background preloader

Cyberdépendance et malaise des adolescents

Facebook Twitter

Définition. Définition de la cyberdépendence. La cyberaddiction existe-t-elle ? L’addiction dépasse en effet dans les discours les plus divers la simple préoccupation, certes légitime, de soignants ou de responsables de santé publique envers des sujets en souffrance.

La cyberaddiction existe-t-elle ?

Elle représente aujourd’hui une forme dominante de représentation du mal-être, voire de la condition de l’individu dans la société. Avec par exemple Alain Ehrenberg [1, 2], le constat peut être fait que l’addiction est devenue, avec la dépression, « la » pathologie emblématique de la société actuelle, au même titre que l’hystérie, ou plus généralement la névrose, l’avaient été au temps de l’invention de la psychanalyse par Freud. À l’époque victorienne, il était important de savoir « se tenir », de camoufler ses sentiments, de mettre en avant le devoir et de masquer le désir : l’hystérique posait alors problème, les liens des symptômes aux organes génitaux, puis au cerveau, enfin au désir et à l’histoire du sujet devenant les grandes questions théoriques de l’époque. La cyberdépendance: état des connaissances, manifestations et pistes d'intervention. Lundi, 27 Février 2012 01:00 Journal FORUM L'omniprésence d'Internet dans toutes les sphères de nos vies peut entrainer, chez certaines personnes, un usage problématique d'Internet ou de certaines de ses applications.

La cyberdépendance: état des connaissances, manifestations et pistes d'intervention

Les intervenants des centres de réadaptation en dépendance rencontrent en effet des personnes qui présentent des signes de dépendance au Web. Ce phénomène, que nous nommerons ici cyberdépendance, est encore méconnu et peu documenté. À l'heure actuelle, la cyberdépendance n'a d'ailleurs pas d'existence nosologique; aucune des deux classifications reconnues pour les troubles mentaux ne définit la cyberdépendance. Cette monographie recense l'essentiel des travaux de recherche menés à ce jour sur la cyberdépendance, ses manifestations et les applications jugées plus à risque de créer une dépendance. Sur le Web La cyberdépendance: état des connaissances, manifestations et pistes d'intervention (PDF) Mal être: La cyberdépendance, nouvelle drogue des temps modernes ? Quand l'ordinateur occupe de plus en plus de place dans la vie, il peut devenir un véritable objet d'addiction.

Mal être: La cyberdépendance, nouvelle drogue des temps modernes ?

Omniprésent, il entraîne de nombreux comportements compulsifs irrépressibles. Le cyberdépendant vérifie sa boîte à message toutes les 10 minutes, il consulte et re-consulte inlassablement les mêmes sites Internet ou passe d'innombrables heures à jouer en réseau. Même en vacances, il ne peut pas se séparer de son objet transitionnel et lemporte partout avec lui. La cyberdépendance est une forme de toxicomanie moderne.

Lorsque l’on reste scotché irraisonnablement à son écran, il arrive même que l’on en oublie de manger et qu’une perte de poids importante en soit la conséquence. À partir de quand, à partir de combien d'heures de jeu par jour ou par semaine peut on parler d'abus et de consommation excessive ? Dans le cas de la véritable dépendance, la vie s'organise autour du jeu ou du clavier et le fonctionnement social, intellectuel et affectif en est affecté. Cyberdependance.ca - Quand l'utilisation d'Internet devient un problème. Devient-on dépendant des jeux vidéo.

Campagne de Sensibilisation - Cyberdépendance.

Il est important que des campagnes de sensibilisation sur la cyberdépendance se mettent en place (cette publicité est d'ailleurs très bien réalisée). Cependant, dans le même temps, nous assistons peu à peu à l'introduction du numérique dans tous les champs de la société, notamment dans l'espace scolaire. Je me demande dans quelle mesure on peut contrôler et sensibiliser sur l'usage du numérique alors qu'il s'invite dans le même temps dans tous les aspects de nos vies ? – mahdileila_groupeb_psy

Campagne de prévention : La cyberdépendance. Quand un enfant se donne « la mort » « Jusqu’à présent, personne n’avait osé aborder, voire effleurer cette triste réalité du suicide des enfants, préférant souvent la nier en la dissimulant au travers de jeux dits dangereux.

Quand un enfant se donne « la mort »

Le suicide touche aussi les plus petits, les enfants, les préadolescents. Je suis convaincue que la lecture de ce livre remarquable permettra de sauver des vies. Je suis convaincue que ce travail est vital afin d’agir pour prévenir la souffrance des enfants qui, par désespoir, faute d’être entendus par les adultes, agissent de manière risquée jusqu’à l’accident fatal prévisible. Le travail inédit réalisé par Boris Cyrulnik à travers une approche pluridisciplinaire mêlant neurobiologie, biochimie, psychologie, sociologie et autres disciplines nous éclaire.

Ce livre nous donne de l’espoir.


  1. chamtob_groupe1_psy Mar 31 2015
    Pas de soucis, je t'en prie. Julia
  2. hertault_groupe1_psy Mar 31 2015
    Bonjour, je t'ai "emprunté" 2 perles, mon thème étant la santé mentale, il y a forcément un lien entre le suicide (quelque soit l'âge) et la santé mentale... Bonne continuation sur ton sujet, pas très gai mais malheureusement régulièrement d'actualité, quand on pense aux suicides liés aux réseaux sociaux... Céline