background preloader

Théorie littéraire

Facebook Twitter

Les genres littéraires. Si la notion de type de texte est assez claire (le texte se définit en fonction de son intention et de son type d'organisation ; voyez notre tableau), la notion de genre littéraire est plus floue : chaque époque définit sa notion de genre selon les attentes des lecteurs et les idéologies dominantes.

Les genres littéraires

Néanmoins, dans chaque grand genre (roman, poésie, théâtre, argumentation), certains textes obéissent à un système d'énonciation comparable, sont traversés d'un même registre (l'impression particulière ressentie par le lecteur) ou traitent des thèmes convergents. On se tiendra à cette définition sommaire pour recenser les genres littéraires les plus fréquents, sans oublier que le propre de l'écrivain est de faire voler en éclat les prétendues barrières entre les genres. Approche du genre : les trois radicaux grecs qui constituent le mot définissent l'autobiographie comme "l'écriture de sa propre vie".

Formes dominantes : Types de discours : narratif, descriptif. Texte théorique : Les registres littéraires. BIENVENUE SUR LE SITE D’ESPRITS NOMADES ! Méthodes et problèmes. Genres et pragmatique de la lecture. Pragmatique de la lecture: le cadrage générique Karl Canvat La lecture d'un texte, on le sait aujourd'hui (U.

Genres et pragmatique de la lecture

Eco, 1985 ; M. Otten, 1987 ; V. Jouve, 1993), est une activité qui consiste à prélever sélectivement des éléments micro- ou macrostructurels, à les transformer en indices signifiants et à établir une (ou des) hypothèse(s) de sens. L'activité de lecture n'est donc pas linéaire, puisqu'elle se fonde sur un jeu de prédictions, de rétroactions, de réajustements continuels. D'une manière générale, la lecture procède par « reconnaissance », elle se fonde sur la mise en oeuvre de savoirs et de savoir-faire déjà constitués lors d'expériences précédentes. 1. On parle aujourd'hui de « lecture littéraire » pour désigner un « régime » (M. A la suite du philosophe Jacques DERRIDA, toute une tradition «déconstructionniste » a poussé très loin la disposition du texte littéraire à l'ouverture.

. « [L]'effet littérature n'est concevable que pour le joueur expérimenté, l' 'amateur' averti. » M. Histoire de la littérature française des origines à nos jours. .: MAGISTER, travaux dirigés de français :. Roger Bozzetto. Roman Jakobson : Les fonctions du langage. Jakobson.

Roman Jakobson : Les fonctions du langage

Gérard Genette : Narratologie. Suivez-nous Genette Pour bien cerner l’apport de la narratologie, il importe de saisir la distinction entre trois entités fondamentales : l’histoire, le récit et la narration.

Gérard Genette : Narratologie

Globalement, l’histoire correspond à une suite d’événements et d’actions, racontée par quelqu’un, c’est-à-dire le narrateur, et dont la représentation finale engendre un récit. De fait, la narratologie est une discipline qui étudie les mécanismes internes d’un récit, lui-même constitué d’une histoire narrée. L’étude du discours du récit vise à dégager les principes communs de composition des textes, principes qui tendent à l’universalité. Ce texte peut être reproduit à des fins non commerciales, en autant que la référence complète est donnée: Lucie Guillemette et Cynthia Lévesque (2006), « La narratologie », dans Louis Hébert (dir.), Signo [en ligne], Rimouski (Québec), L’écriture d’un texte implique des choix techniques qui engendreront un résultat particulier quant à la représentation verbale de l’histoire.

Sémiotique. A. J. Greimas : Le modèle actantiel. Suivez-nous Greimas.

A. J. Greimas : Le modèle actantiel

A. J. Greimas : Le schéma narratif canonique. Greimas Le schéma narratif canonique (SNC) permet d’organiser les éléments d’une action dans une structure dotée de cinq composantes. (1) La composante de l’action se décompose elle-même en deux composantes, soit (2) la compétence, dont relèvent les conditions nécessaires à l’accomplissement de l’action : vouloir-faire, devoir-faire, savoir-faire, pouvoir-faire, et (3) la performance, réalisation effective de l’action rendue possible par l’acquisition de la compétence. (4) La manipulation est, quant à elle, la composante spécifique au vouloir-faire et au devoir-faire.

A. J. Greimas : Le schéma narratif canonique

Enfin, (5) la sanction est relative à l’évaluation de la réalité de la réalisation de l’action et à la rétribution appropriée (récompense ou punition) que s’est attiré le sujet de l’action. Voici un exemple d’action sous-tendue par le SNC : le Roi demande (manipulation : devoir-faire) au Prince de sauver la Princesse (action). Nous avons parlé plus tôt d’organisation logique, temporelle et sémantique.