background preloader

Mémoire

Facebook Twitter

Katherine Peterlin Capstone. Strenæ - Recherches sur les livres et objets culturels de l’enfance. Chapitres d’ouvrage - « Les créations moyenâgeuses en littérature de jeunesse et en jeu de rôles : stéréotypes, métissages, innovations » in CAZANAVE, Caroline, HOUSSAIS, Yvon (dir.), Médiévalités enfantines. Du passé défini au passé indéfini, Besançon, Presses Universitaires de Franche-Comté, 2011, pp. 193-212 - « Les rôlistes et le Moyen Âge : le familier et l’exotique », in CAÏRA, Olivier et LARRÉ, Jérôme (dir.), Jouer avec l’histoire, Paris, L’atelier du jeu de rôle, Pinkerton Press, 2009, pp. 93-112 - « Dynamiques ludiques et logiques de genre : les univers de fantasy », in BROUGERE, Gilles (dir.), La ronde des jeux et des jouets.

Articles - (avec Vincent Berry et Nathalie Roucous) « La culture matérielle enfantine dans l’espace domestique : territoires et frontières de l’enfance », in Tsantsa, n°17, à paraître en 2012 - « Le sens de la fiction ludique : jeu, récit et effet de monde », in Strenae, n°2, 2011 Actes de colloques Autres communications. Strenæ - Recherches sur les livres et objets culturels de l’enfance. Strenæ - Recherches sur les livres et objets culturels de l’enfance. Pratiques culturelles chez les jeunes et institutions de transmission : un choc de cultures ? Notes Chargée d’études au deps. Au total, comme le signale Olivier Donnat, on distingue trois générations dans leur rapport aux nouvelles technologies. « Celle des moins de 25 ans qui se sont massivement emparés de ce nouveau moyen de distraction, de communication et d’accès à l’information apparu alors qu’ils n’avaient pas encore atteint l’âge adulte ; celle des 25-55 ans qui l’ont aussi assez largement intégré dans leur univers de loisir, d’autant plus facilement que beaucoup d’entre eux avaient eu l’occasion de le découvrir dans le cadre professionnel ou par l’intermédiaire de leurs enfants ; celle enfin des retraités qui sont restés assez largement à l’écart du processus d’équipement » (Olivier Donnat, Pratiques culturelles et usages de l’internet, Paris, deps, Ministère de la Culture et de la Communication, coll. « Culture études », 2007-3).

Hervé Glevarec, Libre Antenne. La réception de la radio par les adolescents, Paris, Armand-Colin/ina, 2005. 357hutcheonharryp.

Ecole et cinéma

Promotion de la lecture loisir : les actions qu'un professeur-documentaliste peut mener seul - Doc pour docs. Il aura fallu que j’attende mes 18 ans de doc pour m’avouer à moi-même que je pouvais être légitime dans l’organisation de projets lecture pour les classes, en dehors de l’enseignement du français. Je pense d’ailleurs que mes collègues l’ont accepté avant moi. Pour autant, les moyens utilisés ne peuvent pas être les mêmes, et certaines règles doivent être respectées. Sur le sujet de la collaboration avec nos collègues de lettres, je vous renvoie à un article que j’ai publié sur Docs pour Docs, sur la différenciation des projets lecture.

Je vais essayer ici de m’intéresser uniquement aux projets qu’on peut légitimement mener seuls, ou lancer seuls en s’assurant de la complicité de collègues (pas nécessairement de lettres, d’ailleurs), dans l’objectif très spécifique de faire de nos élèves des « lecteurs pour toujours ». Une notion à bannir : la lecture plaisir ! Je propose un préalable : arrêtons de parler de « lecture plaisir » quand on parle de « lecture loisir » ! Si si ! En conclusion. La culture de la convergence. Avec La culture de la convergence, c’est l’œuvre d’une personnalité majeure des cultural studies – on serait presque tenté de dire un gourou – qui est rendue accessible au public français. Initialement publié en 2006, le livre d’Henry Jenkins fait désormais figure de classique.

Il a notamment popularisé le concept de « transmédia », adopté comme un nouveau mot d’ordre par certaines branches des industries culturelles. Il ne faut pas confondre multimédia et transmédia. Le propre d’un récit transmédia est de se déployer simultanément sur plusieurs plateformes médiatiques. Jenkins rattache l’émergence des récits transmédias à ce qu’il appelle la convergence – le fait que différents médias coexistent sans s’annuler et entrent de plus en plus facilement en résonance. Le principal intérêt du livre de Jenkins est de se pencher sur les relations ambivalentes qui se nouent aujourd’hui entre les nouveaux fans, consommateurs-acteurs, et les majors des industries culturelles.

Les pratiques culturelles adolescentes. L’époque actuelle est celle où l’adolescence s’allonge – de 8-15 ans à 15-40 ans, selon les chercheurs 1. Cet étirement dans le temps est pour partie lié à l’allongement de la durée moyenne des études, lequel semble être une des causes du retard de la décohabitation du domicile parental. Mais, plus profondément, on serait passé, selon le sociologue Olivier Galland, de l’adolescence comme « modèle de l’identification où les jeunes reproduisent la trajectoire de leurs parents » à l’adolescence comme « modèle de l’expérimentation » 2. C’est cette phase « fonctionnelle », ce « temps suspendu », cette « mise entre parenthèses de la vraie vie » – ainsi que l’assouplissement des positions sociales et un certain brouillage des trajectoires individuelles – qui permet de comprendre un bon nombre de comportements spécifiques aux adolescents, au-delà de leurs différences d’origine sociale, en particulier dans leur rapport à la culture.

Existe-t-il une culture adolescente ? Le rapport à la culture. Pratiques culturelles chez les jeunes et institutions de transmission : un choc de cultures ? Nous sommes tous des Roméo et des Juliette ... La réception d'adaptations d'oeuvres littéraires. Les princes et princesses de la littérature adolescente aujourd'hui. Analyses et impressions de lecture. Notes P. Bottero, Ellana, Paris, Rageot Poche, 2006 ; P. Bottero, L’Autre (Le souffle de la hyène), Paris, Rageot poche, 2006 ; N. Farmer, Prisonnier des vikings, Folio Junior, 2006 (trad. française) ; M.

Cabot, Le roman d’une princesse, Paris, Hachette, 2009 ; C. Voir par exemple F. de Singly, Les adonaissants, Paris, Armand Colin, 2006 ; C. T. de Fombelle, Tobie Lolness, op. cit., p. 28. M. A. Les L5 sont un groupe de filles lancées par l’émission de télévision « À la recherche de la nouvelle Star », au succès aussi fulgurant qu’éphémère. Mais l’évolution reste limitée, notamment dans le marchandising de ces dessins animés : les seuls déguisements proposés par Mattel autour de Barbie Mousquetaire sont des robes de princesse, et si, dans le dessin animé, Barbie a une tenue de mousquetaire réglementaire avec une épée étincelante, la poupée mannequin a une tenue rose et une épée en forme… de baguette magique.

A. M. P. P. T. de Fombelle, Tobie Lolness, op. cit., p. 86. Par exemple P. E.A. H.R. Maeliss bessagnet. Et pourtant ils lisent... Les trois auteurs de cet ouvrage livrent là le compte rendu d’une enquête de grande ampleur. C’est en effet un échantillon de 1 200 élèves qu’ils ont interrogés sur leurs pratiques de lecture et leurs compétences scolaires 1. L’enquête, qui commence quatre ans après leur entrée en sixième et les suit pendant quatre ans, soit, en gros, de 14 à 17 ans, leur permet donc d’analyser les effets de périodes charnières, telles que la fin des années de collège, l’orientation vers des cursus professionnels ou, au contraire, l’entrée au lycée, etc.

La lecture et le niveau Prenant une nouvelle fois à contre-pied le discours alarmiste sur la baisse de la lecture, les auteurs n’en soulignent pas moins, à la suite de plusieurs autres recherches, les profondes mutations de la place de la lecture dans l’univers des jeunes. La lecture de livres occupe, estiment les auteurs, « une place modeste parmi les loisirs des adolescents ». Au collège et au lycée Les collégiens pratiquent la « lecture ordinaire ». Du cross-média au transmédia n°153, mars 2015. Rien de tel qu’un dossier sur le cross-média et le transmédia pour annoncer l’ouverture de notre nouveau site internet, www.lecturejeunesse.org !

Loin d’être une simple vitrine de nos activités, il a pour vocation d’être un centre de ressources virtuel où vous pourrez retrouver le edossier gratuit de la revue, de nombreux entretiens, des articles, des actions de terrain suivies tout au long de l’année, des critiques de livres et des bibliographies — bref, tout ce qui contribue à changer de regard sur les adolescents et leurs pratiques culturelles. C’est sur Facebook et Twitter que vous serez informés de chaque nouvelle publication sur le site. Alors, si vous n’y êtes pas encore, rejoignez-nous dès maintenant ! Ce premier numéro de l’année est l’occasion de rappeler les très nombreuses formations ouvertes cette année à Paris mais aussi à la carte, partout en France. Mesurer l'impact d'une oeuvre interactive - Interactivité & Transmedia. Cet article est un bon exemple du contenu que vous pouvez recevoir chaque semaine dans votre boite mail si vous vous abonnez (gratuitement) à La Lettre des Nouvelles Narrations.

Les expériences interactives, au même titre que n’importe quelle oeuvre, ont le potentiel de transformer notre monde, ou tout au moins la façon dont nous le percevons et agissons en son sein. Bien que nous soyons encore dans un dynamique d’expérimentations où l’échec est plus que toléré, la question de la mesure du succès et de l’impact des oeuvres interactives se pose de plus en plus régulièrement et va devenir une préoccupation croissante dans les années à venir. Etudions, dès aujourd’hui, comment nous pouvons prendre en compte ces considérations lorsque nous développons un projet innovant. Comment juger du succès d’une oeuvre ? Tout cela est fort logique puisque quasiment tous les modèles économiques des diffuseurs de contenus sont corrélés à une logique de volume. Qu’est-ce que l’impact d’une oeuvre ?