background preloader

Vivons-nous vraiment en démocratie?

Dans «Principe du gouvernement représentatif», initialement publié en 1993 et réédité le 10 octobre, Bernard Manin remet en cause l'élection au suffrage universel comme quintessence de la démocratie. Il explique pourquoi nos démocraties modernes n'en sont pas vraiment et pourquoi les révolutionnaires des XVIIe et XVIIIe siècles ont préféré mettre en place un système aristocratique plutôt qu'un gouvernement du peuple par le peuple. «Principe du gouvernement représentatif.» Avec un titre pareil, ce livre ne figurera sans doute pas parmi le top des ventes de la Fnac. Malgré sa couverture jaune pétante et la mention «postface inédite», il a peu de chance d'être l'objet d'un achat impulsif. Pourtant, je plaide pour que cet ouvrage soit distribué à toute personne en âge de voter, voire même remboursé par la sécurité sociale. Car Bernard Manin, direteur d'études à l'EHESS et professeur à la New York University, s'attaque ici aux fondements mêmes de notre système politique. Emmanuel Daniel

http://www.slate.fr/story/63113/democratie

Related:  DEMOCRATIESoins et remèdes démocratiquesdémocratie représentation participationDémocratie ou pas ?Les élites CCA

Et si on tirait au sort nos élus? «Chacun constate que le suffrage universel ne tient pas ses promesses d’émancipation. L’élection induit mécaniquement une aristocratie élective, avec son cortège de malhonnêtetés et d’abus de pouvoir. Avec les élections, les riches gouvernent toujours, les pauvres jamais», assène Etienne Chouard. S’appuyant sur le discrédit qui frappe la classe politique, caractérisé notamment par une montée de l’abstention, ce professeur d’économie et de gestion, qui s'était fait connaître lors de la campagne référendaire de 2005, tente de remettre au goût du jour l’idée du tirage au sort comme moyen de désigner nos représentants. L’idée peut surprendre. Laisser à des inconnus, choisis au hasard, le soin de nous représenter ne fait clairement pas partie de la culture politique française.

Comment déposer un recours administratif Vous avez la ferme conviction qu’une décision de votre Maire ou de l’administration ne respecte pas vos droits et/ou ceux de vos concitoyens, qu’elle ne respecte pas la loi, et vous souhaitez la contester officiellement pour qu’elle soit annulée. Comment faire ? Anticor vous propose une nouvelle fiche technique, dans sa rubrique « Outils citoyens », qui est l’une des rubriques les plus consultées de notre site et nous en sommes heureux, comme nous le sommes dès que nous pouvons être constructifs pour notre démocratie. L'élection du président au suffrage universel direct, le piège permanent Plus personne ne remet en cause le mode d’élection du président de la République au suffrage universel direct et son corollaire, la persistance d’un parlement faible. Et pourtant, cette campagne aurait de quoi réactiver tous les arguments classiques des opposants à ce mode de désignation. Les socialistes se sont glissés, depuis longtemps, dans les meubles de la Ve République, si confortables pour l’exécutif. Ils ont même instauré, pour leur plus grand bien, des primaires qui présidentialisent la désignation de leur candidat. publicité Pourtant, toutes les critiques qui avaient été développées en 1962, au moment où le général de Gaulle avait fait adopter cette idée par référendum, sont toujours valables.

DEMOKRATIA Il est encore possible de contribuer en échange de contreparties, et ce jusqu'à la sortie du film au printemps ! Pour se faire, choisissez votre contrepartie dans la colonne de droite et faite m'en la demande directement par mail à kinemaya@gmail.com Plus la somme sera importante, plus il y aura de copies du film et donc plus il sera aisé de le voir dans toute la France. Pablo, réalisateur de DEMOKRATIA. Demokratia, réalisé par Pablo Girault et Thierry Kruger, est un documentaire pronant la démocratie directe et la liberté de la presse libérée des puissances d'argent.

» 1230 Représentativité démocratique « La droite a gagné les élections. La gauche a gagné les élections. Quand est-ce que ce sera la France qui gagnera les élections ? » [Coluche] Nous avons vu dans un billet précédent (qui a beaucoup été repris sur le web) que le vieillissement de l’Assemblée Nationale depuis 1981 avait été massif, ce qui posait un problème de représentativité. Je reviens donc sur ce sujet, en étudiant aujourd’hui ce qui est un des le plus gros problèmes de notre système politique : le manque total de représentativité des pensées politiques.

Un ex-président américain accuse Obama d'être un assassin par Bill VAN AUKEN La rubrique écrite par Jimmy Carter, le 39ème président des Etats-Unis, et publiée lundi dans le New York Times, constitue une condamnation exceptionnelle du gouvernement Obama, de sa pratique de l’assassinat, de ses violations criminelles du droit international et de la constitution américaine. Dans sa rubrique intitulée « Un bilan cruel et inhabituel » Carter écrit : « Les révélations selon lesquelles des responsables de haut niveau ciblent des gens pour être assassinés à l’étranger, dont des citoyens américains, ne sont que la plus récente et inquiétante preuve de l’ampleur donnée à la violation des droits de l’Homme par notre pays. » Carter continue en dénonçant le gouvernement pour la poursuite des activités du camp de détention de la Baie de Guantánamo à Cuba où, souligne-t-il, sur 169 prisonniers « la moitié ont été déclarés libérables, et pourtant ils ont peu de chance de jamais obtenir leur liberté, » et d’autres « n’ont aucune perspective d’être jamais ni inculpés ou jugés. »

Etats Généraux - 5 mai 1789 - 5 mai 2009 Il y a deux cent vingt ans, à Versailles, s’ouvraient les Etats généraux, prélude à la Révolution française. Louis XVI avait convoqué cette assemblée exceptionnelle car le Royaume était confronté à une grave crise budgétaire. Seuls les Etats généraux - qui ne s’étaient pas réunis depuis 1614 - avaient le pouvoir d’imposer aux privilégiés les réformes (notamment fiscales) nécessaires. Mais au-delà des problèmes financiers, la réunion de 1789 va consacrer un changement politique majeur : le passage de la souveraineté royale à la souveraineté du peuple. Déjà les cahiers de doléances, rédigés dans le cadre des assemblées électorales, montrent que les Français aspirent dans leur ensemble, à la liberté individuelle ainsi qu’à la suppression des droits seigneuriaux et de la dîme (impôt d’Église).

Groupe d’Analyse et de Théorie Economique Lyon St Etienne - Vote Expérimenter d’autres modes de scrutin le 22 avril 2012 Présentation / Responsables de l’étude / Résultats / Télécharger les résultats & Publications / Documents in English / Expérimentations sur internet / Expérimentations 2002 et 2007 / Dossiers de presse / Articles de presse et entretiens / Remerciements 2002, 2007, 2012 : trois fois déjà une expérimentation de nouveaux modes de scrutin a été menée en France lors du premier tour des élections présidentielles. L’expérimentation de 2012 a été organisée par un groupe de chercheurs en sciences économiques, universitaires et CNRS, issus des Universités de Saint-Etienne, de Caen, de Strasbourg et de Polytechnique (contacts ci-dessous). Concrètement, le jour du premier tour des élections présidentielles le 22 avril 2012 dernier, d’autres modes de scrutin ont été proposés aux électeurs – le vote par note et le vote par approbation –, pour les tester dans plusieurs bureaux de vote.

?kh=-1&uddg=http%3A%2F%2Fwww.les-lectures-de-cachou Actes Sud, coll. Babel Essai Genre : essai, sciences politiques Article:Concept de démocratie - Questmachine La démocratie est le régime politique ou, plus largement, un corpus de principes philosophiques et politiques dans lequel le peuple est souverain et détient le pouvoir collectivement Caractéristiques d'une démocratie Dans une démocratie, la liberté est acquise grâce à l’égalité dans les droits civiques (par opposition aux distinctions sociales de l’Ancien Régime). Espagne : mais enfin, de quoi s’agit-il ? Chaque jour apporte son lot de mauvaises nouvelles dans l’union européenne. Aujourd’hui, c’est l’Espagne qui est en cause. Mais les responsables de Bruxelles n’en finissent pas d’être optimistes .... et surtout de continuer à imposer leurs recettes. En illustration, le tonneau des Danaïdes L’Espagne a donc lancé un appel à l’aide européenne pour ses banques ; on parle de cent milliards d’euros, scénario devenu, paraît-il, inévitable face à l’aggravation de la dette. Ce sera le quatrième plan de la sorte après la Grèce, l’Irlande et le Portugal.

Cinq raisons de hacker la politique « Mettre à jour » la démocratie, légaliser le partage non marchand sur Internet, sortir de la « spirale inflationniste des fichiers », fonder une culture politique qui saute les frontières, et enfin accéder au financement public: pour Mediapart, le Parti Pirate, qui présente pour la première fois en France une centaine de candidats aux élections législatives, s'explique. Ils ont surgi de toutes les mers, bravé des océans de paperasse, formé leurs équipages, remué codes électoraux et imprimeurs, et dimanche, ils/elles seront 101 candidat(e)s et autant de suppléant(e)s à l'abordage du Palais Bourbon. Souquez les artimuses ! Depuis quelques jours, sur les panneaux électoraux, devant les écoles, d'étranges affiches vertes et mauves fleurissent. Tirage au sort et démocratie délibérative Le tirage au sort semble revenir dans des expériences politiques après avoir été éclipsé pendant des siècles [1]. L’expérience islandaise est de ce point de vue emblématique. Après la crise économique de 2008 et la quasi-faillite du pays, la volonté de changer l’équipe gouvernementale et les règles du jeu politique s’exprime lors d’énormes manifestations de rue.

Pourquoi l'aristocratie élective ? Afin d'oublier les kilos de blanche nasale de Jean-Luc Delarue que j'ai financé bien malgré moi, hier je profitais allègrement de ma contribution à l'audiovisuel public en regardant l'émission de Frédéric Taddeï : "Ce Soir Ou Jamais". Il s'agit là de l'un des derniers programmes que je regarde parmi les rares que j'écoute encore : France Inter me consternant énormément, France Culture étant en passe de le faire, il ne me reste que France Musique, dernier espace de résistance de l'audiovisuel public où la connivence journalistique ne peut disputer le précieux temps d'antenne à la réclame agressive. Je paie donc une redevance pour me réveiller avec La suite Algérienne de Camille Saint Saëns à 7h23 ! Finalement 123 euros pour se la raconter dans un billet et éviter une publicité de Carglass qui vous collera son slogan débile dans la tête dès le lever au réveil, c'est une bonne affaire ! Merci l'audiovisuel public !

Related:  Les concepts qui repensent la démocratie par vote