background preloader

Approche socio-culturelle

Facebook Twitter

Un prolongement de la ZPD : la notion d’étayage chez J. Bruner. Un prolongement de la ZPD : la notion d’étayage chez J.

Un prolongement de la ZPD : la notion d’étayage chez J. Bruner.

Bruner. La notion d’étayage au sens brunérien est directement tributaire de la signification de la ZPD vygotskienne. Bruner établit lui-même sa filiation théorique avec Vygotski : « c’est son oeuvre qui m’a très tôt convaincu qu’il est impossible de concevoir le développement humain comme autre chose qu’un processus d’assistance, de collaboration entre enfant et adulte, l’adulte agissant comme médiateur de la culture. »1 La théorisation précise de cette collaboration – et donc, à l’horizon, de la transmission culturelle- amène Bruner à adopter une position similaire à celle de Vygotski en ce qui concerne le langage.

Il ne s’agit pas d’étudier le langage pour lui-même mais d’étudier son acquisition par l’enfant au travers d’interactions avec l’adulte. Autrement dit, c’est une chose que d’analyser le code linguistique d’une langue, c’en est une autre que de tenter de répondre à la question : comment les enfants apprennent à parler2 ? Jerome Bruner. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Jerome Bruner

Jerome Seymour Bruner, né à New York le 1er octobre 1915, est un psychologue américain, dont le travail porte en particulier sur la psychologie de l'éducation. Il fut l’un des premiers découvreurs de « Pensée et langage » de Lev Vygotski et s’est nourri de Piaget et Meyerson. Les idées de Bruner se fondent sur la catégorisation, ou « comprendre comment l’homme construit son monde », partant du principe que l'homme interprète le monde en termes de ressemblances et différences.

Pour Bruner, la médiation sociale lors des conduites d'enseignement-apprentissage (interaction de tutelle) s'exerce sur un mode communicationnel (dialogique). Il introduit deux concepts clefs rendant compte des processus de régulation dans ces interactions de tutelle, celui d'« étayage » et de « format ». Interaction de tutelle[modifier | modifier le code] Étayage[modifier | modifier le code] Bruner repère 6 fonctions: Révolution cognitive[modifier | modifier le code]

Bruner - L'éducation, entrée dans la culture. Apprentissage incident ou incidentel. Appr.impl. 2.

Appr.impl.

Définition L'apprentissage implicite repose sur "l'intuition selon laquelle les structures qui orientent nos conduites les plus complexes n'ont jamais fait l'objet d'une prise de conscience explicite" (Perruchet, 1988, p. 97). 3. Explication Il ressort de la citation de Perruchet que un individu aurait la capacité d'apprendre sans en avoir conscience. 4. Pour exemple prenons une série de recherches (Cofer, 1967; Jacoby & Dallas, 1981; Tulving, Schacter, & Stark, 1982; cités par Perruchet, 1988) qui traitent de l'identification d'items. 5. Vygotski. Idées maîtresses Les capacités d’acquisition sont fortement déterminées par l’hérédité mais cette acquisition dépend également des interactions avec l’environnement social.

Vygotski

Vygotski rejoint les conceptions constructivistes (Piaget) de l’apprentissage considérant celui-ci comme une construction active de connaissances, construction qui s’élabore dans le milieu physique mais plus encore peut-être, et ceci le distingue de Piaget, dans le milieu social de l’individu Étude de l’appropriation des outils culturels. Selon Vygotski, il y a d’une part, les outils culturels qui constituent un prolongement de l’activité cognitive de l’individu ("artefact" : même si Vygotski n’utilise pas ce terme) et d’autre part, les outils culturels que l’individu va intérioriser et qui transformeront sa manière de « penser » (langage parlé et écrit, mathématiques, etc.). Analyse des documents Les extraits notés (1) sont issus du premier document de référence (Unesco- intitulé « Vygotsky 1 ») Lev Vygotski (1896-1934). Pensée et langage. Le développement de l'enfant ne procède pas de l'individuel vers le social, mais du social vers l'individuel.

Lev Vygotski (1896-1934). Pensée et langage

Telle est l'une des thèses développées par Vygotski et qui, soixante ans après, sert de fondement à de multiples recherches contemporaines. Quels rapports la pensée et le langage entretiennent-ils? C'est à cette interrogation majeure que le psychologue russe Lev Vygotski s'est efforcé de répondre dans son ouvrage, Pensée et Langage, paru en 1934 à Moscou. LA ZONE PROXIMALE DE DEVELOPPEMENT DE VYGOTSKY - Tidmibgayet. Zone proximale de développement. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Zone proximale de développement

La zone proximale de développement (ZPD), aussi traduit par «zone de proche développement» ou «zone de développement prochain» dans les traductions les plus récentes est un concept issu du travail de Lev Vygotski sur le développement précoce de l’enfant. Cette théorie suggère que les enfants sont aptes à mieux apprendre les problèmes et à s'améliorer davantage autour d'un enfant plus expérimenté, d'un parent ou d'un enseignant, plutôt que d'un enfant à leur niveau cognitif. Cela encourage donc l'apprentissage en milieu scolaire à ce stade de la vie. La zone proximale de développement augmente nettement le potentiel d'un enfant à apprendre plus efficacement[1]. C’est la distance entre ce que l’enfant peut effectuer ou apprendre seul et ce qu’il peut apprendre uniquement avec l’aide d’une personne plus experte[3].

Au départ, cette ZPD concernait les enfants handicapés mentaux, avec lesquels Vygotski a travaillé. ↑ (en) Neil R. Lev Vygotski. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Lev Vygotski

Lev Semionovitch Vygotski [1]Lev Semionovitch Vygotski (en biélorusse : Леў Сямёнавіч Выго́цкі, russe : Лев Семёнович Выго́тский), né le [2] à Orcha, dans l'Empire russe (aujourd'hui en Biélorussie) près de Vitebsk et mort le à Moscou, est un psychologue biélorusse puis soviétique, connu pour ses recherches en psychologie du développement et sa théorie historico-culturelle du psychisme. Hors de l'Union soviétique, il a été découvert dans les années 1960.