background preloader

PROJET FOOTBALL AMERICAIN

Facebook Twitter

Fiche Sécurité économique. Communication Externe. Communication Interne. Le processus de recrutement et la grille de sélection - Exemple d'évaluation des candidats. Le but final d'un processus de sélection est de présenter un nombre restreint de candidats satisfaisant aux exigences du poste vacant aux responsables de la ligne directement concernés par le recrutement, afin de faciliter leur prise de décision.

Le processus de recrutement et la grille de sélection - Exemple d'évaluation des candidats

Il s'agira donc de réduire, à chaque étape, le nombre de candidats retenus pour l'étape suivante, en recoupant les observations des différents évaluateurs et en resserrant peu à peu les écarts avec le profil du poste. Le processus de sélection s'appuie principalement sur la grille d’évaluation, qui permet au recruteur d’effectuer un tri entre les candidats lors des différentes étapes d’une sélection. De plus, celle-ci fournit une information synthétique qui facilite le classement et la hiérarchisation des candidatures. A la fin du processus de recrutement, elle contribue à réduire la subjectivité de la prise de décision. C’est donc un outil qui permet de garder une vision globale tout au long du processus de recrutement.

La définition du profil de poste / description de fonction - Exemple - Formulaire. La description des fonctions de l’entreprise permet de définir les attentes de l’employeur, en délimitant clairement les compétences requises et les responsabilités du collaborateur.

La définition du profil de poste / description de fonction - Exemple - Formulaire

Elle intervient en général dans le cadre plus large du processus d’évaluation de fonction et d’introduction d’un nouveau système de rémunération (guide pratique). Elle est donc précédée d’une réflexion stratégique avec la Direction de l’entreprise (définition de la place de la fonction dans l’organisation, des indicateurs de succès et d’un dictionnaire de compétences). La description de fonction débouche sur la création, pour chacune d’entre elles, d’un formulaire récapitulatif, qui en présente les éléments-clés. Elle contribue également à donner une vision d’ensemble de la structure de l’entreprise qui facilite la définition de l’organigramme. Elle soutient ainsi un autre processus, qui est celui du développement des compétences. 1. 2. 3.

Educateur sportif / Educatrice sportive. Judo, handball, natation, tennis de table… L’éducateur sportif enseigne contre rémunération sa discipline à des publics très variés, des jeunes surtout, mais aussi des adultes.

Educateur sportif / Educatrice sportive

Son activité va de la simple initiation à l’entraînement sportif de compétition selon le diplôme qu'il détient. Description métier Professeur de judo, éducateur rugby, prof d'équitation ou de tennis… “Éducateur sportif” est l'appellation générique donnée à tous ces professionnels du sport. L'éducateur sportif enseigne et encadre une activité sportive en particulier. Ses tâches sont donc naturellement différentes selon la discipline enseignée. Qu'il enseigne un sport à des jeunes pour le loisir ou en vue d'une compétition, à des adultes ou pour le 3ème age, en cours collectifs ou en cours individuels, l’éducateur sportif exerce essentiellement hors temps scolaire ou à des horaires adaptés à sa clientèle (fin de journée, week-end..).

Études / Formation pour devenir Educateur sportif / Educatrice sportive Évolutions. C2RA LE RECRUTEMENT page à page. Association loi 1901. Le 1er juillet 1901, Pierre WALDECK-ROUSSEAU fait adopter, au terme d’une longue bataille parlementaire, la loi "relative au contrat d’association", d’une portée considérable et qui garantit une des grandes libertés républicaines.

Association loi 1901

Ainsi, tout citoyen dispose du droit de s’associer, sans autorisation préalable. La loi "1901" fonde le droit d’association sur des bases entièrement nouvelles. Elle préserve la liberté et les droits des individus tout en permettant leur action collective. Elle met fin au régime restrictif et d’interdiction préventive de la loi "Le chapelier", de l’article du code pénal, de la loi de 1854.

La loi du 1er juillet 1901 et le décret du 16 août de la même année constituent les deux textes fondamentaux sur lesquels repose le fonctionnement des associations. L’article 1er de la loi du 1er juillet 1901, définit ce qu’est l’association : L’association est " ... une convention L’apport de connaissances ou l’apport d’activités. Une mise en commun "permanente"