background preloader

2015

Facebook Twitter

L’art numerique – Arts Plastiques. Il n’est pas évident d’écrire un article sur l’art numérique.

L’art numerique – Arts Plastiques

Peut-être est-ce dû au fait que c’est un art récent. Qu'est-ce que l'art numérique ? Alors que la FIAC a fermé ses portes ce weekend, je souhaitais profiter de cet élan créatif afin de vous présenter une nouvelle discipline qui fait de plus en plus parler d’elle : l’art numérique ou digital art.

Qu'est-ce que l'art numérique ?

Kézako ? D’après Wikipedia, l’art numérique est un ensemble de créations utilisant les spécificités du langage numérique. Oui c’est large et très vague comme ça. En pratique, c’est un art moderne et interactif qui peut plaire à tout le monde, même ceux qui ont du mal avec le monde de l’art (sans citer personne, mais moi par exemple). Bon si tu veux comprendre vraiment ce que c’est, clique sur la vidéo, qui montre l’oeuvre développée par la startup Bright, spécialisée dans l’art numérique, à l’occasion de la Museum Week cette année.

BRIGHT – Twitter Museumweek 2015 from BRIGHT on Vimeo. Abdel Bounane, le fondateur de Bright, explique que ces oeuvres d’art sont réalisées à partir de données analysées et reproduites sous diverses formes. Découvrez son interview vidéo : Art numerique. Vous avez cherché L’art numérique est-il l’art du XXIe siècle ? Et une statue se mit à marcher… L'art numérique pour humaniser la ville : rencontre avec Judith Darmont. Nicolas Nova : « Pour les artistes, créer avec les algorithmes est un geste politique » Le code et le territoire. L'art et le numérique en résonance 3/3 conséquences. Table ronde L'art, le numérique et la collection - 20 novembre 2015 - Maison populaire. Le numérique renouvelle-t-il la création artistique ? Diplomatique et les arts numériques (La) WavingAtTheNetwork. Turbulences Video #89.

Modélisation 3D et interactivité. Hybridations technologiques. Corps et réalité augmentée. Arts numériques et magie - Dominique Moulon - vidéo Dailymotion. Archée : cyberart et cyberculture artistique. La sombra del viento : Écoute et architecture spectralesdans le cinéma augmenté d'Emmanuel Sévigny Jean-Philippe Gagnon Façade : de l’intercorporéité du théâtre urbain Le théâtre de l’Amadeo Roldán en plein jour Dans son aspiration à rendre sensible et épidermique la profondeur de présence de La Havane, soit, non pas seulement ses artères, ses places, son histoire et son exaltante effervescence, mais les intériorités qui en font un « monde de vie » kaléidoscopique et stratifié, Emmanuel Sévigny a puisé dans les récits et les paroles des citadins la matière première de son scénario lumineux.

Archée : cyberart et cyberculture artistique

De ces derniers, ce sont les rêves, la mémoire et le quotidien qui, à l’occasion de la onzième édition de la biennale de la Havane, s’éclairent dans les chatoiements et faisceaux d’une façade abyssale, animée par l’envers du décor de la cité et de ses rues : cet espace bien plus grand et plus vertigineux, allant toujours s’accroissant, que constitue son expérience plurielle à travers le temps. Archée : cyberart et cyberculture artistique. Entre aliénation et exaltation Christine Palmieri Le terme Overflow résume bien l’excès, la prolifération, le flux incessant des données informationnelles qui circulent sur les réseaux sociaux mais aussi le flux des déplacements physiques des êtres humains et des moyens de transport.

Archée : cyberart et cyberculture artistique

Archée : cyberart et cyberculture artistique. Désir d’effet holographique et inachèvement du regard Philippe Boissonnet.

Archée : cyberart et cyberculture artistique

La présence en réalité virtuelle, une approche centrée utilisateur. Le Forum Virtuel. L'art en ligne existe-t-il ? Culture Témoin – Pékin contemporain Voici venu le retour de Pékin gris et sombre, à plus de 300 d’indice de pollution, en ce début d’hiver chinois.

L'art en ligne existe-t-il ?

L’atmosphère de science-fiction désormais connue sous le nom d’ « airpocalypse », semble avoir stimulé en ville deux espaces de création indépendante, parmi les meilleurs et les plus dynamiques. Qu'est-ce que l'art numérique ? Alors que la FIAC a fermé ses portes ce weekend, je souhaitais profiter de cet élan créatif afin de vous présenter une nouvelle discipline qui fait de plus en plus parler d’elle : l’art numérique ou digital art.

Qu'est-ce que l'art numérique ?

Kézako ? D’après Wikipedia, l’art numérique est un ensemble de créations utilisant les spécificités du langage numérique. Oui c’est large et très vague comme ça. En pratique, c’est un art moderne et interactif qui peut plaire à tout le monde, même ceux qui ont du mal avec le monde de l’art (sans citer personne, mais moi par exemple). Qu’est-ce qu’un «artiste numérique»? Bertrand Flour est un «artiste numérique», un statut méconnu dont les contours restent indéfinis.

Qu’est-ce qu’un «artiste numérique»?

Formé aux Beaux-Arts de Paris et Nantes, Bertrand Flour a fait partie de la première génération des artistes numériques dès les années 1990. Passé par le studio de créations créé à l'époque au sein d'Apple France et qui a fermé en 1993, il retrace pour FrenchWeb les évolutions technologiques qui ont marqué son travail depuis ces vingt dernières années. FrenchWeb: Comment définissez-vous votre travail et votre art? Bertrand Flour, artiste numérique et vice-président du conseil international, créativité, technologie, société du XXIè siècle*: Il s’agit d’art numérique, c’est-à-dire d’œuvres virtuelles entièrement réalisées par ordinateur à l’aide d’un stylet électronique et d’une tablette graphique.

J’utilise, qui plus est, la palette graphique du logiciel Adobe Photoshop en vue de créer des œuvres informatiques aux multiples facettes. Rue89.nouvelobs. Le flux comme artiste. Non pas l’être humain.

Le flux comme artiste

Non pas les choses mêmes, mais les choses entre les choses, les relations antérieures à la constitution des choses. Les choses sont secondes ou plutôt les objets. Qu’est-ce qu’une relation sans objet ? Des flux, dislocation du global et du local, du principe de raison et de la causalité. Surveiller et sourire. Décriées par les citoyens, les caméras de vidéosurveillance suscitent, depuis les années 1990, de virulents débats dans les sociétés occidentales.

Surveiller et sourire

Mais qu’en disent et qu’en font les artistes ? Si certains artivistes contemporains ont choisi d’accompagner la résistance d’une partie de la population, d’autres créateurs se sont lancés dans des appropriations esthétiques et ludiques. Leurs démarches signent, au passage, non pas la fin d’une dénonciation de la société sécuritaire, mais une nouvelle forme de sensibilisation aux enjeux sociaux qui lui sont inhérents. S’éloignant de l’approche de Michel Foucault qui considérait que l’on surveille pour punir, ces artistes visuels proposent de sourire des dispositifs de contrôle de notre société hypermoderne et d’interagir avec eux. Examinant les travaux de Banksy, Jill Magid, Ai Weiwei, Michael Wolf et de bien d’autres, cet ouvrage analyse l’histoire récente, mais déjà en transformation, du regard numérique.

Artpress2 n°39 / novembre 2015 – « Les arts numériques : anthologies et perspectives » « Les arts numériques : anthologie et perspectives »numéro uniquement en français « Les arts numériques : anthologie et perspectives » envisage les mutations considérables opérées depuis plus de vingt ans dans les relations entre les arts et les technologies. Ces mutations sont toujours en cours, et une histoire immédiate présentant le danger d’une trop grande proximité avec son objet, artpress réédite trois publications qui permettent de jalonner cette histoire à court terme, et qui ne fait que commencer : « Nouvelles technologies : un art sans modèle ?» (artpress, hors série, n°12, 1991), « Internet all over » (artpress+, novembre 1999) et « L’art dans le tout numérique » (artpress2, n°29, mai/juin/juillet 2013). Cette sélection d’articles se complète de textes inédits destinés à les mettre en perspective et à actualiser la réflexion sur ces enjeux.

Le numéro est dirigé par Richard Conte et Norbert Hillaire. Entre matérialisation numérique et matérialité post-digitale. "Intégrons la recherche artistique dans les processus d'innovation" Les artistes peuvent-ils inventer des solutions aux problèmes économiques et sociétaux? C'est la conviction du projet In-Hope qui s'appuie sur la recherche artistique pour travailler avec les entreprises sur l'intégration de fonctions d'éclairage très économes en énergie dans des objets variés: emballages, accessoires et vêtements de mode, mobilier urbain ou de bureau.

La recherche croise danse, lumière et textile intelligent, en considérant la lumière comme une matière rare plutôt que l'énergie qui la produit. Une façon de répondre aux contraintes énergétiques en privilégiant de nouveaux usages. La programmation de logiciels peut elle être artistique ? - Guide des arts numériques. La programmation informatique est elle un art ou de la technique ? Rédigé par Jacques le e Un logiciel est bel est bien une oeuvre de l'esprit, même si le code du commerce ne le considére pas comme tel, en effet il est diffusé au même titre qu'un fichier musical ou un film, avec une partie intéractive en plus.

Au début de l'informatique la programmation était considéré comme un hobby ou bien comme une technologie pour les banquiers ou les comptables, mais au fil du temps l'industrie informatique à dépassée celle du cinéma en terme de chiffre d'affaires. La créativité des logiciels informatiques n'a céssée de croitre, il s'agit dorénavant de véritables spectacles interactifs qui défieraient les rêves les plus fous de Georges Méliés en personne ! 100 notions pour l'art numérique. La collection 100 Notions a été imaginée par Ghislaine Azémard et Matthieu Quiniou. Elle regroupe autour de questions, de concepts, de notions liés à ce monde du numérique qui nous entoure, ce que nous pourrions appeler désormais des livres hybrides. Car ces objets sont à la fois des livres en version papier et en version électronique, sans cesse augmentés par de nouveaux documents visuels et multimédias, des notes, des commentaires, disponibles sur Internet www.100notions.com.

Le reflux. Que restera-t-il de ces heures, de ces journées passées à pianoter sur le clavier ? Que restera-t-il de toute cette imagination qui avait saisi le hasard du réseau pour tenter d’approcher son époque ? On se souvient des premiers téléchargements sur le serveur de l’IRCAM et de Paris I, des cartouches ZIP et des disquettes. On se souvient des premiers scripts CGI et de PageMill 1.0. On se souvient des soirées passées avec Philippe et Karen sur les toits de Ménilmontant à découvrir le HTML puis le PHP. Comment l'art numérique cherche à se monétiser - Les Echos. Tourisme - Transport A320 : les victimes identifiées cette semaine, assure Hollande Ces propos contredisent ceux du directeur de l’Institut de recherche criminelle de la gendarmerie nationale, qui hier, avait affirmé qu’il faudrait deux à... Editos & Analyses. La question des technologies. Un commissaire d’exposition travaillant sur l’inhumain explique qu’il abordera la question de la technique mais en prenant bien garde de ne pas le faire de façon technique.

Un ancien responsable de la DAP affirme que les technologies n’affectent pas les structures transcendantales définies par Kant. Capture@Studio.