background preloader

À trier

Facebook Twitter

Remise en question de la monnaie. Débat Frédéric Lordon sur la Démondialisation 2/2. En marge de la crise : émergence d une frugalité choisie. Essay of the Day: Beyond Growth or Beyond Capitalism? Richard White’s stunning essay is a long read, but well worth the effort.

Essay of the Day: Beyond Growth or Beyond Capitalism?

Although nominally a critique of the Steady State Economy proposals put forth by Herman Daly, Tim Jackson and NEF, it stands on its own as an impeccable critique of the Capitalist mode of production and its basic incapability to stop the ongoing social and environmental degradation of our time. I find that the mere mention of the word “capitalism” can easily trigger defensive reactions which hamper any possible dialogue.

In lieu of shared definition, I strongly recommend reading White’s full easy with an open mind and analyse whether his fits the bill. The critical aspect of the essay is handled with exemplary respectfulness towards Daly, et al. Extracted from TruthOut: “Daly says, quite rightly, that we need to reduce growth and consumption to save the humans. Le Club de Rome confirme la date de la catastrophe: 2030. Cette célébration a donné lieu à un symposium le 1er mars 2012, dont les conclusions sont présentées sur le site du Club de Rome.

Le Club de Rome confirme la date de la catastrophe: 2030

Dans le même temps, un des organisme en charge du rapport, le Smithsonian Institution, rend public une version actualisée pour 2012 du rapport de 1972. Il s'agit, en fait d'un second rapport, utilisant la même méthodologie que le premier, avec les mêmes acteurs, le Club de Rome commanditaire et le MIT exécutant. Oublions les « trente glorieuses », une prospérité sans croissance est possible. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Lucas Chancel (Chercheur à l’Institut du développement durable et des relations internationales (Iddri-SciencesPo)) et Damien Demailly (Coordinateur du programme « Nouvelle prospérité » à l’Iddri-SciencesPo) Dans la grande majorité des pays industrialisés, les taux de croissance sont en baisse depuis quarante ans.

Oublions les « trente glorieuses », une prospérité sans croissance est possible

Pour les générations nées après les « trente glorieuses » – un Français sur deux –, les appels au retour d'une « croissance forte » semblent désuets et irréalistes. D'autant plus que les taux de croissance des décennies à venir pourraient être plus faibles encore que lors des décennies passées, pour au moins quatre raisons. D'abord, la désindustrialisation de nos économies contribue à ralentir tendanciellement la croissance, les gains de productivité étant plus faibles dans les services que dans l'industrie.

The High Price of Materialism. La ruche qui dit oui. Transition. Bienvenue aux chercheurs des programmes d’expérimentation des Nouveaux Modèles de Développement Vertueux des Villes et des Territoires entrés dans le processus de Transition.

Transition

Cette page offre un espace ressources pour accompagner les travaux et faciliter le passage à la société vertueuse d’abondance partagée par la co-création collective des acteurs co-responsables de leur devenir commun, reconnectés entre eux et à la Terre nourricière. ECO RESEAU. Rethinking the Growth Imperative - Kenneth Rogoff. Exit from comment view mode.

Rethinking the Growth Imperative - Kenneth Rogoff

Is US economic growth over? Robert J.

Is US economic growth over?

Il mito della crescita infinita a debito, Maurizio Pallante e Andrea Bertaglio. Les enfants de la surconsommation - partie 1 de 3. Londres découple consommation de ressources et PIB. Pour l'essaysite Chris Goodall, l'économie britannique réduit sa consommation de matières.

Londres découple consommation de ressources et PIB

Une étude montre que l’économie britannique découple consommation de ressources et production de richesses. Et si la satisfaction de nos besoins, le progrès économique et social ne passaient pas forcément par l’accroissement sans limite de notre consommation? Croissance illusoire. Nos sociétés capitalistes évaluent leur santé en mesurant le taux de croissance de leur PIB (Produit Intérieur Brut), en anglais GDP (Gross Domestic Product). Comme le montre la courbe en gris clair, la croissance est au rendez-vous depuis 50 ans, tout va donc pour le mieux, le capitalisme fonctionne à la perfection. Pourquoi alors ne sommes-nous pas plus heureux ?

Quand nous râlons et disons que plus rien ne va, les politiciens et les économistes nous montrent la courbe du PIB. « Vous devriez être plus optimistes, disent-ils. The End of Bigger. The Start Of Better. La décroissance : une doctrine qui prétend faire avancer la société... à reculons.

Contre le mythe de la lenteur salvatrice, la “démobilité” ? » Article » OWNI, Digital Journalism. Il est de bon ton de critiquer l'accélération à l'œuvre dans notre société moderne.

Contre le mythe de la lenteur salvatrice, la “démobilité” ? » Article » OWNI, Digital Journalism

Mais pour Philippe Gargov, on se trompe de cible : c'est le mouvement qu'il faut arrêter. La vitesse, c’est le mal “La vitesse physique de déplacement vous fige. On est inerte, délatéralisé. Oui, les œillères, c’est la vitesse”, prêche Paul Virilio dans un entretien fleuve accordée à VICE. La réflexion sur la décroissance, seul moyen de libérer l'avenir. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Alain Gras (professeur de socio-anthropologie des techniques à l'université Paris-I) et Philippe Léna (directeur de recherche à l'IRD)

La réflexion sur la décroissance, seul moyen de libérer l'avenir

Baptiste Mylondo - [R&D Research & Degrowth Recherche & Décroissance] Revenu inconditionnel et systèmes de redistribution Sociologie du travail Économie solidaire et consommation engagée. Baptiste Mylondo - Biographie, bibliographie, livres, contributions. Cornelius Castoriadis. « Ce qui caractérise le monde contemporain, c’est bien sûr les crises, les contradictions, les oppositions, les fractures etc. ; Mais moi ce qui me frappe surtout, c’est précisément l’insignifiance ; La querelle entre la droite et la gauche par exemple actuellement, elle a perdu son sens ; Non pas parce qu’il n’y a pas de quoi y avoir de querelle politique ; Il y a même une très grande querelle politique ; Mais parce que les uns et les autres disent la même chose... » Et c’était en 1996, 14 ans plus tard, la remarque reste valable !

Cornelius Castoriadis

Une autre histoire de l’internet, à la veille des temps difficiles… Je n’ai quasiment rien publié sur ce blog depuis des mois, et voilà que je le réveille de sa torpeur en cette fin d’année 2010. C’est aussi ça, un blog. C’est comme ça pour le mien en tout cas. Un espace de publication personnel, aléatoire, et libre… Je n’y ai de compte à rendre à personne, si ce n’est à la Loi (Déclaration des droits de l’homme et du citoyen, 1789, article XI: « La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l’Homme : tout Citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre de l’abus de cette liberté, dans les cas déterminés par la Loi. ») Territoires en Transition France.

Le buzz décroissant - LYON VIDEOS ACTUALITES. Problèmes primaires à Doisneau. The Experience Economy. Journal La Décroissance. Great stagnation or external growth? Tyler Cowen posits that we are going through a Great Stagnation. Civilization has harvested the low hanging fruit of the internal combustion engine, electricity, and so on that drove great increases in value and productivity from the end of the nineteenth century. But we have made so few similarly productive discoveries in recent decades that as a result progress is slowing down. Markets have thus overestimated economic growth, resulting in the dot-com bubble and crash and the more recent market problems as real estate prices failed to keep pace with expectations.

This thesis echoes much that Peter Thiel and others have been saying, that the financial industry has, in its expectations about financial returns, been counting on 20th century levels of economic growth in the developed world but instead has hit the reality of lower growth rates here, resulting in market volatility and drops. [Revue critique d’écologie politique] Graines de possibles : regards croisés sur l'écologie. C’est avec un certain étonnement que l’on lira dans la presse les commentaires de l’ouvrage d’entretien entre Pierre Rabhi et Nicolas Hulot.

Ces propos élogieux laissent relativement dubitatif quand on lit cet ouvrage avec précision. Ce qui est surprenant, c’est la posture philosophique et théorique à partir de laquelle ces auteurs défendent des positions écologiques. Le peu de critiques qu’elle soulève est inquiétante. Même si l’on partage certains de leurs combats, en refusant les OGM, en s’opposant au nucléaire, en soutenant les AMAP, en souhaitant augmenter les systèmes de fiscalité afin de défendre l’environnement, en réduisant certaines consommations nuisibles, on ne peut pas accepter le paradigme écologique qui inspire ces deux célébrités de l’écologie.

Ainsi ils considèrent la Terre comme un être autonome et sacré. La croissance économique "fait-elle" de l'effet de serre ? Documentation > Effet de serre > Economie > La croissance économique "fait-elle" de l'effet de serre ? La croissance économique "fait-elle de l'effet de serre" ? Dernière version : janvier 2006 site de l'auteur : www.manicore.com - contacter l'auteur : jean-marc@manicore.com Si nous nous tournons vers le passé, la réponse est incontestablement oui : depuis un siècle, le "volume" de l'économie et les émissions de gaz à effet de serre évoluent de la même manière.

Si nous nous tournons vers l'avenir, une simultation faite par le Ministère de l'Industrie (ci-dessous) montre qu'avec un modeste 2% de croissance par an en Europe occidentale, si nous ne changeons rien par ailleurs (pas de substitutions entre énergie, et pas de gain d'efficacité énergétique, notamment pour les ménages), les émissions de gaz à effet de serre de l'Europe de l'Ouest feraient un bond de 50% entre 1990 et 2020.

Commons beyond Growth « CommonsBlog. Two weeks ago I had the opportunity to participate in a panel-discussion on the theme “Market, Plans and Solidarity Economy” at the Attac Congress “Beyond Growth” in Berlin. As initial speakers we had a time slot for a short introduction and, in view of the rather overblown title for the discussion, I decided to concentrate on the relationship between the practice of commoning and the growth debate and thus put forward some of the following thoughts. There was a good resonance in a overcrowded lecture theatre. Since I had no time to share the whole thing, here it is for reading and comment. Meadows: Les limites de la croissance. Partager sur facebook (extrait du premier article) Croissance de la population mondiale. Il y a 12 000 ans nous étions 5 millions sur Terre, à l’époque du Christ 150 à 250 millions, 300 millions en 1350, 600 millions en 1700, 1 milliard vers 1830, 2 milliards en 1940, 4 milliards en 1975, 6.1 milliards en 2000, 6.5 milliards en 2004, il y en aura 8 milliards en 2020 et 9 milliards en 2050.

En profitant de son bien être, l’homme moderne a proliféré et sa population n’a cessé de croître au détriment des autres espèces. La Terre n’en peut plus, par Thomas Friedman. Modèle de croissance, climat, ressources, population : comment expliquer qu’alors que nous franchissons aujourd’hui toutes les lignes rouges, outrepassant aveuglément les capacités du système terre, nous continuions à faire preuve d’une telle indifférence apparente, s’interroge Thomas Friedman, l’éditorialiste du New York Times. « Lorsqu’on se trouve face à une circonstance si énorme qu’elle requiert de transformer radicalement la façon de penser et de voir le monde, le déni est la réponse naturelle.

Le Blog d'Olivier Berruyer sur les crises actuelles. PIB en France. Nous allons aujourd’hui entamer une série sur l’évolution – récente comme historique – du PIB de plusieurs PIB. Seven Problems a Recovery Won't Fix - Umair Haque. La voie libérale vers la décroissance. Our economic future has already been decided by the past. Decroissance : un regard critique - Ozon l'écologie au… - Ariès prend la… - Gandhi et la… - … - Avatar, une… - Kempf : l'écologie… - Decroissance : 600… - Mort de Teddy… - j'en reste baba… - Decroissance :un… - Decroissance et… - Ecologie… - On causera… -

Création de l'Association pour l'Abandon de l'Economie - Theognosis. Moral Economy Project. The Radical Implications of a Zero Growth Economy.