background preloader

Effet Casimir

Facebook Twitter

EFFET CASIMIR. L'effet Casimir est l'une des plus remarquables prédictions de la théorie quantique, puisqu'il touche à la nature même de l'état fondamental de l'électrodynamique, ce qu'il est convenu d'appeler le « vide quantique ».

EFFET CASIMIR

Contrairement au vide classique, proche du néant, l'état de plus basse énergie d'une théorie quantique est peuplé d'états virtuels qu'une excitation peut éventuellement révéler : c'est le principe de l'apparition des paires particule-antiparticule dans les expériences de physique de haute énergie. Et la lumière surgit du néant... Il va falloir nous y habituer: le vide n’existe pas… Aristote en avait eu une extraordinaire préscience lorsqu’il affirmait, il y a quelque 23 siècles, que «la nature a horreur du vide».

Et la lumière surgit du néant...

Même si on peut parier que le philosophe grec ne pensait pas exactement à la même notion de vide que celle des physiciens d’aujourd’hui, il avait quand même mis dans le mille. La définition classique du vide nous dit qu’il s’agit d’une absence de matière dans une zone de l’espace. Or, en fait, le vide n’est jamais totalement vide. La physique quantique nous apprend, au contraire, qu’il pullule de particules... et d’antiparticules. Dans le vide quantique, ce bouillon se traduit par un jeu à somme nulle. Publicité Pourtant, pendant des temps très courts, des particules parviennent à exister avant d’être irrémédiablement annihilées. L'effet Casimir A-t-on l’assurance de la réalité de ce phénomène? Le vide, ce n'est pas rien.

LE MONDE SCIENCE ET TECHNO | | Roland Lehoucq (Astrophysicien au Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives) Le vide est un milieu étonnant : des chercheurs finlandais ont réussi à en faire émerger de la lumière, selon une étude publiée dans la revue PNAS du 11 février.

Le vide, ce n'est pas rien

Cela semble pourtant impossible si l'on tient pour acquis que le vide est ce qui reste quand on a tout enlevé. Une question se pose immédiatement : que représente ce "tout" ? La matière bien sûr, et la lumière aussi. Est-ce suffisant ? En 1924, le physicien français Louis de Broglie suggéra que la dynamique d'une particule élémentaire ne pouvait être comprise qu'en utilisant des lois empruntées à la physique des ondes. Effet Casimir. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Effet Casimir

Pour les articles homonymes, voir Casimir. L’effet Casimir, tel que prédit par le physicien néerlandais Hendrik Casimir en 1948, est une force attractive entre deux plaques parallèles conductrices et non chargées[1]. Cet effet, dû aux fluctuations quantiques du vide, existe également pour d'autres géométries d'électrodes[2]. Expérimentalement, on utilise souvent des miroirs. Forces de Casimir sur des plaques parallèles. Raison[modifier | modifier le code] Les fluctuations quantiques du vide sont présentes dans toute théorie quantique des champs.

L’énergie du « vide » entre deux plaques se calcule en tenant compte uniquement des photons (y compris des photons virtuels) dont les longueurs d’onde divisent exactement la distance entre les deux plaques ( , où n est un entier positif, λ la longueur d’onde d’un photon, et L la distance entre les deux plaques). Plus les plaques sont proches, moins il y a de photons obéissant à la règle .

L'énergie noire vient-elle du vide quantique ? Des chercheurs français, notamment de l’IRAP-OMP (CNRS/Université P.

L'énergie noire vient-elle du vide quantique ?

Sabatier Toulouse III), proposent une origine physique à l’énergie noire. Il s’agirait de l’action gravitationnelle du vide quantique présent dans une dimension supplémentaire de l’espace. Considérée depuis très longtemps en physique, l’amplitude de l’action gravitationnelle du vide quantique était néanmoins estimée à des valeurs allant bien au delà de celles autorisées par les observations à l’échelle cosmologique: quelques 10120 fois la densité actuelle de l’univers. Cette situation a conduit les cosmologistes à chercher d’autres mécanismes pour expliquer l’accélération de l’expansion de l’univers, comme la quintessence ou des modifications de la relativité générale.

Leurs travaux font l'objet d'une publication dans Astronomy & Astrophysics. Les résultats récemment obtenus par le satellite Planck1 sont venus conforter notre connaissance de la composition de l’univers et les caractéristiques de son histoire. Note(s): L'effet Casimir ou la force du rien. Cette expérience a montré que le vide, plein d'énergie, était le siège de phénomènes sauvages. «C'est un phénomène extraordinaire, l'un des plus importants découverts au XXe siècle.

L'effet Casimir ou la force du rien. Cette expérience a montré que le vide, plein d'énergie, était le siège de phénomènes sauvages.

Et qui aurait bien valu un prix Nobel», estime Simon Diner, directeur de recherche au CNRS, l'un des «initiateurs» du livre sur le vide. En 1948, Hendrik B.