background preloader

Guerre Mondiale de 1939-1945

Facebook Twitter

Le général britannique Fuller écrivit dans un livre paru en 1937, que la France et l'Angleterre étaient alliées l'une à l'autre parce que toutes les deux étaient construites sur la puissance de l'argent et se trouvaient sous la domination du système bancaire international.



L Allemagne s'étant libérée de cette puissance internationale, on allait s'activer fébrilement à l'anéantir.

Source : 1933 comment le Zionism déclara la GUERRE par Benjamin H.Freedman.

En 1933, quand l’Allemagne refusa de se plier aux exigences sionistes à la conférence d’Amsterdam qui se clôturera sans avoir entamé la résilience allemande. Le président de cette conférence et chef de la délégation américaine était Samuel Untermeyer, qui la quitta aussitôt pour aller aux USA et directement du bateau monta aux studios de la CBS (Columbia Broadcasting System) et donna un discours transmis sur tout le territoire américain. Dans lequel il dit : «le sionisme internationale maintenant appelle à la guerre sainte contre l’Allemagne. Nous sommes maintenant engagés dans une bataille sacrée contre les allemands. Nous allons les forcer à se rendre. Nous allons exercer un boycotte international contre eux qui les détruira du fait qu’ils dépendent exclusivement de leurs exportations. » – epc

Benjamin H.Freedman's 1961 Willard Hotel Speech. Ladies and gentlemen, you are about to hear a very frightening speech.

Benjamin H.Freedman's 1961 Willard Hotel Speech

This speech is an explanation of the plans now being laid to throw the United States into a third world war. It was made a short time ago before a large group in the Congressional Room of the Willard Hotel in Washington, D.C. Both the speech and the question and answer period later so electrified the audience that a group of patriots has transferred it to two long-playing records which you may buy to play for friends, clubs, and your church group in your community. Wars Made Balfour Declaration. 02/11/1917 Déclaration d'Arthur James Balfour. Lionel Walter Rothschild 1868-1937. Arthur James Balfour 1848-1930. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Arthur James Balfour 1848-1930

Sur les autres projets Wikimedia : Arthur Balfour, sur Wikimedia Commons. Dans les coulisses... Dans les années 30, les sionistes étaient nombreux au pouvoir : En France, Léon Blum.

Dans les coulisses...

Georges Mandel (son vrai nom Louis Georges Rothschild) qui fut ministre des colonies de 1938 à mai 1940. Mendes France. 01/01/1939 Roosevelt en appelle à la Grane Loge de France. Les mensonges de Franklin Delano Roosevelt durant son 4ème & dernier mandat présidentiel. Franklin D.

Les mensonges de Franklin Delano Roosevelt durant son 4ème & dernier mandat présidentiel

Roosevelt a souvent menti pour atteindre ses buts. Dans un discours radiodiffusé, adressé à la nation le 23 octobre 1940, par exemple, il donna «la plus solennelle assurance» qu'il n'avait fait aucune «entente secrète sous une forme ou sous une autre, directe ou indirecte, à aucun gouvernement ou à aucune nation dans une partie du monde, pour impliquer cette nation [les Etats-Unis] dans une guerre ou pour tout autre but». Mais les documents américains, britanniques et polonais (pour la plupart rendus publics de nombreuses années plus tard) ont prouvé que cette «très solennelle assurance» était un mensonge impudent.

Roosevelt avait en fait conclu de nombreux accords secrets pour impliquer les Etats-Unis dans la guerre. 23/08/1939 Pacte germano-soviétique. Le gouvernement du Reich allemand et le gouvernement soviétique, guidés par le désir de consolider la paix entre l'Allemagne et l'U.R.S.S., et se fondant sur les prescriptions fondamentales du traité de neutralité de 1926, ont arrêté ce qui suit : Article premier.

23/08/1939 Pacte germano-soviétique

Les deux parties contractantes s'engagent à s'abstenir entre elles de tout acte de violence, de toute action agressive et de toute agression, et cela aussi bien isolément qu'en liaison avec d'autres puissances; Article 2. 31/08/1938 Discours de Viatcheslav Molotov au soviet suprême. Déclaration de guerre à l'Allemagne. Déclaration de la France à l'Allemagne. Lundi 01/04/1940. Bataille de France. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Bataille de France

Contexte géopolitique[modifier | modifier le code] 18 juillet 1936 au 1er avril 1939[5] : la guerre d'Espagne. Le Premier ministre britannique Neville Chamberlain refusant d'aider le gouvernement républicain espagnol, le gouvernement de Léon Blum ne peut déroger aux accords de l'Entente cordiale franco-britannique, ce qui permet à la dictature militaire de Franco de s’établir, et à Hitler et Mussolini d’intervenir aux côtés des militaires espagnols putschistes et de tester leurs armes de guerre respectives. l'Union soviétique, quant à elle, soutient les républicains espagnols.30 septembre 1938 : les accords de Munich[6] donnent les Sudètes à Hitler.

22/06/1940 Armistice avec l'Allemagne. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

22/06/1940 Armistice avec l'Allemagne

Cet article concerne l’armistice entre Français et Allemands à l’été 1940. Pour l’armistice entre Français et Italiens, voir armistice du 24 juin 1940. Le 21 juin 1940, après avoir abattu un mur du musée abritant le wagon depuis 1927, les soldats allemands extraient le wagon pour l'amener à son emplacement du 11 novembre 1918, en prévision du passage de Hitler. Hitler (la main au côté), accompagné de hauts dignitaires nazis et de ses généraux, regardant la statue du maréchal Foch avant d’entrer dans le wagon pour le début des négociations de l'armistice, signé le lendemain en son absence.

Le 21 juin 1940, Ribbentrop, Hitler, Göring (de dos), Raeder (caché), Brauchitsch (caché) et Hess (de dos), photographiés sous un autre angle pour le magazine américain Life. 24/06/1940 Armistice avec l'Italie. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

24/06/1940 Armistice avec l'Italie

Cet article concerne l’armistice entre Français et Italiens à l’été 1940. Pacte tripartite. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Pacte tripartite

Version en japonais du pacte tripartite. Axe Rome-Berlin-Tokyo. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Axe Rome-Berlin-Tokyo

Drapeau militaire allemand et drapeau du royaume d'Italie. Chronologie[modifier | modifier le code] Il semble que le terme d'Axe fut utilisé pour la première fois par le Premier ministre fasciste hongrois Gyula Gömbös qui soutenait l'idée d'une alliance entre l'Allemagne, l'Italie et la Hongrie et servit d'intermédiaire pour apaiser les tensions entre les deux pays en vue de former une telle association[1]. La mort subite de Gömbös en 1936 et l'arrivée de son successeur non fasciste Kálmán Darányi mit fin à l'implication initiale de la Hongrie mais le rapprochement de l'Allemagne et de l'Italie était de plus en plus clair[1].

Nations participantes[modifier | modifier le code] Lignes directrices. La présence japonaise en Indochine. Guerre 1939 - 1945 et présence japonaise en IndochineLe Japon était en guerre larvée contre la Chine dès le début des années 1930 (Affaire du Mandchoukouo, occupation du Tsien-Tsin, etc…). 01/07/1940 création des FFL Forces françaises libres. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir FFL. Les Forces françaises libres (FFL) étaient le nom donné aux forces armées ralliées à la France libre. Histoire[modifier | modifier le code] Revue des troupes par de Gaulle.

Photo de 1942 d'un soldat tchadien servant dans l'Armée française. 03/07/1940 Mers el-Kébir, opération Catapult. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

L’opération Catapult est décidée par Churchill afin d’empêcher l’Allemagne de s’emparer des navires français. Il s’agit de les détruire (Mers el-Kébir), de les neutraliser (Alexandrie) ou de s’en emparer (Angleterre). Depuis début juin, une grande partie de la flotte française est concentrée dans les ports africains. A Mers el-Kébir, port d’Oran, sont amarrés les croiseurs Dunkerque, Strasbourg et Provence, les vieux cuirassés Bretagne et Provence, le porte-hydravions Commandant-Teste ainsi que six contre-torpilleurs (Mogador, Volta, Terrible, Lynx, Tigre, Kersaint). Le 3 juillet 1940, le commandant du port, l’amiral Gensoul, reçoit un ultimatum de l’amiral anglais Somerville : une escadre anglaise le somme de se rallier aux forces britanniques ou de se saborder, faute de quoi elle emploiera la force. On tente de négocier... mais les Français ne veulent pas croire à la réalité de la menace. En un quart d’heure, la quasi totalité des navires est détruite par un déluge de feu. Toute fuite est impossible en raison de la position des navires (proue vers la terre). 1 300 Français y perdent la vie. Seul le cuirassé Strasbourg s’échappe et rallie Toulon. A Alexandrie, pour éviter un massacre similaire, un compromis est signé entre les amiraux français et britannique. Les croiseurs Duquesne, Tourville, Suffren, Duguay-Trouin ainsi que plusieurs torpilleurs dont le Protée sont partiellement désarmés et immobilisés. Le 25 avril 1940, refusant l’inaction et décidé à rejoindre les Anglais, Henri-Honoré d'Estienne d'Orves, sous-chef d'état-major de la Force X, quitte Toulon à bord du croiseur Duquesne. Pour échapper aux Allemands tout en refusant de se livrer aux Anglais, une autre partie de la flotte française, restée en rade de Toulon à l’arrivée des Allemands, se saborde le 27 novembre 1940 sur ordre de l'amiral de Laborde. Source : – epc

La bataille de Mers el-Kébir est un épisode de la Seconde Guerre mondiale. C'est une des trois phases de l'opération Catapult, avec la saisie des navires français réfugiés en Grande Bretagne après l'opération Dynamo, et la neutralisation de l'escadre française mouillée dans le port d'Alexandrie. On désigne, par cette expression, l'attaque par la marine britannique, le , d'une escadre de la marine française mouillant dans le port militaire de Mers el-Kébir (golfe d'Oran, Algérie).

Il y eut 1 297 morts. Le Royaume-Uni, alors seul devant l'ennemi allemand et italien, craignait que l'armistice signé par le gouvernement français avec l'Allemagne nazie et l'Italie fasciste quelques jours auparavant ne fasse tomber cette flotte dans les mains d'Hitler, lui permettant ainsi de remettre en cause la suprématie maritime britannique et lui faisant courir un grave péril. Juin 1940. Le 3 juillet 1940, la force H de la Royal Navy aux ordres de l'amiral Somerville se présentait devant la base de Mers El-Kébir, près d'Oran, porteuse d'un ultimatum offrant aux bâtiments français un quadruple choix : rallier les ports britanniques pour continuer la guerre aux côtés de la Grande-Bretagne ; conduire les bâtiments dans un port britannique ; les mener aux Antilles pour les démilitariser ou les placer sous contrôle américain ; les saborder.

L'amiral Gensoul refusant de répondre positivement à l'une de ces options, la flotte anglaise ouvrit le feu à 16 h 57 : 1297 hommes périrent, dont 977 marins enfermés dans les cales du cuirassé Bretagne. Ce drame, dont la propagande vichyste tira abondamment parti dans sa lutte anti-britannique, illustre les logiques et les passions qui animent chacun des acteurs. Côté britannique, la volonté de neutraliser la quatrième flotte mondiale ne fait aucun doute. 07/08/1940 Accord France libre avec le Royaume-Uni.

27/10/1940 Conseil de défense de l'Empire français. 24/09/1941 création Comité national français. Du 26/05 au 11/06/1942 Bataille de Bir Hakeim en Libye durant la guerre dite "du désert" 03/06/1943 Comité de libération nationale. 03/06/1944 Gouvernement provisoire Rép.française. Ordonnance du 3 juin 1944 substituant au nom du Comité français de la Libération nationale celui de Gouvernement provisoire de la République française Ordonnance du 9 août 1944 relative au rétablissement de la légalité républicaine sur le territoire continental Décret du 10 septembre 1944 fixant la composition du gouvernement provisoire de la République française Ordonnance n° 45-1836 du 17 août 1945, instituant une consultation du peuple français par voie de référendum et fixant le terme des pouvoirs de l'Assemblée consultative provisoire[Le Comité français de la Libération nationale devait préparer le rétablissement de la souveraineté nationale et de la légalité républicaine.

Mémoires d'Indochine 1939-1952.

Alliés débauche de bombardements

Yougoslavie démembrée 1941-1945. Les services extraordinaires des temps de guerre. 01/09/1939 MOSELLE évacuation de la zone rouge prévue dès 1933. Mai-juin1940, évacuation ville de SENS. 1940-1946 Archives SEINE INFÈRIEURE (Seine maritime) Pourquoi comment côté allemand 1/2. L'autre face. La bête humaine. NOIRS dans les camps nazis mieux traités que dans les bus US. Civils allemands exterminés au phosphore par les alliés. Comment cela a-t-il été possible ?

EmilGustav Friedrich Martin niemöller. Courrier de Roger Biéron. Bieron témoin. Roger Biéron résistant. 10/1940 Armée des Volontaires résistance. 1940 Pantagruel (journal) Pantagruel. Feuille d'informations. Raymond Deiss. Décret Nacht und Nebel Nuit et brouillard. 2d Guerre mondiale en Normandie. Débarquement FRANCE les exactions des G.I. américains.

Viols durant la seconde guerre mondiale en France, Angleterre, Allemagne par des soldats américains, la plupart recrutés dans les prisons américaines. Publiée par UnPeuDeLumiere1 Sur YOUTUBE le 25 oct. 2012 Les "libérateurs" américains en action. Viols de masse des françaises pendant la guerre 3500 viols ou meurtre perpétrés par des soldats américains recensés par l’administration américaine en France sur une période d’un an environ. – epc

20/05/1941 Crète Opération MERKUR. Amiral G-T. D'Argenlieu 1889-1964. 1944 base américaine d'Alto près de Folelli. Epave du bombardier B25 Mitchell en Corse. 57th Wing B25's Based in Corsica. Bandits corses de 1940 à 1945. Musée de la résistance en ligne. Jeannette Guyot alias Jeannette Gauthier. Iconographie 1944-1945. 1944 la part d'ombre des maquisards. 1944 Libération mémoires De Gaulle. 12/12/1944 Alliance franco-soviétique. 1945 Raids US au napalm sur les civils japonnais. Imperial War Museum archives. Crimes Mensonges & propagande soviétique. Présentation de la vidéo de Vincent Reynouard. Programme en quelques siècles.

L'âge de Cain par Jean-Pierre Abel alias René Chateau. René Château.