background preloader

MFNU Cybercriminalité

Facebook Twitter

Sommet mondial sur la société de l'information. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Sommet mondial sur la société de l'information

Pour les articles homonymes, voir SMSI. Deuxième session de préparation du Sommet mondial sur la société de l'information, 18-25 février 2005, séance plénière, Palais des Nations, Genève, Suisse. Document officiel des Nations Unies. Économie du Canada. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Économie du Canada

Le Canada est la dixième puissance économique mondiale en 2014 avec un produit intérieur brut de 1 887 milliard de dollars. L'économie canadienne est fortement liée à l'économie des États-Unis, en raison de la proximité géographique et de traités commerciaux : le traité sur l'automobile (1965-2001), l'accord de libre-échange canado-américain (ALE ou FTA en anglais) de 1989 et l'Accord de libre-échange nord-américain (ALÉNA) de 1994.

Le Canada dispose de grandes réserves de ressources naturelles (bois, pétrole, minerai) et d'une population active très formée, et a connu une croissance annuelle moyenne de 3 % depuis 1993. Histoire[modifier | modifier le code] Avant l'arrivée des premiers européens au Canada, les portugais et les scandinaves pêchaient déjà dans l'océan Atlantique, à proximité de l'actuelle province de Terre-Neuve-et-Labrador. Durant les premières décennies du XXee siècle, l'Ontario connut un rapide processus d'industrialisation. Présentation du Canada. Le Canada dépense pour lutter contre la cybercriminalité. Le Canada va investir pour renforcer la sécurité de ses systèmes d'information (SI) et lutter contre la cybercriminalité, a annoncé mercredi le ministre de la Sécurité publique Steven Blaney après plusieurs attaques informatiques sur des sites officiels.

Le Canada dépense pour lutter contre la cybercriminalité

Le gouvernement va budgéter une nouvelle enveloppe de 142 millions de dollars canadiens (100 millions d'euros) dans le cadre du programme "Stratégie de cybersécurité du Canada", portant son investissement total à 237 millions de dollars sur cinq ans. "La menace du cybercrime a de graves implications pour la sécurité des Canadiens et notre économie", a estimé Steven Blaney dans un communiqué.

Le gouvernement fédéral a été la cible d'une série d'attaques informatiques, comme le Service canadien du renseignement (SCRS) dont le site était resté inaccessible plusieurs heures. Sans titre. Face à la hausse de la cybercriminalité, trois banques canadiennes ont décidé d'agir.

sans titre

Avec la campagne «Je garde ça pour moi», l'objectif est de sensibiliser le public à l'importance de protéger ses données personnelles et bancaires en ligne. Trois institutions financières canadiennes ont décidé de prendre le taureau de la cybercriminalité par les cornes, notamment en ce qui concerne la fraude en ligne et le vol d'identité. Pour la Banque Desjardins, la Banque Nationale et la Banque Laurentienne, une bonne partie de la population ne sait en effet pas reconnaître les arnaques en ligne ni comment s'en protéger. A cet effet, elles ont créé le site internet jegardecapourmoi.com, afin de décrire les différents pièges existants et les moyens de se prémunir contre le cybercrime.

Les banques ont intérêt à sensibiliser leurs clients, car en cas d'escroquerie, elles aussi en sont de leur poche. Stratégie de lutte contre la cybercriminalité de la Gendarmerie royale du Canada : PS64-128/2015F-PDF - Publications du gouvernement du Canada. Les cybercrimes déclarés par la police au Canada, 2012. Par Benjamin Mazowita et Mireille Vézina [Faits saillants] [Article intégral en PDF] Passer au texte Début du texte Internet fait de plus en plus partie intégrante de la vie quotidienne des Canadiens.

Les cybercrimes déclarés par la police au Canada, 2012

ICSPA Canada Cyber Crime Study May 2013 FRENCH. La GRC crée une équipe de lutte contre la cybercriminalité. La police fédérale a indiqué que l'équipe, installée à Ottawa, enquêterait sur les activités criminelles reliées au cyberespace ciblant le gouvernement fédéral, des actifs d'affaires clés et des infrastructures critiques nationales, telles que les réseaux électriques et les systèmes bancaires.

La GRC crée une équipe de lutte contre la cybercriminalité

L'équipe, qui doit être pleinement en fonction d'ici 2020, est un élément central de la Stratégie de lutte contre la cybercriminalité, dévoilée mercredi. La GRC veut s'attaquer au défi de surveiller les méfaits dans le monde numérique alors que les criminels - et la preuve nécessaire pour les arrêter - leur échappent plus souvent qu'autrement. La nature sans frontières des crimes reliés à l'Internet - du vol d'identité à l'exploitation des enfants - est le plus grand défi auquel font face les enquêteurs, étant donné que l'«auteur du crime peut se trouver n'importe où dans le monde», a souligné le surintendant principal de la GRC, Jeff Adam.

Cybercrime: des pertes de 2 milliards $ au Canada. C'est ce que révèle le rapport Norton de Symantec publié lundi matin.

Cybercrime: des pertes de 2 milliards $ au Canada

Au total, 86 % des Canadiens pensent être deux fois plus susceptibles de se faire voler leurs cartes de crédit dans le milieu virtuel que de leurs poches. Dans l'ensemble des pays sondés, 62 % des consommateurs croient que le vol des renseignements relatifs à leurs cartes de crédit est plutôt probable. Le Canada s’attaque à la cybercriminalité. Le ministre Steven Blaney dénonce les attaques perpétrées contre les sites officiels canadiensCrédit photo : Radio-Canada Ottawa va débloquer 142 millions de dollars pour renforcer la sécurité de ses systèmes d’information (SI) et lutter contre la cybercriminalité.

Le Canada s’attaque à la cybercriminalité

Le ministre de la Sécurité publique, Steven Blaney, en a fait l’annonce mercredi alors que les sites officiels canadiens ont été attaqués au cours des dernières semaines. Avec ce nouveau montant, les investissements contre la cybercrimanlité se chiffrent à 237 millions de dollars sur cinq ans, dans le cadre du programme Stratégie de cybersécurité du Canada. Pour le ministre Blaney, « La menace du cybercrime a de graves implications pour la sécurité des Canadiens et notre économie ». Ottawa dans la mire d’Anonymus Divers organismes fédéraux canadiens ont fait l’objet d’attaques informatiques au cours des dernières semaines.

Loi sur la protection des Canadiens contre la cybercriminalité. Cybercriminalité. Aperçu Internet est devenu un outil précieux pour les gouvernements, les entreprises et les particuliers canadiens.

Cybercriminalité

Tout comme le cyberespace est en constante évolution, il en est de même des cybermenaces à notre sécurité, prospérité et qualité de vie. Le gouvernement du Canada est déterminé à protéger les Canadiens contre la menace de la cybercriminalité. La cybercriminalité est généralement définie comme une infraction criminelle ayant l’ordinateur pour objet (piratage informatique, hameçonnage, pollupostage) ou pour instrument de perpétration principal (pornographie juvénile, crime haineux, fraude informatique).