background preloader

July 2o15

Facebook Twitter

TAFTA : Le scandaleux forcing du président Schulz au Parlement européen. Coupures d’eau : le prix d’une imposture. Des fonds spéculatifs veulent que Porto Rico ferme des écoles. Selon un rapport rédigé à la demande de 34 hedge-funds, la petite île doit supprimer des postes de professeurs et fermer des écoles pour pouvoir soulager une partie de sa dette.

Des fonds spéculatifs veulent que Porto Rico ferme des écoles

Une façon aussi pour les fonds spéculatifs de jouer avec les nerfs du gouvernement portoricain. C'est un rapport qui irrite le gouvernement portoricain. Public Sector Purchase Programme (PSPP) Christophe Alévêque et Vincent Glenn. On marche sur la dette. Après la cinglante Horreur économique (1996) de l’écrivaine Viviane Forrester, voici un petit ouvrage roboratif, une sorte de capitalisme pour les Nuls, rédigé avec le plus grand sérieux par l’humoriste et comédien Christophe Alévêque (qui ne l’a jamais vu faire tonner « Bella Ciao » avec ses musiciens n’a rien vu) et le cinéaste Vincent Glenn, auteur de films documentaires qui prennent le contre-pied du libéralisme obligé (« Davos, Porto-Alegre et autres batailles », « Ralentir Ecole »).

Christophe Alévêque et Vincent Glenn. On marche sur la dette.

La thèse centrale de ce livre éclate de simplicité : « Quel est le pays le plus endetté du monde ? Les Etats-Unis d’Amérique. Crise de la dette : Le plan B fou sur lequel Yanis Varoufakis travaillait en secret pour sauver la Grèce. INTERNATIONAL - Face aux exigences de l'Union Européenne pour gérer la crise qui frappe son pays, l'ancien ministre grec des Finances semblait avoir tout prévu.

Crise de la dette : Le plan B fou sur lequel Yanis Varoufakis travaillait en secret pour sauver la Grèce

Y compris de créer un système bancaire parallèle qui aurait permis à Athènes de continuer à fonctionner si la BCE mettait un terme à son aide d'urgence. Cet incroyable plan B a été dévoilé dimanche 26 juillet dans la matinée par le quotidien grec I Kathimerini qui rapporte des propos attribués à Yanis Varoufakis lors d'une conférence téléphonique organisée à Londres par des fonds souverains et fonds de pensions principalement asiatiques jeudi 16 juillet. Au menu de ces révélations: groupe de travail secret en comité très restreint, piratage de la plateforme de l'administration fiscale grecque, possibilité de revenir à la drachme d'un instant à l'autre. "Feu vert" de Tsipras pour "un plan B secret" "Le premier ministre, avant de gagner l'élection en janvier, m'a donné son feu vert pour trouver un plan B. La gauche et l’euro : liquider, reconstruire.

1.

La gauche et l’euro : liquider, reconstruire

L’euro interdit radicalement toute politique progressiste possible. 2. S’il en était encore besoin, le traitement criminel infligé à la Grèce en six mois de brutalisation (rebaptisée « négociation ») prouve que l’entreprise de « transformer l’euro », ou l’hypothèse d’un « autre euro possible », sont des chimères qui, par désillusions successives, ne mènent qu’à l’impasse et à la désespérance politiques. 3. GRÈCE : LA DÉPUTÉE ALLEMANDE SARAH WAGENKNECHT (DIE LINKE) DÉNONCE L’ATTITUDE DE SON PAYS. (DISCOURS SOUS TITRÉ EN FRANÇAIS)

The revolving door: greasing the wheels of the TTIP lobby. The Euro-Summit ‘Agreement’ on Greece – annotated by Yanis Varoufakis. The Euro Summit statement (or Terms of Greece’s Surrender – as it will go down in history) follows, annotated by yours truly.

The Euro-Summit ‘Agreement’ on Greece – annotated by Yanis Varoufakis

The original text is untouched with my notes confined to square brackets (and in red). Read and weep… [For a pdf copy click here.] The Euro Summit stresses the crucial need to rebuild trust with the Greek authorities [i.e. the Greek government must introduce new stringent austerity directed at the weakest Greeks that have already suffered grossly] as a pre- requisite for a possible future agreement on a new ESM programme [i.e. for a new extend-and-pretend loan]. In this context, the ownership by the Greek authorities is key [i.e. the Syriza government must sign a declaration of having defected to the troika’s ‘logic’], and successful implementation should follow policy commitments. What the BRICS plus Germany are really up to? — RT Op-Edge. Pepe Escobar is the roving correspondent for Asia Times/Hong Kong, an analyst for RT and TomDispatch, and a frequent contributor to websites and radio shows ranging from the US to East Asia.

What the BRICS plus Germany are really up to? — RT Op-Edge

Published time: February 27, 2015 15:52 Winston Churchill once said, “I feel lonely without a war.” He also badly missed the loss of empire. Churchill’s successor – the ‘Empire of Chaos’ – now faces the same quandary. Some wars – as in Ukraine, by proxy – are not going so well. Yanis Varoufakis : « Un nouveau Traité de Versailles hante l’Europe  Yanis Varoufakis : quelques réflexions concernant la déclaration finale du Sommet de la zone euro sur la Grèce Dans les heures et les jours qui viennent, je prendrai place sur les bancs de l’Assemblée nationale hellénique afin de me prononcer sur le texte législatif de l’accord établi à l’issue du Sommet de la zone euro sur la Grèce.

Yanis Varoufakis : « Un nouveau Traité de Versailles hante l’Europe 

Je suis également impatient d’entendre de vive voix mes camarades Alexis Tsipras et Euclide Tsakalotos qui ont tous ces jours-ci été soumis à rude épreuve. D’ici-là, je m’abstiendrai d’émettre un jugement à propos de ce texte. Yanis Varoufakis full transcript: our battle to save Greece. Read the report from Greece of our interview with Varoufakis here.

Yanis Varoufakis full transcript: our battle to save Greece

This conversation took place before the deal. Harry Lambert: So how are you feeling? Yanis Varoufakis: I’m feeling on top of the world – I no longer have to live through this hectic timetable, which was absolutely inhuman, just unbelievable. I was on 2 hours sleep every day for five months. … I’m also relieved I don’t have to sustain any longer this incredible pressure to negotiate for a position I find difficult to defend, even if I managed to force the other side to acquiesce, if you know what I mean. Atrocités allemandes. Ce pays doit certainement davantage à ses poètes qu’à ses créanciers.

Atrocités allemandes

“La Liberté ou la mort”. Nous sommes en guerre contre les élites mafieuses de l’Allemagne néo-impériale. L’Europe comprend, la France est à l’étroit, le monde observe. Des milliards volatils sont dépensés pour maintenir artificiellement en ce moment le cours de la monnaie allemande (euro), cependant officiellement c’est le silence. Le café grec de ce matin se boit amer et l’euro est dans le marc. Ce même TAIPED que SYRIZA allait supprimer aussitôt au pouvoir, d’après ce que j’ai entendu une semaine avant les élections de janvier, lors de la présentation du livre de Nadia Valaváni (actuellement ministre déléguée aux Finances). Lundi matin, les medias annonçaient que malgré tout, “l'accord serait en vue”. Varoufakis : pourquoi l'Allemagne refuse d'alléger la dette de la Grèce (The Guardian) Le Sommet de l’Union européenne de demain scellera le destin de la Grèce dans la Zone Euro.

Varoufakis : pourquoi l'Allemagne refuse d'alléger la dette de la Grèce (The Guardian)

Pendant que j’écris ces lignes, Euclid Tsakalotos, mon camarade, grand ami et successeur au Ministère des Finances de la Grèce, va participer à une réunion de l’Eurogroupe qui déterminera si un accord entre la Grèce et nos créanciers est possible et si cet accord comporte un allègement de la dette qui permettrait à l’économie grecque d’être viable dans la Zone euro. Euclid apporte avec lui un plan de restructuration de la dette, modéré et bien pensé, qui respecte sans aucun doute à la fois les intérêts de la Grèce et de ses créanciers (j’ai l’intention d’en publier les détails lundi, une fois que la poussière sera retombée). Le drame financier de la Grèce fait les gros titres depuis cinq ans pour une raison : le refus têtu de nos créanciers de concéder un allègement substantiel des dettes. En 2010, l’état grec est tombé en faillite. Je vois trois raisons. Et c’est là le hic.

Traduit par Monica M. “Nous avons sous-estimé leur pouvoirˮ: un initié grec raconte comment les Eurocrates ont étranglé la Grèce. Athènes, de notre envoyé spécial.- Quelques jours avant le référendum, un conseiller du gouvernement a reçu plusieurs journalistes français, dont Christian Salmon pour Mediapart (lire notre boîte noire). Il leur a raconté les cinq mois du gouvernement de Syriza, les discussions avec les Européens, la situation catastrophique de la Grèce. Notre interlocuteur était durant tout ce temps au cœur de la machine ministérielle en charge des négociations avec l'Union européenne. Il n'est pas tendre avec les institutions, décrit une stratégie délibérée d'étouffement menée par les institutions européennes, mais juge aussi sévèrement certaines décisions du gouvernement grec. Voici son récit au long cours. Depuis le début, je n’étais pas d’accord sur la façon dont nous avons négocié avec les Européens.

"Dis OUI ! " Parce que nous ne pouvons rien emprunter. Alors, l’État ne pouvait plus emprunter auprès des banques. Bien sûr, les banques avaient des réserves de sécurité. Et pendant ce temps, l'Autriche restructure sa dette... Pendant que l'Europe refuse de discuter de la dette grecque et que d'aucuns s'inquiètent des conséquences fâcheuses d'une restructuration des créances de l'Hellade pour les économies des retraités bavarois, l'Autriche - un des pays les plus actifs dans ce refus - tranche dans le vif...

Et restructure sa dette. Philippe Lamberts répond à Henk Koller, président de la Confédération fiscale européenne. La crise boursière chinoise pour les nuls : les raisons du krach. La croissance cale, l’immobilier chute, les particuliers se tournent massivement vers la Bourse Les Bourses chinoises se sont envolées à partir de la fin de l’année dernière au moment même où la croissance dans le pays commençait à caler sérieusement. Les particuliers ont alors déserté l’immobilier, dont les prix ont commencé à dégringoler. Dans le même temps les placements financiers, pénalisés par la baisse des taux d’intérêt, n’avaient plus la côte. TTIP: ouvrir l'accès au marché américain, protéger les normes de l'UE, réformer le système de règlement des litiges. Un accord commercial UE-États-Unis doit ouvrir l'accès des entreprises européennes au marché américain sans saper les normes de l'UE, ont estimé ce mercredi les députés dans leurs recommandations aux négociateurs commerciaux de l'UE.

Afin de régler les litiges commerciaux investisseur-État, un nouveau système juridique dirigé par des juges nommés publiquement et soumis à des exigences de contrôle et de transparence, devrait remplacer le système de règlement des litiges investisseur-État (ISDS). Le Parlement a adopté ses recommandations adressées aux négociateurs de la Commission européenne sur le partenariat transatlantique de commerce et d'investissement (TTIP) par 436 voix pour, 241 voix contre et 32 abstentions.

"Nous sommes face à une mondialisation sans précédent et nos citoyens et entreprises s'y trouvent en plein milieu. En tant que députés, il est de notre devoir démocratique de façonner ce processus. La Bourse de Shanghai plonge encore, vertigineuse chute de 30% en trois semaines. Shanghai (AFP) - La Bourse de Shanghai a prolongé vendredi la dégringolade des séances précédentes, dans un climat de panique générale que les autorités chinoises ne réussissaient pas à endiguer -- alors que la place shanghaïenne a lâché environ 30% de sa valeur en trois semaines.

L'indice composite shanghaïen a plongé de 5,77% vendredi, clôturant à 3.686,92 points, dans un volume d'échanges de 648,1 milliards de yuans (94 milliards d'euros). L'ampleur de la débâcle donne le vertige: la Bourse de Shanghai s'est effondrée de 12% sur la semaine, et de presque 29% depuis son sommet du 12 juin, au plus haut depuis sept ans. C'est du jamais vu depuis 1992, selon l'agence Bloomberg. En moins d'un mois, 2.800 milliards de dollars de capitalisation se sont envolés sur les marchés chinois. Vive la banqueroute ! - Entretien avec Frédéric Lordon.