Ecologie

Facebook Twitter

Virtual Water - Discover how much WATER we EAT everyday. Corinne Lepage: L'inde est la plus grande démocratie du monde. L'évolution de l'Inde au regard du nucléaire devrait intéresser nos concitoyens à un double titre.

Corinne Lepage: L'inde est la plus grande démocratie du monde

L'Inde est la plus grande démocratie du Monde mais c'est aussi un pays traumatisé par la catastrophe de Bhopal. 28 ans plus tard, non seulement les dizaines de milliers de victimes n'ont pas ou peu été indemnisés par Union Carbide et ses successeurs, mais de surcroit, la décontamination n'est jamais intervenue de telles sorte que la pollution des eaux se pérennise. Chacun peut dès lors comprendre l'évolution du droit indien pour empêcher que ne puisse se renouveler cette double catastrophe. L'Article 47 de la Constitution indienne reconnaît le droit de jouir d'une eau et d'une atmosphère non polluées, pour apprécier pleinement la vie. La justice indienne reconnaît le principe pollueur-payeur et l'impose au législateur. La FNSEA fait censurer une campagne un peu trop végétarienne à son goût - Lobbies.

L’entreprise de restauration collective Sodexo s’est attirée les foudres de la FNSEA, premier syndicat agricole.

La FNSEA fait censurer une campagne un peu trop végétarienne à son goût - Lobbies

En cause : une affiche alertant les consommateurs sur l’impact de l’élevage intensif sur l’environnement, et pouvant les inciter à manger un peu moins de viande. L’affiche a été prestement retirée et Sodexo s’est excusé. Le groupe de restauration collective Sodexo vient de présenter ses plus plates excuses aux agriculteurs de la FNSEA. L’entreprise avait osé lancer une campagne sur le rôle de la consommation de viande dans le réchauffement climatique. « La production d’un kilo de viande de veau pollue autant qu’un trajet automobile de 220 km ! », affirmait sur des affiches l’entreprise, qui a lancé des « Journées sans viande », histoire de séduire les végétariens et de verdir son image.

Pénurie des ressources

Maud Fontenoy: «Arrêter la caricature de l'écolo qui fume des pétards et aime les papillons» Elle a traversé des océans et vu nager des baleines, mais elle a aussi vu des nappes d’hydrocarbures et des frigos au large de l’Antarctique… La navigatrice Maud Fontenoy s’engage pour la préservation des océans avec sa fondation et espère que la Journée mondiale des océans, ce 8 juin, sera une occasion de faire comprendre que le destin de l’homme et celui des océans sont liés Pourquoi vous êtes-vous engagée dans la protection des océans?

Maud Fontenoy: «Arrêter la caricature de l'écolo qui fume des pétards et aime les papillons»

A cause de mon passé sur les mers. J’ai fait le choix de partir à la rame ou à la voile, des techniques non polluantes, mais j’ai croisé des nappes d’hydrocarbure, des frigos, des sacs plastiques… Là, on se dit qu’il y a un problème. Ensuite, avec tout le travail réalisé avec le comité scientifique de ma fondation sur les ressources que nous apportent les océans, j’ai réalisé que l’avenir de l’homme est lié à l’avenir des océans.

Ils nous fournissent de l’oxygène, de l’énergie, des médicaments, etc, qu’il serait impossible de se procurer autrement. Nicolas Hulot : "Les écolos ne s'adressent qu'aux convaincus" Nicolas Hulot : Transformer le Conseil économique, social et environnemental (Cese) en une troisième chambre qui soit celle du futur.

Nicolas Hulot : "Les écolos ne s'adressent qu'aux convaincus"

Un lieu où on ait comme seule grille de lecture le long terme. Le Cese existe déjà sauf qu'il n'a aucun pouvoir. Je voudrais qu'il ait un droit de veto pour suspendre des décisions prises par le Parlement et l'exécutif. Par exemple, savoir si une décision sur les OGM peut avoir des conséquences dans vingt ans, si une politique industrielle est de court terme… Une des grandes plaies de notre temps, c'est qu'on est toujours dans le court terme, dans le réactif. Avenir de l'humanité: Le Club de Rome tire encore la sonnette d’alarme - Économie. Avenir de l'humanité Quarante ans après son fameux rapport «Halte à la croissance?»

Avenir de l'humanité: Le Club de Rome tire encore la sonnette d’alarme - Économie

, le club de réflexion revient avec une nouvelle étude alarmante. Après la pluie. Ça s'est drôlement rafraîchi aujourd'hui.

Après la pluie

La pluie va sûrement plus tarder. Mais il a fait bien chaud ces derniers jours. Raréfaction des métaux : demain, le « peak all » Merci à la rédaction du magazine Science & Vie, qui propose ce mois-ci une enquête sur un sujet essentiel que je me désespérais de trouver le temps de traiter : le déclin des réserves mondiales de métaux (précieux ou pas).

Raréfaction des métaux : demain, le « peak all »

Hé oui, le pétrole n'est pas la seule matière première que menace le prurit de la société de consommation. Le cuivre, le zinc, l'or et l'uranium figurent parmi les principaux métaux dont les ressources mondiales semblent en voie d'épuisement. The carbon map: making sense of climate change responsibility and vulnerability. Climatosceptiques, des marchands de doute. LE MONDE* consacre un article à la dénonciation des climatosceptiques.

Climatosceptiques, des marchands de doute

En complément, voici un résumé de l’épilogue du livre de Naomi Oreskes et Erik Conway, Les marchands de doute : « Depuis cent cinquante ans, la civilisation industrielle s’est repue de l’énergie emmagasinée dans les combustibles fossiles et aujourd’hui on nous présente l’addition. Et pourtant, nous prétendons que cette note n’est pas la nôtre. Un candidat vert (ou pas), qui courait les plateaux télé, je l'attrape par la promesse, je le montre à ces électeurs, ces électeurs me disent : trempez le dans le pétrole, trempez le dans le climat, ca fera un président... tout échaudé ! - 29/03/2012- Con. En matière écologique, c’est le meilleur.

Un candidat vert (ou pas), qui courait les plateaux télé, je l'attrape par la promesse, je le montre à ces électeurs, ces électeurs me disent : trempez le dans le pétrole, trempez le dans le climat, ca fera un président... tout échaudé ! - 29/03/2012- Con

On pourrait mettre son texte sur le site CC. A vos marques, prêts, votez ! Voici le petit exercice que, dans pas si longtemps que cela, la nation va attendre de tous ceux qui ont l'âge de tenir un volant ou ouvrir un compte en banque. Des traces d'uranium enrichi à plus de 20% découvertes par l'AIEA en Iran. L'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) a découvert des traces d'uranium enrichi à un niveau de pureté supérieur à la limite de 20% sur le site nucléaire souterrain de Fordo, selon un rapport de l'agence diffusé vendredi.

Des traces d'uranium enrichi à plus de 20% découvertes par l'AIEA en Iran

Les résultats d'analyses d'échantillons prélevés dans l'environnement sur le site de Fordo le 15 février 2012 "ont montré la présence de particules dont les niveaux d'enrichissement atteignaient 27%", indique l'AIEA dans ce document, alors que le degré d'enrichissement le plus élevé déclaré par l'Iran est d'un peu moins de 20%. Cela reste largement en dessous du niveau nécessaire à la fabrication de l'arme atomique. L'Iran a expliqué que la production de ces particules était "peut-être liée à des raisons indépendantes au contrôle de l'opérateur" de l'usine, située à 150 km au sud de Téhéran. Les sables bitumeux émettent plus de carbone qu’initialement prévu. Jeremy Hance, mongabay.comTraduit par Lucie Guignard May 23, 2012 Construction d’une exploitation de sables pétrolifères: défrichage préalable à la construction d’un projet de sables pétrolifères au nord de l’Alberta. Photo de Bigstock. Les écologistes ont ciblé les sables bitumineux notamment parce que le pétrole brut qui en est extrait s’accompagne d’émissions de carbone plus importantes que celles des sources conventionnelles.

Maintenant, une nouvelle étude menée par l’Académie Nationale des Sciences (Proceedings of the National Academy of Sciences (PNAS)) a pointé une source supplémentaire de carbone qui n’avait pas été prise en compte : les tourbières. Counting the cost: the hidden price of coal power. Erika : l’abandon des poursuites coulera-t-il le droit environnemental ? Atlantico : Dans le cadre de l'affaire Erika, pensez-vous que la Cour de cassation peut procéder à une annulation de la décision arrêtée en première instance, comme le demande l'avocat général ?

Si oui, la jurisprudence rendrait-elle le principe de pollueur / payeur caduc ? Corinne Lepage : Oui, c’est tout à fait possible. Par contre, le principe pollueur / payeur ne peut pas être caduc, c’est un principe d’ordre public. The myth of renewable energy. Et si nous entrions dans l'âge d'or de l'eau ? La disponibilité de l’eau, vous le savez, est un des plus grands défis auquel l’humanité doit faire face. Il va bien falloir que les pays s’entendent pour la gérer, à moins de s’engager sur la voie des conflits. Je ne vous parle pas là d’événements de science-fiction pour le XXIIe siècle, mais bien d’échéances proches parce que le statu quo n’est pas tenable. Deaths per TWH by energy source. Pierre Rabhi : « Si nous nous accrochons à notre modèle de société, c’est le dépôt de bilan planétaire » - Ecologie. Et si, après une stressante campagne électorale, on respirait un peu ?

Quelle société voulons-nous aujourd’hui construire ? « La croissance est un problème, pas une solution », affirme Pierre Rabhi, paysan-philosophe. Face à la disparition des questions écologiques dans le débat politique, et à la frénésie marchande qui nous a pris en otages, il invite à repenser la vie sur un mode à la fois « sobre et puissant ». Et à inventer, pour éviter des explosions sociales et un chaos généralisé, un autre modèle de civilisation. Slavery Footprint - Made In A Free World. Réfléchissez avant d’acheter bio et/ou local.

Une agricultrice récolte du maïs en Indonésie, le 29 septembre 2011. REUTERS/Sigit Pamungkas Alors que le gouvernement américain s’attèle à mettre en place des réductions de budget qui toucheront tous les domaines, des dépenses militaires à l’assurance maladie en passant par la réparation des ponts, une des réductions envisagées, correspondant à 0,00025% de la valeur de réduction du déficit d’un montant de deux mille milliards de dollars a particulièrement retenu l’attention du public: le soutien aux marchés de producteurs locaux. Ces 5 millions de dollars de subventions risquent de disparaître du budget agricole de 2012 et provoquent une grande inquiétude.

Une épée de Damoclès plane sur nos têtes.