background preloader

FEMMES ET ESPACE PUBLIC

Facebook Twitter

Les violences de genre dans l’espace public. Par Marylène Lieber, sociologue, professeure associée en Etudes Genre, Université de Genève Les violences à l’encontre des femmes dans les espaces publics ont depuis longtemps été dénoncées par les féministes, sans pour autant réellement faire l’objet de l’attention des pouvoirs publics [1].

Les violences de genre dans l’espace public

Lieber M., 2008, Genre, violences et espaces publics. La vulnérabilité des femmes en question, Paris, Presses de Sciences-Po. 1Qui n’a jamais entendu dire que l’espace public serait plus dangereux pour une femme que pour un homme ?

Lieber M., 2008, Genre, violences et espaces publics. La vulnérabilité des femmes en question, Paris, Presses de Sciences-Po.

“La vulnérabilité des femmes en question”,un sous-titre qui dévoile une perspective : les implications fortes de ce qui semble simplement demeurer un lieu commun, la vulnérabilité fermement arrimée au féminin. Marylène Lieber se propose, dans une perspective de genre, d’analyser l’espace public comme un lieu où s’exercerait une discrimination sexuée. À ces questions travaillées depuis plus d’une vingtaine d’année par les chercheuses féministes britanniques et américaines (notamment par Gill Valentine et Linda Mac Dowell, régulièrement citées dans l’ouvrage), il manquait une version en langue française, un vide que Marylène Lieber réussit à combler avec cet ouvrage. 1 Soit la dimension sociale des rapports hommes-femmes, distinguée de la dimension biologique qui es (...)

Le sentiment d’insécurité des femmes dans l’espace public : une entrave à la citoyenneté ? Programme journe e d e tude sur la place des femmes dans l espace public. Femmes et Vélos – Un espace public à partager. Qui sommes-nous ? Artémisia a été créée en octobre 1997 par des diplômé-e-s du master professionnel « Genre et politiques sociales », en collaboration avec le pôle SAGESSE du laboratoire de recherche CERTOP de l’Université Toulouse le Mirail.

Qui sommes-nous ?

Son objectif est de promouvoir l’égalité entre les hommes et les femmes, les filles et les garçons. Afin de sensibiliser divers publics à la question des inégalités hommes/femmes, l’association propose des interventions et des actions de sensibilisation dans le domaine de l’éducation, la formation, l’insertion, l’égalité professionnelle, l’emploi, la famille, la santé, la sexualité… L’association intervient auprès des différents acteurs sociaux pour analyser les pratiques d’action sociale selon les publics visés, pour former, informer et sensibiliser sur la dimension de l’égalité hommes/femmes.

Le harcèlement « ordinaire » au travail quand on est une femme – On Vaut Mieux Que Ca. Neuvième fois que je me rends au travail.

Le harcèlement « ordinaire » au travail quand on est une femme – On Vaut Mieux Que Ca

Le vase déborde aujourd’hui, bien que ce ne fût pas le pire des samedi. Je travaille depuis 2014 au sein d’une entreprise de nettoyage, qui officie tous les samedis sur un domaine skiable, au sein de différents établissements. Le travail n’est pas trop difficile, on rigole entre collègues, les journées ne sont pas trop longues, ce n’est (presque) pas payé au lance-pierre, ça fera bien pour la saison. Une collecte d'archives personnelles de femmes montpelliéraines. Comme Philippe Saurel, maire de Montpellier et président de Montpellier Méditerranée Métropole, l’a annoncé à l’occasion de la Journée Internationale des droits des Femmes, les Archives municipales de Montpellier lancent jusqu’au 31 décembre une collecte d’archives personnelles de femmes montpelliéraines.

Une collecte d'archives personnelles de femmes montpelliéraines

Bientôt les femmes ne seront peut-être plus en danger dans la rue. Eviter certains quartiers ou rues la nuit tombée, tirer sur sa jupe pour la faire apparaître plus longue, presser le pas et vérifier que nous ne sommes pas suivies le soir quand on rentre tard… Beaucoup de femmes ont intériorisé ces gestes et comportements quand elles marchent dans la rue, et les effectuent machinalement ; parce qu’on leur a appris à “faire attention”, ou parce qu’elles se sont fait harceler trop de fois dans la rue.

Bientôt les femmes ne seront peut-être plus en danger dans la rue

« Womenability” l’asso qui fait un tour du monde de 25 villes, afin de “rendre la rue aux femmes” « La domination des hommes dans l’espace public est nette. Vous critiquez durement la ville durable et acceptez de répondre à un mensuel qui promeut le développement durable.

« La domination des hommes dans l’espace public est nette

Pourquoi ? J’aborde la ville durable sous le prisme de l’égalité entre les sexes. Les questions de genre sont toujours des questions qui fâchent. Enseignement %20marches exploratoires %20participation des habitants. Notre actu autour du 8 mars 2016 St Herblain – Nantes – Orléans – Hérouville St Clair – Paris. Programme nourri comme chaque année autour du 8 mars – Journée Internationale des Droits des Femmes Lundi 7 Mars Nous entamerons notre tour de France à Saint Herblain et Nantes, dans le cadre de notre partenariat avec l’Espace Simone de Beauvoir Deux RV sont prévus: A 15h30 Enjeux de l’Egalité F/H dans l’Espace Public A 19H Présentation de notre programme PAsSaGEs conduit à Nantes depuis fin 2014.

Notre actu autour du 8 mars 2016 St Herblain – Nantes – Orléans – Hérouville St Clair – Paris

En partenariat avec la ville de St Herblain, la ville de Nantes et l’Espace Simone de Beauvoir Mardi 8 Mars. La ville côté femmes. Episode 6 : « On va toutes finir voilées » L’autre grande peur qui se répand depuis quelques décennies en Europe est celle d’une menace que feraient peser les immigrés sur les identités nationales des pays d’accueil.

Episode 6 : « On va toutes finir voilées »

Les discours politiques reprennent à leur compte ces craintes en évoquant ce « choc des civilisations » qui mettrait en péril les nations occidentales. Par delà la condition d’immigré, c’est celle de musulman, « ennemi de la République », de la modernité et des droits de l’Homme (et de ceux de la femme surtout !) , qui semble le plus déranger. Antisexisme ou antiracisme ? Un faux dilemme. Le care comme critique et comme féminisme. Bien des théories féministes l’ont affirmé, mais aucune ne l’a montré empiriquement comme celle de Gilligan : les critères qui disent ce qui est bien, mal, valorisable, méprisable se présentent comme universels mais sont de fait ceux d’une société patriarcale.

Le care comme critique et comme féminisme

La force de l’analyse de Carol Gilligan (et du cas d’Amy) est bien dans sa démonstration du caractère genré de nos jugements de valeur – moraux et intellectuels. L'éthique du care en trois subversions. On commence aujourd’hui à se rendre compte de l’importance de l’idée et de la pratique du care, qu’il s’agisse des attitudes morales de souci des autres, d’attention, ou encore des pratiques de soin à autrui et de services domestiques quotidiens.

Mais on n’a peut-être pas entièrement intégré le point central de l’œuvre de Carol Gilligan, commencée avec le best-seller Une si grande différence [2][2] 1982 ; traduction réédition Champs Flammarion, 200... et poursuivie jusqu’aujourd’hui, avec The Deepening Darkness [3][3] Carol Gilligan, The Deepening Darkness: Patriarchy,.... Les éthiques du care affirment l’importance des soins et de l’attention portés aux autres, en particulier ceux dont la vie et le bien-être dépendent d’une attention particularisée, continue, quotidienne. Les recompositions politiques du mouvement féministe français au regard du hijab. « La discrimination sociale, en créant des catégories, oblige les individus stigmatisés à lutter en tant que catégorie, premier paradoxe apparent. Mais un deuxième paradoxe explique le premier : leur but est de cesser d’exister en tant que cette catégorie, définie par d’autres » (Delphy & Guenif-Souilamas, 2005). 1Le 8 mars 2004, journée internationale de la femme, le mouvement féministe français manifeste dans les rues de Paris, soutenu par un grand nombre d’associations et de syndicats.

Mais le contexte politique est différent des autres années, où une certaine homogénéité politique s’était manifestée au sein de la mouvance féministe. La présence du Collectif Une école pour toutes (CEPT), regroupant associations musulmanes et militant(e)s alter-mondialistes, suscite maintes commentaires critiques de la part de la majorité des militantes féministes présentes.

. « La question du voile entre en résonance avec la situation internationale de ce début du vingt et unième siècle. Journée de la femme : peut-on être féministe et voilée ? La ville côté femmes. Les villes contemporaines sont en apparence des lieux de liberté, de mixité, offrant à chacun la possibilité d’accéder à un ensemble de services, échappant aux contraintes de la distance et favorisant ainsi l’interaction sociale. Pourtant, tout en étant créatrices de pratiques nouvelles et porteuses d’innovation, elles restent le reflet des normes sociales dominantes dans leurs dynamiques sociales, économiques, urbanistiques et paysagères. Ce dossier thématique propose de croiser les inégalités de genre et les politiques urbaines. Cette orientation prend place dans un contexte urbain, avec les spécificités propres à la taille de l’espace urbain envisagé (petite et moyenne ville, métropole…). Les enfants : révélateurs de nos rapports aux espaces publics.

Dossier : Les enfants dans la ville. Le genre et la ville. Qu'est-ce que le Fonds pour les Femmes en Méditerranée ? Objectifs. A VOS SOUHAITS (1/5) : Un espace urbain (vraiment) partagé ! Écoutez le direct. Hip-Hop No Limit - Mouv’ on it GYPTIAN - Hold You Samedi 21 mai Date 10h00 MHD nous balance son nouveau clip : Maman j'ai mal [Vidéo] - 210 min - détail › Le 10-13 WEEK-END 13h00 OM vs PSG, Parkour & Baseball - 30 min - détail › Sportin' Mouv' Stop Telling Women to Smile - Tatyana Fazlalizadeh. Stop Telling Women to Smile A street art project addressing gender based street harassment.Website for this project here. Deanna, Chicago, 2013 Nuala, Philadelphia, 2013. La ville à l'épreuve du genre.

Collection Sur Les Lieux De. La ville est-elle faite par et pour les mecs ? Harcèlement de rue - sexisme dans l'espace public. Quand les femmes reprennent la ville. La révolution de Mona Eltahawy contre le pouvoir, la rue, la maison, triangle infernal de la misogynie. Les femmes dans l'espace public. "La ville comme espace genré" : entretien avec Édith Maruéjouls - Observatoire du design urbain.

Edith Maruéjouls, vous avez publié une thèse intitulée Mixité, égalité et genre dans les espaces du loisir des jeunes.