background preloader

Airbus Helicopters

Facebook Twitter

Airbus Helicopters mise sur la Chine pour regagner de l'altitude. La France se porte au secours d'Airbus Helicopters. Quel pays vient à nouveau au secours d'Airbus?

La France se porte au secours d'Airbus Helicopters

La France. En l'occurrence une nouvelle fois Jean-Yves Le Drian. Le ministre de la Défense a annoncé vendredi à Marignane chez Airbus Helicopters, qui affronte de très forts vents contraires, une prochaine commande de la France "de 160 à 190" H160 militarisés (5,5 à 6 tonnes) au constructeur européen afin de rationaliser la flotte d'hélicoptères très disparate des trois armées françaises : Panther, Dauphin, Fennec, Alouette III et Gazelle.

La cible s'élèverait à 166 appareils, selon nos informations. "J'ai décidé, lors du dernier comité ministériel d'investissement, de faire du H160 la base du futur hélicoptère léger interarmées, le HIL (Hélicoptère interarmées léger, ndlr)", a expliqué dans un tweet le ministre de la Défense. 582 départs chez Airbus Helicopters : "un choc" pour la CFDT. Airbus Helicopters a annoncé mercredi 26 octobre un plan de 582 départs volontaires d'ici 2018.

582 départs chez Airbus Helicopters : "un choc" pour la CFDT

Le projet de restructuration et son calendrier, présentés en Comité central d'entreprise (CCE), vont concerner les deux sites français. Celui de Marignane dans les Bouches-du-Rhône est impliqué à hauteur de 544 postes et 38 postes sur le site de Paris-Le Bourget-La Courneuve sont concernés. Le délégué syndical central CFDT, Didier Hacquart a estimé sur franceinfo que les départs volontaires chiffrés à 582 se situaient "dans la fourchette haute de ce qui était craint". Le groupe Airbus Helicopters emploie 9 200 personnes dans l'hexagone, dont 8 500 à Marignane et 700 sur le site parisien.

Le plan concerne "un peu plus de 5% de l'effectif en France. Le constructeur aéronautique doit faire face depuis plusieurs mois à des difficultés pour remplir son carnet de commande. Didier Hacquart, CFDT : "C'est un choc, bien que les salariés s'y attendaient depuis plusieurs mois" Si, si, la Pologne a enfin renoncé à acheter des hélicoptères français. C'était écrit.

Si, si, la Pologne a enfin renoncé à acheter des hélicoptères français

Airbus Group veut faire voler des citadins. TOULOUSE (Reuters) - Survoler les bouchons en appuyant sur un bouton : c'est le "rêve" que voudrait concrétiser l'industriel Airbus Group, qui réfléchit actuellement en France, en Allemagne et aux Etats-Unis à deux projets de véhicules volants et autonomes, capables de transporter un ou plusieurs passagers.

Airbus Group veut faire voler des citadins

Ces projets, présentés dans un article du dernier numéro de Forum, le magazine interne d'Airbus Group, sont "faisables" selon le groupe aéronautique et spatial européen qui n'a toutefois pas souhaité les commenter officiellement. "Je ne suis pas fan de Star Wars, mais imaginer qu'un jour des véhicules volants circuleront dans nos villes n'est pas insensé. Dans un avenir pas si lointain, nous utiliserons nos smartphones pour réserver des taxis volants entièrement automatiques qui atterriront devant notre porte, sans pilote", estime dans cet article Tom Enders, le PDG d'Airbus Group. Un appareil H225 d'Airbus Helicopters se crashe en Norvège.

Airbus Helicopters est à nouveau impliqué dans un crash d'un de ses appareils H225, le quatrième en quatre ans.

Un appareil H225 d'Airbus Helicopters se crashe en Norvège

Cette fois-ci en Norvège. Onze personnes au moins sont mortes dans le crash d'un hélicoptère exploité par CHC vendredi près de Bergen, la deuxième ville du pays. Deux heures après le crash, les secours n'ont pas détecté de signe de survivant après l'accident d'un hélicoptère où treize personnes étaient à bord, précisant que les recherches se poursuivaient pour deux passagers disparus. Parmi les 11 morts figurent un Britannique et un Italien, les autres étant norvégiens, a précisé le centre norvégien de coordination des secours à la chaîne de télévision norvégienne NRK.

Le Koweït s'offre pour 1 milliard d'euros 30 Caracal d'Airbus Helicopters. Airbus Helicopters peut respirer...

Le Koweït s'offre pour 1 milliard d'euros 30 Caracal d'Airbus Helicopters

L'achat de 30 hélicoptères de transport Caracal par le Koweït est une annonce qui était attendue depuis plusieurs mois par le constructeur de Marignane avec pas mal de fébrilité. Et pour cause. Ce contrat de 1,1 milliard d'euros va apporter une bouffée d'oxygène à l'hélicoptériste européen en manque de grands contrats militaires et off-shore ces dernières années, et donc de charge de travail pour ses usines de Marignane notamment. Airbus Helicopters est également empêtré par le crash en Norvège de la version civile du Caracal, le H225. Airbus a finalisé la vente de 100 hélicoptères à la Chine - L'Usine de l'Aéro.

Cette colossale commande avait été annoncée en octobre 2015.

Airbus a finalisé la vente de 100 hélicoptères à la Chine - L'Usine de l'Aéro

La vente de 100 H135 à un consortium chinois a été annoncée officiellement, ce lundi 13 juin par Airbus Helicopters. Cet accord comprend 100 hélicoptères bimoteurs ainsi que la construction d'une usine d'assemblage à Qingdao, dans la province de Shandong. Une poignée de mains à 700 millions d'euros. Trois entreprises forment le consortium : China Aviation Supplies Holding Company (CAS), Qingdao United General Aviation Industrial Development Company (Qingdao United) et CITIC Offshore Helicopter Co. Ltd (COHC) L'incroyable marathon commercial d'Airbus Helicopters en Inde.

Incroyable mais vrai...

L'incroyable marathon commercial d'Airbus Helicopters en Inde

Plus de 10 ans après avoir lancé le premier appel d'offre (2004) pour renouveler la flotte d'hélicoptères de l'Indian Army (armée de terre), soit des antiques Cheetah et Chetak (des Alouette II et III fabriquées à partir des années 60), qui sont aujourd'hui "sous respiration artificielle", New Delhi, qui consulte les industriels depuis la fin des années 90, s'apprête à relancer pour la troisième fois cette compétition maudite. Quand ? L'Inde annule officiellement une grosse commande passée à Eurocopter.

Après l'échec cuisant du Rafale au Maroc, la France subit en Inde un nouveau revers important en matière d'exportations d'armes.

L'Inde annule officiellement une grosse commande passée à Eurocopter

Sous la pression intense des américains, Delhi vient officiellement, comme la rumeur courait depuis plusieurs jours, d'annuler le processus de vente avec Eurocopter (filiale EADS) pour l'acquisition de 197 hélicoptères légers, de type Fennec, pour 600 millions de dollars soit 400 millions d'euros, un contrat qui devait grossir pour atteindre 600 machines et 1,5 milliard d'euros. Une mauvaise nouvelle à quelques semaines d'un voyage de Nicolas Sarkozy en Inde, le 26 janvier, le jour de la fête nationale indienne.