background preloader

Fonte de la banquise / calotte

Facebook Twitter

Antarctique

Mer Arctique. Groenland. Want to cut Arctic warming in half? Curb emissions now, study says. Message In A Bottle Found In Arctic Glacier Ultimately Reveals Global Warming In Region (PHOTO) More than half a century ago, on July 10, 1959, American glaciologist and explorer Paul T.

Message In A Bottle Found In Arctic Glacier Ultimately Reveals Global Warming In Region (PHOTO)

Walker was working in a remote region of the Canadian Arctic, the Los Angeles Times reports. Antarctic moss a charming but chilling sign of warming. A fleecy clump of moss growing on the Antarctic Peninsula might not seem like much of a sight to behold, but it’s a sign of a climate in flux.

Antarctic moss a charming but chilling sign of warming

The patch of Polytrichum moss, sampled in 2008 by scientists at Alexander Island’s Lazarev Bay, either did not exist or was slumbering beneath ice when the peninsula was first spotted by Russian sailors in 1820. But now it is flourishing on ice-free rock — the world’s southernmost such moss bank. The Antarctic Peninsula is one of the fastest-warming regions in the world, with temperatures rising by one degree Fahrenheit every decade since 1950 — although that rate of warming has recently slowed. As the peninsula warms, and as its ice thaws and rainfall and snowfall becomes more common, soil organisms and simple plants are seizing on new growing opportunities. The Arctic hasn’t been this hot for 120,000 years. The last time the Canadian Arctic was as warm as it is today, our ancestors were only just beginning to migrate out of Africa.

The Arctic hasn’t been this hot for 120,000 years

A study published in Geophysical Research Papers suggests that recent temperatures in the region were unmatched during the last 120,000 years. “Our results indicate that anthropogenic increases in greenhouse gases have led to unprecedented regional warmth,” said University of Colorado at Boulder professor Gifford Miller, the lead author of the new paper. Over three years, Miller and his colleagues collected dead clumps of moss that were left exposed by receding ice caps on Baffin Island, the largest island in Canada’s Arctic Archipelago. Réchauffement climatique: le Pôle Nord est un lac depuis le 13 juillet. Un lac au Pôle Nord le 25 juillet 2013 (capture d'écran NPEO) L’observatoire environnemental du Pôle Nord aurait filmé la fonte de l’épaisse croute de glace du 30 juin au 25 juillet.

Réchauffement climatique: le Pôle Nord est un lac depuis le 13 juillet

Selon la vidéo – une succession d’images fixes -, à partir du 13 juillet, celle-ci se serait transformée en un vaste lac. 5°c de plus Tout là-haut, les températures ont atteint 3°c, soit 5°c de plus que les normales saisonnières. L’arrivée de cyclones dans les prochains jours devrait encore amplifier le phénomène pour atteindre des niveaux jamais observés depuis le début des observations en 1970. Une disparition complète dans un avenir proche Le phénomène devrait encore s’amplifier et les scientifiques estiment que, d’ici à 2020, c’est l’ensemble de l’océan glacial arctique qui sera libéré des glaces en été. Les conséquences sont colossales Des conséquences géopolitiques avec la course à l’exploitation des ressources naturelles de cet espace longtemps inaccessible.

Samedi-sciences (92): l'Antarctique fond par en-dessous. L’image des icebergs se détachant de la banquise est le signe le plus visible du fait que l’Antarctique perd progressivement de la glace.

Samedi-sciences (92): l'Antarctique fond par en-dessous

Mais un autre phénomène entre en jeu : les plates-formes de glace qui prolongent la calotte polaire et flottent au-dessus de l’océan fondent par en-dessous, sous l’effet des courants océaniques chauds. Or, une équipe de glaciologues de l’université de Californie (Irvine), vient de démontrer que le deuxième phénomène est plus important que le premier : 55% de la masse de glace perdue chaque année disparaît à cause de la fonte à la base des plates-formes en contact de l’océan. L’étude, dirigée par le glaciologue français Eric Rignot, et publiée le 13 juin dans Science, est la première à quantifier précisément le rôle des deux phénomènes. North Pole wanders, thanks to climate change. L'ONU alarmée par la fonte record des glaces de l’Arctique en 2012. L’Organisation météorologique mondiale (OMM), une agence spécialisée de l’ONU, s’est déclarée alarmée jeudi par la «fonte record des glaces de l’Arctique en août-septembre», dans son rapport annuel sur le climat 2012, publié à Genève.

L'ONU alarmée par la fonte record des glaces de l’Arctique en 2012

L’OMM a en outre confirmé que l’année 2012 se classe parmi les dix années les plus chaudes jamais observées, depuis le début des relevés en 1850. Le précédent record de la fonte de la banquise datait de 2007. En 2012, «la fonte record» de la banquise de l’Arctique, constatée en août-septembre s’est traduite par un chiffre inférieur de 18% au précédent record en 2007 de 4,18 millions de km2. «Le chiffre de cette année représente une diminution de 49% par rapport à la moyenne des minima pour la période 1979-2000», indique l’OMM. Même en hiver, la fonte des glaces ouvre le passage nord aux tankers. Des bateaux de plus en plus imposants arrivent à présent à franchir les mers du nord de la Sibérie en hiver.

Même en hiver, la fonte des glaces ouvre le passage nord aux tankers

Il y a quelques années, voir un tanker réussir à rejoindre le Japon en été par cette route était encore du domaine du miracle. Cela risque également de rendre possible l'exploitation d'hydrocarbures dans ces régions jusque là protégées par la glace. C’est une première pour un bateau aussi imposant: un tanker russe de gaz liquéfié a traversé en hiver la route nord au-dessus de la Sibérie pour aller de Hammerfest en Norvège à Tobata au Japon. Si ce voyage de 6000 kilomètre permet de gagner 20 jours et d’économiser 40% de carburant, il est une preuve de plus de l’incroyable fonte de la banquise provoquée par le réchauffement climatique.

Le tanker était affrété par le géant gazier russe Gazprom.En 2009, deux imposants vaisseaux allemands avaient réussi à emprunter cette route maritime en été, ce qui était déjà considéré comme un exploit. La fonte des glaces polaires s'accélère.