background preloader

AP SENONES

Facebook Twitter

Revenus fonciers - Tout savoir sur les revenus fonciers. Les revenus tirés des locations vides constituent des revenus fonciers et sont soumis à l'impôt sur le revenu.

Revenus fonciers - Tout savoir sur les revenus fonciers

Pour déterminer le résultat foncier - bénéficiaire ou déficitaire - des règles précises sont à respecter. Les propriétaires bailleurs qui louent des locaux vides, c'est-à-dire non meublés, déclarent leurs revenus locatifs dans la catégorie des revenus fonciers. Plan d'épargne retraite populaire (Perp) Impôt sur le revenu - Pensions alimentaires versées aux enfants (déduction) Les charges déductibles du revenu imposable. Il existe plusieurs types de charges venant se déduire du revenu imposable (et non réduire votre impôt), voire dans certains cas diminuer la base de calcul du revenu fiscal de référence.

Les charges déductibles du revenu imposable

Les pensions alimentaires Si elles sont justifiées, les pensions alimentaires peuvent être déduites du revenu imposable. Pension alimentaire versée à un ascendant Si la pension alimentaire est versée à un ascendant sans ressources, ou âgé de plus de 75 ans et titulaire d'un revenu imposable n'excédant pas le plafond de ressources pour obtenir le fonds de solidarité vieillesse, la déduction peut avoir lieu à hauteur de 3 386 euros par ascendant. Pension alimentaire versée à un enfant mineur. Revenus fonciers : les revenus à déclarer. Que l'on relève du régime forfaitaire ou du régime réel, le montant annuel à déclarer, dit « revenu brut foncier » est toujours constitué par le montant des loyers hors charges que vous avez réellement perçus au cours d'une même année civile.

Revenus fonciers : les revenus à déclarer

A cette somme on ajoute, le cas échéant : certaines dépenses mises par convention à la charge du locataire ;certaines subventions et indemnités ;certaines recettes dites « accessoires ». C'est du revenu brut ainsi déterminé qu'il faut ensuite déduire les charges pour parvenir au revenu net. Les charges dites récupérables, c'est-à-dire celles remboursées chaque mois par le locataire sous forme de provisions, ne sont pas imposables et n'entrent donc pas dans le calcul du revenu brut foncier. En d'autres termes, fiscalement, on ne s'occupe pas des charges locatives. Prélèvements sociaux. Sont concernés les revenus d’activité : les salaires, les revenus professionnels non salariés (bénéfices industriels et commerciaux, bénéfices non commerciaux, bénéfices agricoles… ).

Prélèvements sociaux

Les contributions sociales sont aussi perçues sur les revenus de remplacement, c’est-à-dire les pensions de retraite, d'invalidité, les allocations de chômage et de préretraite, les indemnités de maladie, maternité… Toutefois, le Revenu de Solidarité Active, le minimum vieillesse…ne sont pas soumis aux contributions sociales. Base de calculLa base de calcul est alignée sur celles des cotisations de sécurité sociale. Un abattement de 1,75 % est appliqué au montant des salaires (et des allocations de chômage), pour leur fraction n’excédant pas 4 fois le plafond annuel de la sécurité sociale: la CSG et la CRDS sont calculées sur 98,25 % des revenus afin de tenir compte des frais professionnels. Revenus à déclarer : revenus mobiliers. Revenus imposables Les revenus procurés par les placements suivants sont imposables : Obligations et emprunts d'ÉtatObligations émises par des personnes morales de droit public (département, commune, etc.)Comptes de dépôt et des comptes à termeLivrets bancaires fiscalisésBons du Trésor et bons de caisseTitres de créances négociables (billet de trésorerie, certificat de dépôt, etc.)Parts de fonds communs de créance Imposition Vos revenus de placements à revenus fixe s'ajoutent à vos autres revenus et sont soumis au barème progressif, déduction faite des frais financiers (frais de garde des titres, etc.).

Revenus à déclarer : revenus mobiliers

Logement. Impôt sur le revenu - Pensions alimentaires versées aux enfants (déduction) Impôt sur le revenu - Enfant majeur à charge. Enfant majeur célibataire Pour être rattaché à votre foyer fiscal , votre enfant majeur doit, au 1er janvier 2015, avoir moins de 21 ans (ou 25 ans s'il poursuivait des études).

Impôt sur le revenu - Enfant majeur à charge