background preloader

Schizophrénie

Facebook Twitter

Forbes Welcome. Schizophrénie : une piste génétique inattendue. GÈNÉTIQUE.

Schizophrénie : une piste génétique inattendue

Des généticiens de la faculté de médecine de l’université Harvard (Boston, États-Unis) associés à des psychiatres du Broad Institute du Massachusetts Institute of Technology (MIT), à Cambridge (États-Unis) publient dans la revue Nature des résultats qui incriminent un gène dans le risque de développer une schizophrénie. Cette maladie psychiatrique — qui se traduit par des troubles cognitifs, de la perception et de la motivation — se manifeste généralement au cours de l’adolescence ou à l’entrée dans l’âge adulte. À la recherche des gènes de la schizophrénie. Fin janvier, si on en croit plusieurs journaux, des scientifiques de la Harvard Medical School, du Boston Children’s Hospital et du Broad Institute ont découvert la base génétique de la schizophrénie.

À la recherche des gènes de la schizophrénie

L’étude, publiée dans Nature, observe que les schizophrènes sont plus enclins à posséder les formes suractives d’un gène, le «composant C4 du complément», impliqué dans l’élagage synaptique (pruning) durant l’adolescence. Pour autant, suggérer l’existence d’un mécanisme biologique au sein d’un sous-ensemble de malades ne revient pas à confirmer la théorie génétique de la schizophrénie. Un article de Benedict Carey, journaliste scientifique du New York Times, détaille la chose et souligne un fait des plus importants: si une personne est porteuse de la variante en question du gène C4, cela augmente d’environ 25% son risque d’être atteinte de schizophrénie. Le taux de base étant d’1%, cela nous donne un risque d’1,25% Schizophrénie. Dossier réalisé en collaboration avec Marie-Odile Krebs, directeur de recherche à l’Inserm (unité 894), professeur de psychiatrie à l’université Paris Descartes et chef de service à l’hôpital Sainte-Anne à Paris - Mai 2014 © Fotolia La schizophrénie concerne environ 0,7% de la population mondiale, dont 600 000 personnes en France.

Schizophrénie

Elle sévit dans toutes les régions du monde mais semble plus fréquente en milieu urbain et chez les migrants. Elle se déclare le plus souvent à l’adolescence, entre 15 et 25 ans. Découverte du gène liée au plus haut risque de schizophrénie. La schizophrénie est une maladie complexe dont les origines sont restées jusqu’ici insaisissables.

Découverte du gène liée au plus haut risque de schizophrénie

Mais le mystère s’est éclairci cette semaine quand une nouvelle étude, basée sur l’analyse génétique de près de 65 000 personnes, a repéré un gène spécifique et le processus biologique qui en découle. SCHIZOPHRÉNIE. Schizophrénie : un nouvel éclairage sur cette maladie mentale. Deux nouvelles études permettent de mieux comprendre les mécanismes de la schizophrénie.

Schizophrénie : un nouvel éclairage sur cette maladie mentale

La première révèle l’existence de 13 gènes à risque tandis que la seconde pointe les dommages qu'elle peut causer sur le cerveau. Remettre le corps du schizophrène dans son esprit. Une étude, utilisant un procédé appelé l’illusion de la main en plastique, a révélé de nouvelles preuves que les personnes schizophrènes ont un sens affaibli des propriétés de leur corps et a produit le premier cas spontanée, d’une expérience de “décorporation” dans un laboratoire.

Remettre le corps du schizophrène dans son esprit

Monsieur “RM” a eu sa première expérience extra-corporelle à l’âge de 16 ans. Maintenant, à l’âge de 55 ans, il en a eu plus qu’il ne peut compter. Elles se produisent habituellement juste avant qu’il s’endorme ; pendant dix minutes, il se sent comme s’il flottait au-dessus de son corps, regardant vers le bas et se voyant lui-même. Si la même chose arrive quand il est éveillé, c’est une histoire beaucoup moins tranquille. Schizophrénie. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Schizophrénie

La schizophrénie est une maladie mentale se développant généralement au début de la vie adulte. Elle est caractérisée par des difficultés à partager une interprétation du réel avec les autres, ce qui entraîne des comportements et des discours bizarres, parfois délirants. Les facteurs connus pour être liés au développement d'une schizophrénie sont multiples : d'ordre génétique, environnemental, psychologique, neurobiologique et encore social. Au début du XXIe siècle, ils sont cependant largement incompris. Schizophrénie: évolution et développement. La schizophrénie est une maladie psychique grave, qui s'accompagne d'une perte du contact avec la réalité, de délires ainsi que de modifications de la pensée, du langage et du comportement.

Schizophrénie: évolution et développement

Les patients sont souvent incapables de faire la distinction entre la réalité et leur propre perception des évènements. La schizophrénie ne doit pas être confondue avec le trouble de la personnalité multiple lors duquel les patients pensent être une ou plusieurs autres personnes. Les hommes et les femmes en sont touchés à part égale mais les hommes en sont atteints légèrement plus tôt (entre 20 et 25 ans) que les femmes (entre 25 et 35 ans). La schizophrénie est extrêmement rare chez les enfants. Aucun doute, la thérapie de demain sera le jeûne ! 2déc Parce qu’une image vaut mille mots, voici une superbe vidéo sur autre thérapie, dans la lignée de mon article précédent.

Aucun doute, la thérapie de demain sera le jeûne !

Vous en avez déjà entendu parler. Elle s’appelle le jeûne. Mais si vous êtes comme moi, que vous préférez voir des résultats plutôt que des théories, ce documentaire est pour vous ! Cerise sur le gâteau : tout est expliqué de manière claire et limpide. Cette vidéo se trouve en vente sur le site de la chaîne documentaire Arte.