background preloader

Taxe GAFAM

Facebook Twitter

Cette extension imagine un Internet sans les géants du web. Accueil » Sur le web » Cette extension imagine un Internet sans les géants du web À tous ceux qui se sont déjà demandé à quoi ressemblerait le web sans Google, Amazon, Microsoft ou Facebook, cette extension a la réponse.

Cette extension imagine un Internet sans les géants du web

À quoi ressemblerait le web sans Google, Amazon, Facebook ou Microsoft ? A priori, à pas grand-chose. Pour en avoir le cœur net, Big Tech Detective a imaginé une extension pour navigateur, capable de bloquer toutes les pages utilisant des adresses IP appartenant aux géants de la tech. L’occasion de s’interroger sur la position largement monopolistique du Big Four, et de constater qu’un internet sans eux est aujourd’hui devenu quasiment impossible. Après seulement quelques heures de (tentatives) de navigation sous Big Tech Detective, le constat est sans appel. Actuellement, l’extension est uniquement disponible sur Chrome (le navigateur de… Google), et devrait prochainement être accessible pour Firefox. Taxe GAFA : comme la France, ces pays asiatiques taxent déjà les géants de la Tech.

Longtemps attendue, la taxe sur les géants du numérique est désormais appliquée en France depuis début décembre.

Taxe GAFA : comme la France, ces pays asiatiques taxent déjà les géants de la Tech

Pour rappel, ce dispositif s’applique aux compagnies dont le chiffre d’affaires est supérieur à 25 millions d’euros dans l’Hexagone et à 750 millions d’euros dans le reste du monde. Elle pourrait rapporter jusqu’à 500 millions d’euros par an à l’État. Pour autant, le gouvernement est toujours désireux de parvenir à un accord global pour taxer les grandes entreprises technologiques et des discussions sont toujours en cours sous l’égide de l’OCDE. Certains pays ont également souhaité agir en amont et c’est le cas des membres de l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN). Les bénéfices des compagnies technologiques sontt visés par de nouvelles taxes à l’échelle de cette organisation régionale qui compte 650 millions d’habitants.

Cette fois c’est sûr, la France taxera les géants du numérique en décembre. Bruno Le Maire l’avait annoncé le mois dernier et c’est désormais confirmé ; les géants du numérique seront bien taxés en France à partir du mois de décembre.

Cette fois c’est sûr, la France taxera les géants du numérique en décembre

Le ministère des Finances a pour cela envoyé des avis aux grandes entreprises technologiques qui seront concernées par cette mesure. Pour rappel, elle a été initiée en décembre 2018 et prévoit de prélever 3 % des revenus de ces compagnies qui sont réalisés en France. Taxe Gafa : Les États-Unis quittent la table des négociations, l’UE souhaite continuer. L’Union européenne a réaffirmé sa volonté de mettre en place la taxe Gafa après que les États-Unis aient quitté la table des négociations.

Taxe Gafa : Les États-Unis quittent la table des négociations, l’UE souhaite continuer

Pour mémoire 137 pays s’étaient réunis fin janvier sous l’égide de l’OCDE afin de conclure un accord sur une taxation numérique avant la fin 2020 pour les géants de l’internet comme Google, Amazon ou Facebook. Le but de cet accord est de permettre une taxation des bénéfices de ces entreprises en fonction du territoire où ils sont réalisés. Outre-Atlantique, les représentants politiques ont souhaité arrêter les discussions. L’Union européenne veut maintenir le cap Le commissaire européen chargé de l’Économie Paolo Gentiloni a déclaré «regretter profondément la décision américaine». Il a également répété que la Commission irait tout de même de l’avant et seule si nécessaire sur ce dossier. La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a également déclaré qu’une réforme «urgente» du système fiscal des gafa était nécessaire. Un démantèlement des GAFA ? "La question doit se poser avec force", estime le patron de l'Arcep. Le président de l'Arcep, Sébastien Soriano, a fait part de sa sensibilité quant au démantèlement potentiel des GAFA, et propose même une seconde solution pour mettre fin à ces super-monopoles.

Un démantèlement des GAFA ? "La question doit se poser avec force", estime le patron de l'Arcep

Beaucoup considèrent que les géants du numérique comme Google, Apple, Facebook et Amazon, lancés à pleine allure et pour certains en situation de monopole extrême, doivent être freinés avant qu'il ne soit trop tard, appelant à un « démantèlement » de ces géants. Invité de l'émission On n'arrête pas l'éco chez nos confrères de France Inter le 14 septembre, Sébastien Soriano, le président de l'Arcep (Autorité de régulation des communications électroniques et des postes) pense que la question mérite d'être posée. Il va même un peu plus loin. L'effet pervers de la taxe Gafa : Amazon va faire payer ses vendeurs français. Il n'aura pas fallu longtemps à Amazon pour contourner la fameuse taxe "Gafa" (Google, Apple, Facebook, Amazon).

L'effet pervers de la taxe Gafa : Amazon va faire payer ses vendeurs français

Définitivement adoptée le 11 juillet en France, cette taxe créée une imposition pour les grandes entreprises tech qui génèrent un chiffre d'affaires mondial de 750 millions d'euros et de 25 millions d'euros sur le territoire français. En réponse à la taxe Gafa, la filiale française de l'ogre du e-commerce a décidé d'augmenter ses tarifs à l'égard de ses vendeurs-tiers, ceux qui proposent des produits sur sa marketplace (ndlr : place de marché mettant en relation des commerçants tiers et des consommateurs).

En France, plus de 10.000 PME et TPE utilisent Amazon pour vendre leurs produits, afin de toucher une nouvelle clientèle à l'heure de la révolution numérique et augmenter leur chiffre d'affaires. Le groupe américain prélève une commission variable selon le type de produit vendu. Taxe Gafa : Trump hausse le ton envers la France. Le bras de fer est engagé !

Taxe Gafa : Trump hausse le ton envers la France

Avec le vote final ce jeudi par le Sénat du Projet de loi portant création d'une taxe sur les services numériques, la France montre à la fois l'exemple et se met en danger. Faute d'accord européen, le gouvernement a décidé d'instaurer une taxe de 3 % sur les activités en France des grands groupes internationaux du secteur numérique. Surnommée « taxe GAFA », tant elle cible Google, Apple, Facebook et Amazon, cette taxe doit en fait toucher une trentaine de groupes américains et chinois, ainsi que le spécialiste français du ciblage publicitaire, Criteo, et doit rapporter 500 millions d'euros par an. Google - Taxe GAFAM. Google, Apple, Netflix, Amazon, Facebook : combien d'impôts payent les GAFA ? La taxe GAFA pourrait rapporter 500 millions d'euros en 2019.