que certaines entreprises sont plus productives que d'autres. Concentrons-nous sur le temps. Les entreprises les plus productives perdent tout simplement moins de temps que les autres. C'est un peu radical non ?

TRANSFO : Et si casser les silos facilitait la transformation numérique des entreprises ? - Les Echos. TRANSFO : How To Create Transformational Change, According To The World’s Most Successful Social Movements. Throughout history, social movements — small groups, loosely connected, but united by a shared purpose — have created transformational change.

TRANSFO : How To Create Transformational Change, According To The World’s Most Successful Social Movements

Women’s suffrage, Indian independence and civil rights, just to name a few, were all achieved by the powerless banding together against the powerful. Today, digital technology has intensified these forces, making it far easier for groups of likeminded people to connect and coordinate action. In recent years, the Color Revolutions in Eastern Europe, the Arab Spring, the LGBT movement and others have driven world events. There is greater opportunity to create change now than ever before. Yet the lessons of these movements transcend the political arena. Define The Change You Want To See Most movements begin as a protest. Clearly defining change is a consistent theme running through successful movements. The need for a clearly stated purpose becomes glaringly obvious when you look at unsuccessful movements.

Why good strategies fail report.


  1. antoineemond Mar 9 2017
    Mutualiser les articles concernant le "Savoir-Faire Transformation" et plus globalement sur le sujet Transfo