background preloader

Cafipemf

Facebook Twitter

CAFIPEMF. Les TIC à l'école : proposition de taxonomies. Les TIC à l'école : proposition de taxonomie et analyse des obstacles à leur intégration Robert Bibeau Introduction En 1985, le ministère de l'Éducation du Québec [1] publiait son premier Plan de développement de la micro-informatique à l'école (Gouvernement du Québec, 1985).

Les TIC à l'école : proposition de taxonomies

1985, vingt ans après... 1985, vingt ans après...

1985, vingt ans après...

Pour une histoire de l'informatique dans l'enseignement français. Émilien PÉLISSET L'informatique est dans une situation paradoxale : née voici près d'un demi-siècle, elle reste néanmoins une « technologie nouvelle » ; son évolution rapide multiplie les techniques de plus en plus sophistiquées mais l'abondant discours qu'elle suscite reste pauvre, imprécis.

Pour une histoire de l'informatique dans l'enseignement français

Le catalogue des néologismes en « tique » s'allonge jusqu'au ridicule. L'expression de ceux qui pratiquent et savent est submergée par le raz de marée des propos de ceux qui causent sans savoir mais qui font le spectacle et s'évadent audacieusement du réel pour donner dans le futurisme ; et ils restent sans vergogne alors que leurs prophéties se révèlent farfelues. La contribution naissante des ressources et des outils en réseau à l'apprentissage. Le Canada pourrait devenir un chef de file dans ce nouveau domaine d'étude si les programmes de recherche sur l'enseignement coïncidaient avec une infrastructure électronique bien structurée (CANET 3).

La contribution naissante des ressources et des outils en réseau à l'apprentissage

Afin que les méthodes d'enseignement et d'apprentissage puissent tirer profit de l'infrastructure électronique fournie au Canada, on doit s'atteler à la tâche et entreprendre des recherches pédagogiques. Cependant les recommandations ci-dessus ne fourniront pas les données comparatives qui sont aussi nécessaires sur les processus et les résultats de l’apprentissage. Ces conditions doivent être étudiées sur une base continue afin que les Canadiens puissent conserver leur confiance envers leurs systèmes d’éducation. Il est essentiel, par exemple, que les données des études menées par SITES soient mises à jour. Pour l’instant, c’est Statistiques Canada qui conserve les données puisque au Canada, nous n’avons pas d’institut sur les politiques en éducation.

Conclusion Adelman, N. Alexander, P. Comment intégrer activement les TIC dans sa classe. Philippe Perrenoud - page d'accueil.

Peda du projet

Interdisciplinarité. Les instits sur le net. En octobre 1999, les enfants se sont mobilisés pour réunir de l'argent afin de pouvoir acheter un ordinateur pour la classe.

Les instits sur le net

Pendant une journée entière, ils se sont relayés pour tenir un stand à la Brocante du village organisée par le Sou des Ecoles de Boz. Ils ont réuni environ 2 500 F. Avec cette somme, je suis parti à la recherche d'un ordinateur. Il était bien sûr impossible d'acheter le dernier modèle, à la une des magazines spécialisés. Je suis donc allé voir un broqueur, c'est-à-dire une entreprise qui revend des ordinateurs d'occasion. " Il est là, il est arrivé ", cria Cédric en rentrant dans la classe. Le projet s'oriente sur cinq axes principaux basés sur la communication et la production écrite : LIFE - Laboratoire Innovation - Formation - Education.

Taxinomie. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Taxinomie

La classification hiérarchique du vivant regroupe les êtres vivants dans des groupes de plus en plus vastes. La taxinomie (ou taxonomie)[1] est une science, branche de la biologie, qui a pour objet de décrire les organismes vivants et de les regrouper en entités appelées taxons afin de les identifier puis les nommer et enfin les classer. Elle complète la systématique qui est la science qui organise le classement des taxons et leurs relations. Parmi ces méthodes, les plus récentes incluent une nouvelle approche conceptuelle de la classification mais aussi des méthodes d'analyse d'éléments empiriques restés longtemps ignorés de la science avant l'arrivée, au cours de la seconde moitié du XXe siècle, des découvertes de la biologie moléculaire. Épistémologie de la discursivité hypertextuelle. Jean Clément Article paru dans BALPE J.

épistémologie de la discursivité hypertextuelle

-P., LELU A., SALEH I. (coords.) Hypertextes et hypermédias: Réalisations, Outils, Méthodes, Hermès, Paris, 1995. Sommaire: Introduction Le mot "hypertexte" inventé par Ted Nelson en 1965 est resté longtemps confiné à quelques cercles de chercheurs avant de connaître aujourd'hui le succès que l'on sait. Mon intention n'est pas ici de suggérer une quelconque normalisation, mais de défendre une certaine conception de l'hypertexte fondée sur l'analyse de son fonctionnement comme instance énonciative. Pour éclairer mon propos, je partirais du titre d'un ouvrage de Ted Nelson consacré au projet Xanadu et publié pour la première fois en 1980: Literary Machines (1) L'adjectif literary, qui n'a pas d'équivalent en français, qualifie en anglais toute ce qui relève de la culture de l'écrit pris au sens large. Ministère de l'Education : Bulletin Officiel de l'Education Nationale BO N°42 du 23 novembre 2000 - Encart.

Bulletin officiel n° 29 du 20 juillet 2006. BREVET INFORMATIQUE ET INTERNETconnaissances et capacités exigibles pour le B2iNOR : MENE0601490A RLR : 549-2 ARRÊTÉ DU 14-6-2006 JO DU 27-6-2006 MENDGESCO A1-4 Vu code de l'éducation, not. articles L. 122-1-1, L. 311-1, L. 311-2, L. 311-3, L. 312-9 et L. 337-4 ; A. du 25-1-2002 not. annexe V ; N.S du 16-11-2000 ; avis du CSE du 18-5-2006 Fait à Paris, le 14 juin 2006 Pour le ministre de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la rechercheet par délégation, Le directeur général del'enseignement scolaireRoland DEBBASCH Annexe I B2i ÉCOLE Orientations pédagogiques Les compétences à acquérir pour la maîtrise des techniques usuelles de l'information et de la communication résultent d'une combinaison de connaissances, de capacités et d'attitudes àmobiliser dans des situations concrètes.Les connaissances, capacités et attitudes ci-après sont donc un fondement pour la mise en œuvre de ces compétences.Les contenus sont organisés en cinq domaines communs aux trois niveaux.

Bulletin officiel n° 29 du 20 juillet 2006

Annexe II.