background preloader

Qu'est ce qu'un fablab ?

Facebook Twitter

Qu'est-ce qu'un Fablab, quel avenir en France ? Crédit & Images : ©Pierre Borghi Tout d’abord, qu’est-ce qu’un FabLab ?

Qu'est-ce qu'un Fablab, quel avenir en France ?

Fablab, de la contraction de Fabrication Laboratory, laboratoire de fabrication en français, est un lieu ouvert au public mettant à la disposition de ce dernier un arsenal de machines et d’outils utilisés pour la conception et la réalisation d’objets de toutes sortes. La population ciblée se démarque par la richesse de ses profils : on y trouve aussi bien des entrepreneurs qui souhaitent passer plus vite du concept au prototype que des designers/artistes, des étudiants désireux d’expérimenter et d’enrichir leurs connaissances pratiques en électronique ou en design que des citoyens retraités à l’âme de « bidouilleur ».

Tout ce qu'il faut savoir sur les fablabs. Les fablabs (FABrication LABoratory) sont des ateliers de fabrication d'objets à partir d'outils numériques qui pourraient bien être l'équivalent moderne des cercles de fermières ; selon la définition de Wikipedia, ce sont les coopératives du futur.

Tout ce qu'il faut savoir sur les fablabs

En fait, ce sont des espaces où l'on met des machines-outils et des matériels informatiques et électroniques à la disposition des participants ; les bidouilleurs du numérique s'en serviront pour fabriquer rapidement des objets à partir d'un concept créé à l'ordinateur. Qu'est-ce qu'un Fab Lab ? Un Fab Lab (contraction de l'anglais fabrication laboratory, « laboratoire de fabrication ») est un lieu ouvert au public où il est mis à sa disposition toutes sortes d'outils, notamment des machines-outils pilotées par ordinateur, pour la conception et la réalisation d'objets.

Qu'est-ce qu'un Fab Lab ?

La caractéristique principale des Fab Labs est leur « ouverture ». Ils s'adressent aux entrepreneur·euse·s, aux designers, aux artistes, aux bricoleur·euse·s, aux étudiant·e·s ou aux hackers en tout genre, qui veulent passer plus rapidement de la phase de concept à la phase de prototypage, de la phase de prototypage à la phase de mise au point, de la phase de mise au point à celle de déploiement, etc. Ils regroupent différentes populations, tranches d'âge et métiers différents. Pour être appelé Fab Lab, un atelier de fabrication doit respecter la charte des Fab Labs, mise en place par le Massachusetts Institute of Technology (MIT).1) Les Tiers-lieux : là où le travail se transforme.

L’expression « Tiers-lieux » est une traduction de la notion de « Third Place » issue de l’ouvrage de Ray Oldenburg, The Great Good Place, paru en 1989.

Les Tiers-lieux : là où le travail se transforme

L’analyse du sociologue américain montre l’existence de lieux tiers, par opposition aux deux espaces que sont l’habitation et le lieu de travail : ces derniers se distinguent par un certain isolement de l’individu, à l’inverse de Tiers-lieux qui offrent la possibilité de nouer des relations sociales. Il ne s’agit pas, dans cette étude, d’une description normative ou programmatique : ce sont des espaces existants qui sont étudiés, comme des cafés, bars, librairies, bureaux de postes, salons de coiffure, etc. Hein ? Quoi ? un Fab lab dans une BU ? Les bibliothèques universitaires se posent depuis le début des années 90 de nombreuses questions autour de leurs missions et finalité : quels nouveaux services apporter aux usagers ?

Hein ? Quoi ? un Fab lab dans une BU ?

Quel statut, quels usages pour un tiers lieux ? Quelle place pour le numérique dans une logique de Learning network ? On le constate un peu plus chaque jour, de nouveaux usages surviennent et s’imposent progressivement dans l’enceinte universitaire. Le Fab lab fait partie des dispositifs se généralisant sur les campus. Mais au lieu d’installer un Fab Lab ex-nihilo qui impose des contraintes fortes en termes de moyens et compétences, pourquoi ne pas l’installer là où des professionnels s’interrogent depuis longtemps sur le lien entre savoirs, médiation et innovation ?

Lab en Bib. FabLab en bibliothèque : Mode d’emploi. En juin 2013, Gaëlle Bergougnoux, étudiante à l’Université de Montréal, qui se définit elle-même comme « apprentie bibliothécaire » a publié en juin 2013 sur le blog EspaceB des bibliothèques de Montréal 2 articles majeurs qui réfléchit sur la création de fablabs en bibliothèque : Un fab lab dans ma bibliothèque et Pour aller plus loin avec les Fab labs.

FabLab en bibliothèque : Mode d’emploi

Du troisième lieu au FabLab A partir du concept de troisième lieu défini par le sociologue Ray Oldenburg, l’auteure indique une définition plurielle du terme FabLab avant de s’intéresser à la création de FabLabs en bibliothèque publique à travers des exemples en Amérique du Nord qui montrent la diversité des approches et des espaces de création mis en place. Gaëlle Bergougnoux précise que pour monter un FabLab dans de tels lieux culturels nécessite un budget d’investissement de 10 000 à 50 000 Dollars US (pour 75 m2).

Guide pour construire un makerspace dans une bibliothèque – Biblio Numericus. Disclaimer : Ce billet est le fruit d’une veille sur la thématique des makerspaces en bibliothèque.

Guide pour construire un makerspace dans une bibliothèque – Biblio Numericus

Ce n’est pas le résultat d’une expérience que je partage. Ce billet est donc théorique mais si vous avez une expérience pratique n’hésitez pas à la partager dans les commentaires. Les bibliothèques et les lieux de fabrication partagent des gènes communs. Les makerspaces sont des lieux dans lesquels on se retrouve pour partager une ressource (matériel VS collection) et acquérir de nouvelles compétences (savoirs faire VS savoirs). FABLAB: le contributionnisme vécu de l’intérieur. L’Agefi publie dès le lundi 8 juin 2015 cinq articles écrits à la fois par des acteurs du FabLab Neuchâtel, mais aussi par des managers d’autres FabLabs en Suisse.

FABLAB: le contributionnisme vécu de l’intérieur

Ainsi que des chercheurs en anthropologie et ergonomie. Chaque article abordera ce thème sous un angle différent. Le premier traite plus particulièrement du Fablad en tant qu’entité de transmission du savoir. Ce type de lieu doit faire penser aux bibliothèques qui, depuis celle d’Alexandrie, jouent un si beau rôle dans la transmission non marchande du savoir. Plus près de nous, internet, produit d’une culture scientifique du partage des connaissances nous donne de nombreux instruments portant la trace de cette origine.