background preloader

Sites d'arbres en ligne

Facebook Twitter

Mes-arbres.net. Myheritage. Deux nouveautés chez MyHeritage : Record Detective et Extraire l'info. Planète Généalogie. Ancestry.fr. Quand vos recherches personnelles font le profit d'Ancestry. On n'arrête pas de vous le répéter : il faut toujours lire entre les lignes !

Quand vos recherches personnelles font le profit d'Ancestry

Ancestry, comme d'autres sites Internet, propose aux généalogistes de mettre en ligne leur arbre familial. Quelle ne fut pas ma surprise, à la lecture du Contrat de soumission, d'y trouver de surprenantes révélations sur la politique du site. "Ancestry peut reproduire, compiler, et distribuer toutes les informations concernant les individus défunts figurant dans le ficher Gedcom que vous avez soumis. " Autrement dit, faites les recherches à titre personnel, Ancestry les vendra pour augmenter ses bénéfices.

De plus, la notion "d'individus défunts" est très floue. "Ancestry prendra toutes les mesures raisonnables pour cacher toute information se rapportant aux individus en vie (sauf le nom de famille) avant de reproduire, compiler et distribuer le fichier Gedcom que vous aurez soumis. " Lire aussi : Des conditions d'utilisation revues pour GeneaNet. FamilySearch. Vous avez commencé vos recherches généalogiques et vous bloquez, vous ne parvenez pas à retrouver un ascendant ?

FamilySearch

Avez-vous pensé à consulter l'IGI (international genealogical index) de FamilySearch ? Bien entendu, ce site est en anglais, mais voici quelques pistes en français pour profiter de cet index sans buter sur les problèmes de traduction. Recherches par patronyme, par lieu, par événement ou par date, cette plateforme, qui est l'une des référence en matière de recherches généalogiques, rassemble des généalogies personnelles et des fiches issues des microfilms collectés par les mormons.

Qu'est-ce que l'IGI de FamilySearch ? Quels renseignements gratuits peut-on y trouver sur sa généalogie ? L'international genealogical index, ou IGI, est un site Internet que l'on peut consulter gratuitement, créé et géré par les mormons aux États Unis. Où puis-je trouver de l’aide ? Les Mormons et la généalogie. Aux États-Unis, les Mormons sont la quatrième religion du pays. Le mormonisme, ou Église de Jésus-Christ des saints des derniers temps, est un mouvement religieux fondé par Joseph Smith (1801-1844), qui aurait retrouvé les textes d'un ancien prophète : Mormon.

La généalogie est un élément à part entière du mormonisme : ses membres pratiquent le « baptême des morts », sorte d'obligation spirituelle à baptiser leurs ascendants... Les Mormons partent donc en quête de leurs racines afin de rétro-baptiser toute leur famille, et ce dans le monde entier. Ce qui donne lieu à une base de données généalogiques des plus impressionnantes ! Pour pratiquer ces baptêmes, les Mormons ont créé en 1894 la Société généalogique de l'Utah, un organisme à but non lucratif consacré à la recherche généalogique et à l'histoire familiale.

Si récemment de gros projets de numérisation ont été mis en place, les dépouillements français ne sont plus accessibles pour l'instant sur le site . Vignette : Mormons - 1870. L'étrange panne du site généalogique des Mormons. Mais que se passe t-il sur le site Internet de généalogie des Mormons ?

L'étrange panne du site généalogique des Mormons

Depuis quelques jours, les internautes français qui ont leurs habitudes sur ce portail gratuit en langue anglaise ont la mauvaise surprise de ne plus pouvoir accéder aux rares actes et registres français hébergés sur les serveurs de Salt Lake City. La France a tout simplement disparu de la liste des pays pour lesquels ces apôtres de la généalogie disposent de renseignements on-line intéressant la recherche d'ancêtres. Cette absence est d'autant plus étonnante que l'Eglise de Jésus-Christ des Derniers Jours mène parallèlement des projets d'indexation d'état civil en France et que ceux-ci sont toujours accessibles. Par exemple, les bénévoles peuvent continuer à déchiffrer les actes du diocèse de Coutances-Avranches de 1796 à 1880 ou en partenariat avec le Cercle Généalogique du Finistère, à indexer ceux des paroisses de Quimper et Léon de 1772 à 1909.

Liens : Genealogie.com. Généalys. GeneaNet. Geni.com. Genoom.