background preloader

Désintoxification de l'hyperconnection

Facebook Twitter

La tendance des vacances déconnectées se développe en France. FIGARO DEMAIN - Les professionnels du tourisme proposent de plus en plus de vacances déconnectées, garanties sans Wi-fi, sans smartphones et sans tablettes. Déconnecter, on en rêve pendant les vacances. Les professionnels l'ont bien compris et un nombre croissant d'agences de voyage, de sites de location de vacances et de maisons d'hôtes offrent à leur clients une parenthèse «off». Une tendance «digital détox» qui prend de l'ampleur dans un contexte hyper-connecté.

Quelques idées de séjours garantis...sans écran qui ont quand même un prix. A leur arrivée au Spa Hôtel Vichy Célestins, les clients se voient ainsi suggérer de confier les portables, ordinateurs et autres tablettes à la réception, ils se retrouvent alors placés dans un coffre-fort le temps du séjour. Le coût de cette escapade s'élève tout de même à 1029 euros les trois jours. Une application coupant l'accès à internet La start-up Into the Tribe propose de partir en voyage organisé à travers l'Europe. Que va changer le droit à la déconnexion de la loi Travail ? "Je me sens en insécurité sans mon téléphone" Depuis l'arrivée du premier iPhone en 2007, les smartphones ont envahi nos poches et nos vies jusqu'à inventer de nouvelles pathologies. Edmée, 25 ans, "je me sens en insécurité sans mon téléphone" Edmée appartient à une génération connectée en permanence, "j'ai toujours mon portable dans ma poche ou à proximité".

"Accro", la jeune femme l'était déjà en 2013 ; alors étudiante à l'école de journalisme de Toulouse, elle s'est lancée un défi : écrire un blog pour raconter sa semaine sans portable et deviser sur les travers de l'époque. Trois ans après, Edmée arrive à se passer de son téléphone lorsqu'elle est en vacances ou que la batterie est à plat. Elle affirme même apprécier ces "périodes déconnectées" et ne se considère pas comme nomophobe. "je garde systématiquement mon portable, il ne me quitte jamais, même la nuit, je le charge sur la table de chevet à côté de moi. Une journée classique pour Edmée : "entre deux et trois heures d'appel, un peu plus d'une centaine de textos... Écouter. Détox numérique / Digital detox. Imaginez un monde paisible loin de tout, calme et serein, sans impératif, sans appel et messages incessants.

Fermez les yeux, respirez, vous êtes à Mutinerie Village aux paysages verdoyants. Accordez-vous une pause et mettez votre vie hyper-connectée entre parenthèses. Reprenez le contrôle et déconnectez-vous le temps d’un weekend ! Mutinerie vous propose un weekend de jeûne numérique et de désintoxification du corps et de l’esprit. Vos smartphones seront gardés au chaud dans notre malle dès la cérémonie d’ouverture et un dernier toast sera porté au coin du feu de bois à minuit pour inaugurer officiellement le weekend ! Vous commencerez alors vos journées doucement avec la méditation et le yoga, puis au choix du jardinage, de la randonnée, du jogging, de la cuisine… de quoi vous faire oublier internet ! Vous pourrez même plonger dans le grand bleu de la piscine (3,70€). Alors prêts à vous déconnecter ? Imagine a remote and peaceful world, off the grid, no work, no phone.

Vacances : a-t'on besoin d’une « digital detox » Après la soupe de légumes ou l’infusion, la promesse de « detox » est aujourd’hui associée aux moments passés sans outils numériques. En France comme aux USA, des séjours de « digital detox » sont offerts aux vacanciers désireux de se « sevrer » de leurs excès d’usages numériques. Ce marketing curatif répond à une pathologisation du rapport à la technologie, que nous avons décrite dans un billet précédent ( « Peut-on parler d’addiction aux nouvelles technologies ? ») . La terminologie de « l’addiction au numérique » se répand, la visualisation intensive de séries TV emprunte à la consommation d’alcool excessive le qualificatif de « binge watching » et des acronymes s’inventent, tels que la « Nomophobie » (pour No-mobile-phone-phobia) ou la FOMO (pour « Fear Of Missing Out », peur de manquer quelque chose).

Cette phraséologie inscrit dans le langage commun une préoccupation autour des effets des technologies numériques sur notre équilibre de vie. Qu’est-ce que l’addiction pathologique ? 80% des Français ne déconnectent pas en vacances. Les 3/4 des Français se connecteraient dans l’avion s’ils disposaient d’un accès Internet. Le wifi dans l’avion est d’ailleurs plus important pour eux qu’un bagage supplémentaire en cabine ! (c) akhenatonimages De plus en plus connectés en voyage, les Français partent équipés : sans surprise, seuls 4% des possesseurs de smartphones n’emportent pas leur appareil. Et la majorité des possesseurs de tablettes ne la laisseront pas non plus à la maison.

La connectivité en voyage : effet de génération et développement du voyageur autonome Autres articles Si la recherche frénétique de points de connexion reste très minoritaire dans toutes les tranches d’âge, seuls 7 % des Français ayant emporté leur smartphone ne se sont pas connectés à Internet pendant leur séjour. La connectivité dans l’avion, plus importante qu’un bagage Les 3/4 des Français se connecteraient dans l’avion s’ils disposaient d’un accès Internet. Entre rejet et addiction, le rapport des Français aux nouvelles technologies. L’intoxication numérique, le nouveau mal français ? Selon une récente enquête, 85% des Français se disent dépendants des nouvelles technologies alors que celles-ci sont sources de stress, de perte de temps ou d’exaspération pour une très grande majorité d’entre eux… Une étude menée par Opinionway pour le compte de Zengularity met en lumière la dualité du rapport que les Français entretiennent avec le numérique.

L’évolution sans précédent des technologies ces dernières années a entraîné un changement des modes de consommation de l’informatique et la multiplication des outils numériques associés. Il est possible de parler d’une forme de boulimie tant l’ampleur du phénomène est important. Aujourd’hui, les technologies sont intégrées dans tous les domaines du quotidien et s’en passer peut se révéler inenvisageable, voire impossible.

Des Français techno-dépendants A cela s’ajoute, pour 68% des sondés, une pression sociale pour acquérir les dernières nouveautés en matière d’appareils connectés. Vacances en France et digital detox. Pour fêter la rentrée du blog, j’ai eu envie de partager avec vous quelques unes de mes photos de vacances et aussi mon expérience de digital detox. Nous avons eu le chance de partir 3 semaines en France. Une merveilleuse occasion de (re)découvrir notre merveilleux pays si meurtri ces derniers mois et de retenter, comme l’année dernière, une coupure numérique. Une digital détox pour une web project manager qui lance son activité indépendante, bloggeuse à ses heures perdues, cela peut sembler carrément bizarre et suicidaire !

Au contraire, c’est salutaire et juste indispensable. Mais qu’est-ce qu’une digital détox ? Chacun peut la voir comme il veut, l’essentiel est, à mon sens, d’agir sur le « point digital » le plus chronophage, celui qui vous pollue le plus le reste de l’année ou qui peut susciter des émotions négatives de temps à autre comme de la frustration, de la lassitude ou l’impression que les autres font toujours mieux. On est tous différents. ) sur son mobile. Humhum. Et après ? La «désintox numérique» en version touristique - Réseau de veille en tourisme. Un nombre croissant de prestataires touristiques remarquent la dépendance digitale dont souffrent certains de leurs clients et conçoivent des séjours de type «désintoxication numérique» afin d’y remédier. Dans ce monde hyper connecté, il devient désormais difficile de voyager sans être tenté de recourir à nos appareils technologiques. Que ce soit pour vérifier les courriels ou se renseigner à destination au moyen d’un téléphone intelligent ou d’une tablette, ces habitudes liées au quotidien et au travail s’infiltrent dans les moments autrefois entièrement consacrés à l’évasion et au repos.

La dépendance numérique, une pandémie qui affecte un grand nombre de vacanciers Les avantages de la mobilité ont créé chez le voyageur contemporain le besoin de demeurer branché en tout temps. Bien que ces nouvelles possibilités viennent souvent enrichir son expérience, cette accessibilité peut également l’empêcher de vivre pleinement son séjour. Le milieu touristique intervient Sources: – Appert, Gino. Comment expliquer le succès des "challenges" sur les réseaux sociaux ? - Sud Ouest.fr. Impossible de passer à côté ! Depuis quelques semaines, le "Mannequin Challenge" envahit les réseaux sociaux. Le but : se filmer en tenant une position figée, si possible improbable.

D’Hillary Clinton, à l’équipe de Christiano Ronaldo, en passant par Pascal Obispo lors d’un concert à Bordeaux, tout le monde s’y met. Il faut dire que depuis quelques mois, ce genre de défis explose sur les réseaux sociaux. Mais comment expliquer un tel succès ? Pourquoi est-ce aussi viral ? Un nouveau rapport à l’image Si le phénomène de se défier n’est pas nouveau, les challenges prennent une autre dimension avec le développement du numérique : une diffusion plus large, une audience énorme et un nouveau rapport à l’image. " Ce qui est nouveau, c’est l’envergure que ça prend, toutes les personnes que ça touche. Faire comme tout le monde Le succès des différents challenges rencontrés sur le net, s’explique aussi par un phénomène d’imitation.

Filtre de la virtualité Voyeurisme Le jeu des ados Le jeu des ados.