Boson de Higgs

Facebook Twitter

Boson de Higgs. Le mystère du boson de Higgs pourrait être levé en 2012 ! Peter Higgs devant le détecteur Atlas. © Cern Le mystère du boson de Higgs pourrait être levé en 2012 !

Le mystère du boson de Higgs pourrait être levé en 2012 !

- 3 Photos À lire, notre dossier complet sur le boson de Higgs Il y a quelques années, les prix Nobel de physique faisaient part de leurs attentes concernant les découvertes possibles du LHC dans le domaine des particules élémentaires. Pour le moment, aucun de ces espoirs n’a été réalisé. La quête du Higgs a une importance toute particulière en physique des hautes énergies et on peut saisir cette importance en la replaçant dans le cadre des recherches menées au LHC que nous explique Jean-Pierre Luminet dans la vidéo ci-dessous. Le plus grand projet scientifique jamais entrepris permettra-t-il de découvrir une particule imaginée par les scientifiques ? Il ne s’agit encore que d’un petit nombre d’événements pouvant effectivement s’interpréter comme le résultat de la désintégration du boson de Higgs. Les résultats d'Atlas La masse trouvée est de l’ordre de 126 GeV.

Les résultats du CMS. Boson de Higgs : "C'est "très agréable d'avoir parfois raison" Comprendre le Boson de Higgs en moins de 3 minutes. Le boson de Higgs expliqué aux nuls. Pas besoin d’avoir fait une licence en physique pour comprendre ce qu’est le boson de Higgs. Tout ce qui existe sur Terre est composé de particules élémentaires autrement dit les électrons et les quarks. Les premiers tournent autour de l’atome, les deuxièmes le constituent. Ce qui était inconnu jusqu’alors c’est comment ces particules élémentaires se déplacent et acquièrent de la masse. Comme l’explique la vidéo, celles-ci se déplacent dans un champ de Higgs. Un champ formé de bosons. Les expériences du LHC observent une particule compatible avec le boson de Higgs.

Les expériences Atlas et CMS du LHC annoncent qu’elles observent une particule dont les caractéristiques sont compatibles avec celles du boson de Higgs tant attendu, à l’occasion d’un séminaire qui s’est tenu aujourd’hui au Cern.

Les expériences du LHC observent une particule compatible avec le boson de Higgs

Les deux expériences observent une nouvelle particule dans la gamme de masses au voisinage de 125-126 GeV. Les équipes du CNRS/IN2P3 et du CEA/Irfu ont joué un rôle de premier plan dans ces analyses. « Nous observons dans nos données des indices clairs d’une nouvelle particule, au niveau de 5 sigmas, dans la gamme de masses autour de 126 GeV. La performance remarquable du LHC et d’Atlas et les efforts considérables qui ont été déployés nous ont conduits à ce résultat exaltant, a déclaré la porte-parole de l’expérience Atlas, Fabiola Gianotti, mais il nous faut un peu plus de temps pour qu’il puisse être publié. » « Ces résultats sont préliminaires, mais le signal de 5 sigmas observé au voisinage de 125 GeV est remarquable.

Page spéciale sur lhc-france.fr/higgs. Une particule dont les caractéristiques sont compatibles avec celles du boson de Higgs. Les expériences du CERN observent une particule dont les caractéristiques sont compatibles avec celles du boson de Higgs tant attendu Genève, le 4 juillet 2012.

Une particule dont les caractéristiques sont compatibles avec celles du boson de Higgs

À l’occasion d’un séminaire qui s’est tenu aujourd’hui au CERN1 en prélude à la grande conférence de physique des particules de l’année, ICHEP2012, qui s’ouvrira demain à Melbourne, les expériences ATLAS et CMS ont présenté leurs derniers résultats préliminaires concernant la recherche du boson de Higgs tant attendu. Les deux expériences observent une nouvelle particule dans la gamme de masses au voisinage de 125-126 GeV. « Nous observons dans nos données des indices clairs d’une nouvelle particule, au niveau de 5 sigmas, dans la gamme de masses autour de 126 GeV. . « Ces résultats sont préliminaires, mais le signal de 5 sigmas observé au voisinage de 125 GeV est remarquable.

. « Il est difficile de ne pas s’enthousiasmer, a indiqué le Directeur de la recherche du CERN, Sergio Bertolucci. 1. Source : CERN / Crédit Photo : CERN. En vidéo : la grande aventure du boson de Higgs. Quand le boson de Higgs joue à cache-cache, Sciences. "On est sur le point de comprendre l'après big-bang" Le Cern a annoncé mardi avoir "cerné" le boson de Higgs.

"On est sur le point de comprendre l'après big-bang"

Quelle est la portée de cette découverte? Nous savons à l'heure actuelle que l'univers est constitué de matière, nous savons ce qu'il y a dans cette matière, mais nous ne savons pas quelle est son origine. En bref, nous savons de quoi est fait ce qui nous entoure, mais nous ne comprenons pas comment c'est apparu. Avec l'expérience menée mardi au Cern, on est sur le point de répondre à cette question.

Grâce au mécanisme de Higgs, nous avons observé comment certaines particules acquièrent une masse et se transforme donc en matière. Comment cela fonctionne-t-il? Le champ de Higgs serait un champ d'énergie qui remplirait l'univers. Pourquoi le Cern refuse-t-il d'annoncer formellement cette découverte? Nous sommes absolument certains d'avoir mis le doigt sur quelque chose mais nous souhaitons rester prudents.

Est-ce que cela signifie que vous êtes sur le point de comprendre le big-bang? Boson de Higgs à l'horizon ! Pour en savoir plus L'auteur Sean Bailly est journaliste à Pour la Science.

Boson de Higgs à l'horizon !

Le monde de la physique des particules est en effervescence : les deux expériences principales du LHC, le grand collisionneur de hadrons du CERN, à Genève, présentent des signaux qui pourraient correspondre au boson de Higgs. C'est ce qu'ont annoncé, mardi 13 décembre, Fabiola Gianotti, porte-parole de l'expérience ATLAS, et Guido Tonelli, son homologue de l'expérience CMS, qui ont présenté les résultats de deux années de collecte et d'analyse de données. Les deux expériences ont indépendamment observé un signal attribuable au boson de Higgs, dans un intervalle de masse compris entre 124 et 126 GeV (le GeV, ou gigaélectronvolt, est en fait une unité d'énergie qui est à peu près égale à l'énergie de masse d'un proton).

Le boson de Higgs est un élément clef du modèle standard (la théorie qui décrit les particules élémentaires et leurs interactions). Boson de Higgs : pourquoi cette particule mystérieuse est-elle si importante ? Le boson de Higgs est une particule qui n’a jamais été observée avec certitude.

Boson de Higgs : pourquoi cette particule mystérieuse est-elle si importante ?

Mais elle reste à ce jour la seule à permettre de rendre valide le Modèle standard, cette théorie qui décrit toutes les particules élémentaires connues et leurs interactions entre elles. Mardi, les chercheurs du CERN ont donné une conférence très attendue par la presse et le monde scientifique : celle-ci faisait état des derniers résultats obtenus grâce au Grand collisionneur de hadrons (LHC) au sujet de l'existence du boson de Higgs. Mais pourquoi cet élément reste t-il si mystérieux et pourquoi est-il aussi important d'en prouver l'existence ? Réponse... Avez-vous déjà partagé cet article? Partager sur Facebook Partager sur Twitter Le boson de Higgs est une particule qui porte le nom de Peter Higgs, un physicien anglais parmi les premiers à avoir proposé, en 1964, le mécanisme qui porte son nom et qui comble une des lacunes du Modèle standard.

Deux détecteurs pour dénicher une particule. Le «Higgs» est CERNé. ?

Le «Higgs» est CERNé

Physique Alors, Higgs ou pas Higgs? Les physiciens du CERN ont trouvé des résultats «intrigants», mais, prudents comme des Sioux, ils refusent d’en tirer la conclusion que tout le monde attend. A Meyrin, au siège de l’Organisation européenne pour la recherche nucléaire, deux équipes sont en compétition pour trouver la particule mystérieuse: ATLAS et CMS.

Elles ont présenté hier les résultats de 18? Alors, Higgs ou pas Higgs? Terré dans un petit coin S’il existe, le boson de Higgs est une particule légère. Des excédents intrigants Mais le plus intéressant n’est pas d’avoir réduit cet intervalle. Leur découverte éventuelle repose donc sur l’observation de particules produites par leur désintégration plutôt que sur leur observation directe. «Cet excédent pourrait s’expliquer par une fluctuation, mais il pourrait aussi s’agir de quelque chose de plus intéressant», avance Fabiola Gianotti, porte-parole d’ATLAS. La fiabilité d’un jeu de dés Eurêka? Une nouvelle physique. Le boson de Higgs va-t-il livrer ses secrets? La question taraude les scientifiques depuis près de 50 ans.

Le boson de Higgs va-t-il livrer ses secrets?

Comment les particules acquièrent-elles leur masse. Pourquoi certaines, comme les photons, en sont dépourvue. Pour –entre autres– expliquer tout cela, le modèle standard de la physique fait appel à une particule, le boson de Higgs, dont l'existence n'était jusqu'ici que théorique. Cela pourrait bientôt changer. >>A quoi sert le grand accélérateur de particules du Cern? Mardi, les scientifiques du Cern, à Genève doivent faire le point sur leur quête du Graal. La grande question, outre celle de son existence, concerne la masse de cette particule. Depuis mars 2010, le grand collisionneur de Hadrons fracassent des particules les unes contres les autres pour percer les secrets de l'univers.

Boson de Higgs : la tension monte au Cern ! Peter Higgs devant les équations décrivant sa théorie de la brisure de symétrie donnant une masse à des bosons de jauge. © Peter Tuffy/The University of Edinburgh Boson de Higgs : la tension monte au Cern !

Boson de Higgs : la tension monte au Cern !

- 5 Photos À lire, notre dossier complet sur le boson de Higgs En cherchant à construire des équations décrivant des champs de forces entre particules de matière et respectant les lois de la mécanique quantique et de la théorie de la relativité, on a la surprise de constater que la forme générale de ces équations est très contrainte. Il faut que ces équations ressemblent à celles de l’électromagnétisme avec l’équivalent des photons. Avec ces équations, on s’aperçoit rapidement que si nous pouvons voir la lumière des plus lointaines régions de l’univers observable, en particulier celle des quasars et du rayonnement fossile, c’est parce que la masse du photon est nulle, ou tellement faible que nous n’avons toujours pas été capables de la mesurer.

Bilan actuel : A voir aussi sur Internet. Boson de higgs : la fin des rumeurs. Le boson de Higgs : une clé fondamentale de l'univers ? Le boson de Higgs est une particule prédite par le fameux « modèle standard » de la physique des particules élémentaires.

Le boson de Higgs : une clé fondamentale de l'univers ?

Elle constitue en quelque sorte le chaînon manquant et la pierre d'achoppement de ce modèle. En effet, cette particule est supposée expliquer l'origine de la masse de toutes les particules de l'univers (y compris elle-même !) , mais en dépit de ce rôle fondamental, elle reste encore à découvrir puisqu'aucune expérience ne l'a pour l'instant observée de façon indiscutable. Il peut être utile, avant de continuer, de prendre connaissance de l'excellent dossier de David Calvet Voyage au cœur de la Matière. Que ce soit pour rafraîchir sa mémoire ou simplement comme introduction à ce dossier. Peter Higgs devant les équations décrivant sa théorie de la brisure de symétrie donnant une masse à des bosons de jauge. © Peter Tuffy-The University of Edinburgh Un dernier point, le texte qui va suivre est une tentative de compromis entre deux niveaux de lecture.