background preloader

Musique

Facebook Twitter

Retour sur la journée d'étude du 28 septembre 2017 : usages imprévus des bibliothèques - Association des Bibliothécaires de France - Groupe régional Auvergne. Mise à jour le 07 novembre 2017 Usages imprévus des bibliothèques 1. En guise de préambule Le titre de cette deuxième journée d'étude de l'ABF Auvergne peut passer pour un avant-goût de ce qui nous attend au Congrès 2018 de La Rochelle, puisque un des axes retenus pour cette édition à venir s'intitule " La bibliothèque comme vous ne l'attendiez pas (Surprise)". La Médiathèque communautaire de Moulins nous a accueillis le 28 septembre avec le professionnalisme qu'on leur connaît.

Puis, elle a présenté Danielle Aspert, Violaine Kanmacher et Sébastien Maupomée. 2. Les structures pour lutter contre l'illettrisme Le 8 septembre n'est autre que la journée internationale sur l’illettrisme. Etre en situation d’illettrisme, c’est n’être pas autonome du point de vue des compétences (lecture, écriture, rapport à l’espace, maîtrise du calcul et du numérique). Qu’est-ce que le CRI ? Etre illettré et entrer dans une bibliothèque D. Réaction d’une bibliothécaire. Trois actions menées avec des médiathèques D.

Ressources numériques de musique : retour sur la journée RéseauCAREL / ACIM – BPI, 16 mai 2017. Le 16 mai 2017 à la Bibliothèque publique d’information du Centre Georges Pompidou, une journée d’échanges et de présentations consacrée aux Ressources numériques de musique a été co-organisée par RéseauCarel (Coopération pour l’accès aux ressources numériques en bibliothèques) et l’ACIM (Association pour la coopération des professionnels de l’information musicale). Merci à RéseauCarel, à la Bibliothèque Publique d’information , et à leurs équipes, pour l’organisation de cette journée. L’enregistrement audio des échanges de la matinée est disponible en ligne sur Balises, le webzine de la BPI : de la journée : Vandamme-Schlimpert, Fabien. « Ressources numériques de musique ». Bulletin des bibliothèques de France (BBF), 2017, n° 11, p. -. Disponible en ligne Matinée Vincent Bouteloup, Marc Crozet, Sophie Cornière, Emeline Monraisse, Nicolas Clément ***Après-midi.

La médiathèque à l'ère du numérique - Bourges (18000) - Le Berry Républicain. La médiathèque à l'ère du numérique Depuis leurs tablettes, smartphones ou ordinateurs, les férus de littérature, magazines, contes ou musiques pour enfants pourront, depuis leur canapé ou ailleurs, accéder à leurs ouvrages favoris grâce aux trois nouveaux services numériques proposés par la médiathèque et les bibliothèques de Bourges. 1 Munki, le kiosque pour enfants. Depuis le début du mois de février, une application est à télécharger depuis le portail de la médiathèque, gratuitement, sur tablette ou mobile : Munki, le kiosque musical et d'histoires pour enfants jusqu'à 10 ans. « Il y a un formulaire à remplir avec son identité et son numéro d'abonnement de la médiathèque.

Après cela, Munki envoie un code permettant aux personnes d'utiliser l'application de chez eux », explique Hélène Touzel-Paillard, responsable de l'espace jeunesse de la médiathèque. Chaque trimestre, le fond proposé changera, toujours selon les choix de la médiathèque. 2 Le Kiosk, des magazines sur vos écrans. Munki. Munki est une application d’écoute d’albums de musique et de contes pour les enfants de 0 à 8 ans. Le catalogue réunit les labels jeune public comme Enfance et musique, Didier jeunesse, Victorie music, EPM musique, Editions Oui’dire, Benjaminsmedia, Editions Lugdivine, Editions éponymes, Raymond et Merveilles. Le catalogue munki inclut 500 albums dont des exclusivités et devrait atteindre 1000 albums fin 2017. munki propose musiques, comptines et jeux de doigts, histoires lues ou chantées.

Les contenus sont répartis en deux sections : albums musicaux et albums de contes. munki et 1DLab sont partenaires et intègrent leurs ressources en accès distant dans une interface commune. Cette intégration offre donc comme avantage aux bibliothèques, dans le cas où elles choisissent à la fois des ressources 1DTouch et munki, de mutualiser : L’application munki peut être installée sur smartphones (IOS ou Android), tablettes (Ipad ou Android) ou ordinateurs (Mac ou PC, à partir de 3 postes). Munki, le streaming audio jeune public. Publié le mercredi 7 mars 2018 Starting Blocks #Streaming #JeunePublic #UserCentric Après 5 années de R&D, le premier service de streaming audio jeune public s’apprête à lancer son offre aux particuliers. Pensé à la fois comme une plateforme pour les enfants de 0 à 8 ans accompagnés par les médiateurs de la culture (parents, médiathèques, petite enfance), munki segmente l’écoute musicale en ligne et initie en France le mode de répartition des royautés centré par utilisateur.

Bonne occasion de revenir sur cette startup avec son président Patrick Fabre. À mi-mois, on lève la tête du guidon et on s’intéresse à l’innovation. La musique est entrée dans l’« âge de l’accès ». La technologie au service des acteurs culturels Cela fait plus de 25 ans que Patrick Fabre tisse des liens entre les technologies web et la culture. Mirozoo Lab à la recherche d’un modèle de soutien de la création jeune public Une plateforme de streaming pour les enfants munki, pionnier français du streaming user centric.

Comment écoutons-nous la musique ? Faut-il en finir avec les CD? Un article proposé par Lydia Belmekki, Catherine Benod et Benjamin Sausin, élèves conservateur.trice.s de bibliothèques de l’INET. Depuis sa création en 1982, le CD s’est progressivement imposé comme le mode de stockage et de consommation de musique par excellence. L’amélioration de la qualité sonore, l’augmentation du temps d’écoute et la meilleure ergonomie de ce support lui ont permis de détrôner vinyles et cassettes audio. Aujourd’hui le CD semble dépassé par de nouvelles modalités d’écoute, et cela fait une bonne décennie qu’on nous annonce régulièrement sa disparition.

Pour les bibliothèques, la question se pose avec force : faut-il continuer d’investir dans ce support s’il ne correspond plus aux usages? Dans le cadre de notre stage collectif à la Bibliothèque Départementale du Bas-Rhin, nous avons réfléchi à la stratégie à adopter en matière de musique. Les Concerts sous Casques - Muse en circuit : Muse en circuit. © Vincent Hindson Le projet des Concerts sous Casques a été initié en 2007 à La Muse en Circuit, Centre national de création musicale par Laurent Sellier, Thierry Balasse et David Jisse. Les Concerts sous Casques sont conçus comme une extension de l’art radiophonique : théâtre sonore de l’intime, extrême précision de l’écoute, dramaturgie musicale. Le confort du spectateur, confort de l’oreille, du corps et de la vision, est une dynamique importante. Les Concerts sous Casques sont toujours des expériences sensorielles à entrées multiples. Le spectateur est d’abord un auditeur mais il choisit sa position (assise, allongée, debout, changeante…) et donc son rapport au regard.

Le lieu du concert peut être une scène, une église, un musée ou un jardin les Concerts sous casques sont donc des projets in situ dont les contenus prennent en compte le lieu dans lequel se déroule le spectacle : Histoire, ville, architecture, œuvres littéraires, concepts… 1 concert – 4 principes Formats des spectacles. [Bande annonce] Les Primeurs de Massy et de Castres - 2017. Les critères d’analyse d’une ressource numérique musicale. Avec RISE, Spotify veut mettre en avant les talents de demain. Qui sera le prochain Ed Sheeran ou le prochain PNL ? C'est la question à laquelle veut répondre Spotify avec le lancement de son programme RISE.

La plateforme de streaming qui compte 30 millions de titres et le double d'utilisateurs payants chaque mois va en effet analyser les données d'écoute de ses utilisateurs repérer de nouveaux talents. "Nous avons le plus gros système de distribution de musique en ligne dans le monde alors pourquoi ne pas l'utiliser pour aider de jeunes artistes", a expliqué Troy Carter, le responsable des services dédiés aux créateurs chez Spotify, lors d’une interview au magazine américain Billboard. Spotify donne pour le moment peu d’indications sur la manière dont les artistes seront aidés, mais ils seront mis en avant sur une page dédiée de l'application et bénéficieront de conseils marketing. Des vidéos sur leur parcours devraient aussi être réalisées. Pour le lancement de RISE, Spotify a sélectionné quatre artistes indépendants.