background preloader

Francs & Merovingiens

Facebook Twitter

Théodomir ? - ~421. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Théodomir ? - ~421

Biographie[modifier | modifier le code] La seule certitude sur Théodomir vient du récit de Grégoire de Tours qui mentionne que les tables consulaires parlent de Théodomir, roi des Francs et fils de Richomer et d'Ascyla, égorgé par les Romains avec sa mère. La date de ces évènements n'est pas certaine et les dates de 421[3],[4] ou 428[5] sont avancées. Ni Godefroid Kurth ni Michel Rouche ne donnent de date[6],[1].

Il peut sembler curieux que le fils d'un général franc au service de Rome et régulièrement présent à la cour devienne roi des Francs. Hypothèse sur sa descendance[modifier | modifier le code] Selon certains auteurs, Théodomir pourrait être le père de Clodion le Chevelu, mais la question est encore débattue. Vers 580, Grégoire de Tours se borne à dire que Clodion règne après Théodomir. Liste des chefs francs. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Liste des chefs francs

Avant l'unification de la Gaule entreprise par Clovis et ses fils[N 1], il existait plusieurs royaumes francs et les écrits romains ont livré le nom de plusieurs chefs et rois francs au cours des âges. Clodion le Chevelu 392-448. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Clodion le Chevelu 392-448

Clodion dit le Chevelu (vers 390 - vers 450) est un chef des Francs saliens, un des peuples germaniques qui constituent la ligue des Francs. Il est essentiellement connu pour être le plus ancien roi de la dynastie des Mérovingiens dont l’existence soit certaine[1]. Clodion n'est connu que par deux brèves mentions, ce qui rend difficile l'établissement d’une biographie par les historiens. Aetius ~395-454. On ne sait plus quand est né Aetius.

Aetius ~395-454

Ce devait être à la fin du IVième siècle. Aetius est romain. Il vécut dans le siècle troublé de l'Empire romain d'occident. Attila ~395-453. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Attila ~395-453

Attila, né aux alentours de 395 dans les plaines danubiennes et mort en 453 dans la région de la Tisza dans l'Est de la Hongrie actuelle, est le roi des Huns de 434 jusqu'à sa mort en 453, selon l'historiographie romaine. Durant les cinquante années précédant son avènement, l'Empire hunnique s'étend de l'Asie centrale à l'Europe centrale et soumet de nombreux peuples germains. Son règne marque le début d'une grande confrontation avec l'Empire romain. Cette guerre tourne court avec la mort précoce d'Attila au retour d'une campagne victorieuse dans la péninsule italienne. Bataille des champs Catalauniques (451) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Bataille des champs Catalauniques (451)

La bataille des champs Catalauniques marque l'avancée extrême en Occident des Huns, partis des steppes de la Volga vers 370 et établis en Pannonie (actuelle Hongrie) au début du Ve siècle. La victoire relative d'Aetius, qui a peut-être bénéficié de sa bonne connaissance du peuple des Huns, écarte Attila de la Gaule, et est confirmée l'année suivante par l'échec de son attaque en Italie.

Elle permet de maintenir une partie de la Gaule sous la domination directe de Rome, mais elle conforte aussi les peuples fédérés, notamment les Francs de Mérovée qui obtiennent le gouvernement de la Gaule belgique et les Wisigoths établis en Aquitaine. Itinéraires probables des Huns comme ils ont envahi la Gaule, montrant le destin des villes principales dans leur chemin. L'empire romain est depuis 395 dirigé par la famille théodosienne, selon un partage en deux moitiés :

Mérovée 411-457. Mérovée, Merowech ou Merowig (éminent guerrier) (né v. 411 - mort en 457), considéré comme le second roi des Francs saliens, est un roi dont l’existence est entourée de tant d’obscurité que beaucoup d’historiens n’ont pas hésité à la remettre en cause et à en faire un roi légendaire.

Mérovée 411-457

Il aurait régné de 448 à 457. Ce roi a cependant donné son nom à la première dynastie qui régna sur la France, dynastie dite des Mérovingiens. Les rois mérovingiens n’ont jamais contesté son existence et se glorifièrent d’appartenir à sa lignée. Le nom est d’origine latine : Meroveus ou Merovius ; allemand : Merowech ; italien : Meroveo, autres langues Merovech, Merovich, Merwich). Biographie. Childéric Ier ~436-481.

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Childéric Ier ~436-481

Vous lisez un « bon article ». Childéric Ier, mort en 481, fut roi des Francs saliens à partir de 457 ou 458. Son nom, constitué des éléments franciques hild- « combat » et -rīk « puissant », est attesté sous la forme latinisée Childericus[6],[Note 2]. Clovis Ier ~465-511. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Clovis Ier ~465-511

Issu de la dynastie des Mérovingiens, il est le fils de Childéric Ier, roi des Francs saliens de Tournai, et de la reine Basine de Thuringe. Brillant chef militaire, il accroît considérablement le territoire du petit royaume des Francs saliens dont il hérite à la mort de son père pour unifier une grande partie des royaumes francs, repousser Alamans et Burgondes et annexer les territoires des Wisigoths dans le sud de la Gaule. Clovis est considéré dans l'historiographie comme un des personnages historiques les plus importants de l'histoire de France ; la tradition républicaine reconnaît en lui le premier roi de ce qui devint la France, et la tradition royale voit en lui le premier roi chrétien du royaume des Francs[Note 2]. Les sources primaires[modifier | modifier le code] Vase de Soissons 486. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Vase de Soissons 486

L’histoire du vase de Soissons selon Grégoire de Tours[modifier | modifier le code] C’est ainsi que les soldats enlevèrent d'un édifice religieux situé dans le diocèse de Reims[2], avec d’autres ornements liturgiques, un vase liturgique, probablement en argent, d’une taille et d’une beauté extraordinaires[N 1]. L’évêque Remi envoya un émissaire à Clovis pour lui demander qu’à défaut des autres prises il lui restituât au moins cet objet auquel il tenait précieusement. Evêque Saint-Remi de Reims ~437-533. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Saint Remi (vers 437-13 janvier 533), né dans ce qui n'était pas encore le diocèse de Laon, fut évêque de Reims pendant soixante-quatorze ans, si on croit l'inscription à partir de 459-462 jusqu'à sa mort que fit porter sur son tombeau l'archevêque Hincmar de Reims en 852.

Celui qui sera honoré du titre d'apôtre des Francs par ce même Hincmar[1], baptisa le roi Clovis Ier, le 25 décembre d'une année comprise entre 496 et 506, avec 3 000 guerriers francs de son entourage[2]. Il a sans doute contribué à organiser sa province ecclésiastique, mais on ne peut pas affirmer qu'il est le fondateur des sièges épiscopaux de Thérouanne ou d'Arras, encore moins de Laon. Saint Remi est l'un des patrons catholiques de l'archidiocèse de Reims[3]. Fête : le 15 janvier en France, le 13 janvier au martyrologe romain. Bataille de Vouillé - 507.

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La bataille de Vouillé, qui s'est déroulée au printemps 507, est une bataille qui opposa les Wisigoths, au sud, aux Francs, au nord. Cette bataille vit la victoire des Francs, les Wisigoths perdant leur roi Alaric II au combat et étant contraint de laisser un vaste territoire (midi de la France) aux vainqueurs. Le lieu précis de la bataille a été contesté. Clotaire Ier ~498-561. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Chilpéric Ier ~530-584. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Chilpéric Ier[2], né entre 525 et 527[1], ou en 534, mort entre les 20 et 28 septembre 584 à Chelles[3], est un roi franc de la dynastie des Mérovingiens, petit-fils de Clovis, roi des Francs, fils de Clotaire Ier, roi de Soissons de 561 à 584. Surnommé par Grégoire de Tours "Le Néron et l'Hérode de notre temps" Chilpéric a été l'un des derniers rois mérovingiens à régner en monarque absolu sur ses sujets[4], avant que le pouvoir ne s'effrite, capté par une noblesse ambitieuse.

Son règne est connu principalement grâce aux Dix livres d'Histoire (ou Histoire des Francs), chronique universelle[5] écrite par l'évêque Grégoire de Tours. Les six derniers livres sont consacrés aux rois mérovingiens, présentés du point de vue d'un évêque comme des « bons » ou des « mauvais » rois, selon leur relation avec l'Église. Royaume-des Francs 481-814. Sigebert Ier 535-575. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Pour les articles homonymes, voir Sigebert. Biographie[modifier | modifier le code] Clotaire Ier avait réunifié le royaume franc de Clovis Ier avec peine mais n'avait pas partagé le royaume avant sa mort, qui survint en 561. Ses fils allèrent l'enterrer à Soissons, dans la basilique Sainte-Marie[2] qu'il avait commencé à faire construire sur le tombeau de saint Médard[3]. Brunehaut 547-613. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Brunehaut ou Brunehilde (en latin Brunichildis[1]), née vers 547 en Espagne wisigothique, morte exécutée en 613 à Renève (actuelle Côte-d'Or), est une princesse wisigothe devenue reine des Francs qui dans les faits va régner sur au moins un royaume mérovingien (Austrasie et/ou Burgondie) pendant 33 ans. Clotaire II 584-629. Dagobert Ier ~600-639. Clovis II 634-657. Second fils de Dagobert, il eut en partage les royaumes de Neustrie et de Bourgogne, en 639 ; comme il était encore en bas âge, le gouvernement fut confié à la reine Nantilde, sa mère, et surtout à Ega, puis à Erchinoald ou Archambaud, tous deux successivement maires du palais.

Avec le même titre, Pépin le Vieux gouvernait l’Austrasie pendant la minorité du roi Sigebert, frère de Clovis II, et les Bourguignons, qui avaient renoncé à avoir un maire du palais depuis Clotaire II, ayant exigé le rétablissement de cette charge dans le royaume de Bourgogne, la France entière se trouva soumise au pouvoir de ces tuteurs des rois, d’autant plus dangereux qu’ils commandaient l’armée, qu’ils étaient élus par les grands, et que leur naissance ou les alliances qu’ils contractaient les rapprochaient encore du trône. Il passe pour être le premier roi de France qui se soit servi d’une voiture, jusque-là réservée pour les reines, et dont Boileau a si bien représenté la marche : Ébroïn ...-~683. Clotaire III 652-673. Childéric II ~655-675. Thierry III ~657-691. Clovis IV 682-695. Childebert IV 683-711. Dagobert III ~699-715. Les Pipinnides de 639 à 751. Introduction Plusieurs années après la conquête de la Gaule par Clovis et ses descendants, le royaume franc est en proie à des guerres fratricides.

Pépin II de Herstal ~635-714. Bataille de Tertry - 687. Saint-Éloi de Noyon 588-669. Pepin de Landen ~580-640. Grimoald Ier ~615-657. Frédégonde 545-597. Grégoire de Tours 539-594. Clotilde de Burgondie 475-545. Généalogie Francs & Mérovingiens. Monarchie franque en 511 (à la mort de Clovis) Empire romain et grandes invasions 395.