background preloader

STEREOTYPES

Facebook Twitter

[Disney] Les femmes et leurs représentations. Doc.sciencespo-lyon.fr/Ressources/Documents/Etudiants/Memoires/Cyberdocs/MFE2010/dagorne_e/pdf/dagorne_e. La socialisation par l'image. Socialisation genrée : grandit-on dans un monde sexiste ? Publié initialement le 17 octobre 2011 A la fin des années 70, dans l’Arrangement des sexes, Goffman posait la question suivante : « Comment dans une société moderne, les différences biologiques non pertinentes entre les sexes en viennent-elles à sembler d’une telle importance sociale ? » En 2011, malgré le travail accompli ces trente dernières années, entre inégalités sociales et professionnelles, cette même question est plus que jamais d’actualité.

Sur la suggestion de l’une de vos cervelles bien remplies, la 3ème édition de #ce que veulent les madmoiZelles causera de socialisation genrée : comment et où commence la différenciation entre les sexes (flash back : nous avions commencé à en parler par ici) ? Dès votre premier souffle, figurez-vous, peut-être même avant, à l’instant même où bien au chaud dans la placenta maternel, votre sexe est annoncé à votre futur entourage. Les attentes parentales Influence des pairs, amis, professeurs et médias Pour aller plus loin.

Pour Disney, les filles n'étaient bonnes que pour le coloriage. Quand sa grand-mère est morte, Kevin Burg a retrouvé une lettre de rejet de candidature qui avait été envoyée à celle-ci par Walt Disney en 1938.

Pour Disney, les filles n'étaient bonnes que pour le coloriage

Le contenu est tellement sexiste que Burg a posté la missive sur FlickR. publicité (FlickR/CC 2.0/simsandwich) Mary V. Ford, de son nom de jeune fille, avait manifestement écrit au célèbre studio d’animation pour connaître les critères nécessaires pour être admise à l’école Disney, qui formait ses animateurs. Réponse: «Les filles ne travaillent pas du côté créatif pour préparer les dessins animés pour l’écran, car cette tâche est exclusivement réservée aux jeunes hommes. Pour la consoler, les gentils sexistes de Disney précisent quand même que Ford peut tenter de faire du coloriage pour eux: «Le seul travail ouvert aux femmes consiste à tracer les dessins des personnages sur des feuilles de celluloïd avec de l’encre de Chine et de remplir l’espace entre les traits à la peinture de l’autre côté de la feuille en suivant les directions données.»

La socialisation différenciée - L'influence de Walt Disney. Disney Masculinity. By Lisa Wade, PhD, Oct 16, 2011, at 12:51 pm Cross-posted at Love Isn’t Enough.

Disney Masculinity

This six-minute video, uploaded to youtube by Sanjay Newton, does a wonderful job of explaining and illustrating the portrayal of masculinity in Disney movies. It’s pretty troubling when laid out so simply. Via Dr. Danielle Dirk’s blog for her Contemporary Sociological Theory class. More on Disney: pickaninny slaves in Fantasia? …did you know that the very first political tv commercial was made by Disney? Disney : représentation de la masculinité. La princesse comme modèle de la féminité au profit de l'homme. 1. : sa sexualité naissante représentante une menace pour une autre femme, elle est donc tuée.

La princesse comme modèle de la féminité au profit de l'homme

Son unique atout, sa beauté physique, est ce qui la sauve à la fin. 2. La Belle au Bois dormant : fiancée dès la naissance pour consolider une position politique, elle est tout de même tuée par une autre femme. Son propriétaire..hem...fiancé la sauve avec un baiser. Le sexe est donc son unique recours. 3. 4. 5. 6. Conclusion : Mesdames soyez belles et taisez-vous, c'est tout ce que l'on attend de vous. Ces contes sont anciens et d'inspirations diverses :

Stéréotypes dans les dessins animés.