Tirage au sort

Facebook Twitter

Vivons-nous vraiment en démocratie?

«Principe du gouvernement représentatif.» Avec un titre pareil, ce livre ne figurera sans doute pas parmi le top des ventes de la Fnac. Malgré sa couverture jaune pétante et la mention «postface inédite», il a peu de chance d'être l'objet d'un achat impulsif. Vivons-nous vraiment en démocratie?
LE TIRAGE AU SORT : UNE CHIMÈRE LE TIRAGE AU SORT : UNE CHIMÈRE Cher Raoul, Tu as publié lundi dernier, une tribune expliquant ta méfiance par rapport à l’idée du tirage au sort en politique : http://www.pouruneconstituante.fr/spip.php?article417.

Et si on tirait au sort nos élus?

Et si on tirait au sort nos élus? «Chacun constate que le suffrage universel ne tient pas ses promesses d’émancipation. L’élection induit mécaniquement une aristocratie élective, avec son cortège de malhonnêtetés et d’abus de pouvoir. Avec les élections, les riches gouvernent toujours, les pauvres jamais», assène Etienne Chouard. S’appuyant sur le discrédit qui frappe la classe politique, caractérisé notamment par une montée de l’abstention, ce professeur d’économie et de gestion, qui s'était fait connaître lors de la campagne référendaire de 2005, tente de remettre au goût du jour l’idée du tirage au sort comme moyen de désigner nos représentants. L’idée peut surprendre. Laisser à des inconnus, choisis au hasard, le soin de nous représenter ne fait clairement pas partie de la culture politique française.
Le tirage au sort démonte le mécanisme qui conduit à notre impuissance actuelle Entretien avec Étienne Chouard (Nexus n°78) Chercheur indépendant, citoyen sans parti, sans étiquette et sans ambitions politiques personnelles, Étienne Chouard s’est fait connaître du grand public en 2005 à l’occasion du référendum sur le traité établissant une constitution pour l’Europe en argumentant pour le « non ». Devenu depuis un adepte du tirage au sort, il en est aussi l’un des principaux propagateurs et théoriciens. Conférencier infatigable, il sillonne les routes pour en expliquer la logique. Nexus : Qu’est-ce qu’il y a de révolutionnaire dans le tirage au sort ? Le tirage au sort démonte le mécanisme qui conduit à notre impuissance actuelle Le tirage au sort démonte le mécanisme qui conduit à notre impuissance actuelle

Le Message | Comprenez le, diffusez le, reprenez le pouvoir.

Le Message | Comprenez le, diffusez le, reprenez le pouvoir. C’est une proposition concrète qui doit rassembler derrière elle les millions de citoyens dont l’impuissance politique est programmée dans la constitution. Parce que ce n’est pas aux hommes au pouvoir d’écrire les règles du pouvoir“Nous voulons une Assemblée Constituante démocratique, donc tirée au sort.” En lisant les 6 chapitres de ce site, vous comprendrez pourquoi si vous voulez changer quoi que ce soit dans le fonctionnement actuel de notre société, vous devez faire de ce message votre seule revendication : de son application découlera tout le reste.
Et si on tirait au sort nos députés ? LE MONDE SCIENCE ET TECHNO | • Mis à jour le | Par Pierre Barthélémy, chronique Improbablologie IMPROBABLOLOGIE – En cette année d'élections présidentielle et législative, les Français vont pour la plupart glisser quatre fois un bulletin dans l'urne. A voté, a voté, a voté, a voté ! Ce choix des responsables politiques par l'électorat améliorera-t-il la situation de la société pour autant ? C'est la question iconoclaste qu'a posée en 2011 un quintette de chercheurs italiens (deux physiciens, un politologue et deux statisticiens) dans un article paru sur le site de prépublications scientifiques arXiv. Et si on tirait au sort nos députés ?
Tirer au sort – plutôt qu’élire – le prochain président de la République ne serait pas une régression démocratique, au contraire. Sélectionner le Président – ainsi que les parlementaires et l’ensemble de nos représentants – par le sort plutôt que par l’élection entraînerait une véritable démocratisation de l’accès aux postes de gouvernants. Le tirage au sort, couplé à une rotation permanente des charges et à une décentralisation des lieux de décision, permettrait même à tous les citoyens d’accéder, au moins une fois dans leur vie, à un poste de gouvernant. Le parlementaire, homme, blanc, riche et âgé Expliquons-nous. Pourquoi le tirage au sort du Président serait plus démocratique

Pourquoi le tirage au sort du Président serait plus démocratique

Pour fêter le centenaire de la VIe République (2012), dont la création est due à l’introduction du tirage au sort dans les procédures démocratiques françaises, le ministère de l’Instruction et de la Citoyenneté a demandé à un collectif d’historiens de revenir, à l’intention des jeunes générations, sur ce tournant décisif. Rétrospectivement, les années 2010-2013 apparaissent dans l’histoire comme le moment de basculement du système politique français. Les contemporains ne saisirent pas tout de suite l’importance de la mutation en cours. Et pourtant, des signes s’accumulaient. La révolution du tirage au sort La révolution du tirage au sort
Petite histoire du tirage au sort en politique

Petite histoire du tirage au sort en politique

En France, il est courant de « tirer les rois » à l’épiphanie [1]. Les origines de cette coutume remontent au moins aux Saturnales, la principale fête romaine. De nature carnavalesque, elle avait lieu après le solstice d’hiver, dans les 12 jours intercalaires entre le cycle solaire et le cycle lunaire.
Étienne Chouard est venu à Metz samedi 22 octobre à l’invitation d’ATTAC Moselle et de Madame Turandot, sa groupie officielle. La conférence a commencé vers 18h00, et ne s’est achevée que vers 22h30. Voilà quelqu’un qui ne mégote pas sur ses heures ! Et encore, il a passé un long moment à discuter dans la salle, avant de faire des heures sup jusqu’à 1h du matin dans un bar de Metz… Avant de commencer, je tiens à évacuer une polémique stérile qui court en ce moment sur la toile et qui prétend qu’Étienne Chouard serait en vrac complotiste, antisémite et au final un sous-marin de l’extrême-droite. Etienne Chouard, la démocratie, le pouvoir et ses abus, et le tirage au sort comme remède Etienne Chouard, la démocratie, le pouvoir et ses abus, et le tirage au sort comme remède
La catastrophe financière et monétaire actuelle PROUVE tous les jours que les pires crapules, pourvu qu’elles soient RICHES, n’ont rien à craindre des élus. Je répète : la preuve est apportée tous les jours, partout dans le monde, que les canailles RICHES n’ont RIEN à craindre des ÉLUS. Ce sont des FAITS. Et il faut avoir beaucoup de poussière sur les lunettes pour ne pas les voir. Je signale d’abord que les riches et autres aristocrates, eux, le savent depuis longtemps : dès le début du XIXe siècle, Alexis de Tocqueville avouait déjà : "Je ne crains pas le suffrage universel : les gens voteront comme on leur dira." Étonnant, non ? 175 – Etienne Chouard: tirage au sort (1)
OBJECTIONS et RÉFUTATION DES OBJECTIONS : Je propose dans cette deuxième partie de récapituler les objections souvent formulées à l’encontre de la procédure du tirage au sort en politique, ainsi que les réfutations possibles de ces objections. À ce jour, je ne connais pas d’objection rédhibitoire. Alors, bien sûr, la première objection au tirage au sort tient souvent à la crainte de tirer au sort des personnages indésirables ou même dangereux. 178 – Etienne Chouard: tirage au sort (2)