background preloader

BIOLOGIE

Facebook Twitter

William James. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

William James

Pour les articles homonymes, voir James. William James Philosophe américain XIXe siècle-XXe siècle William James ( à New York - à Chocorua dans le New Hampshire) est un psychologue et philosophe américain, fils d'Henry James Sr., le disciple de Swedenborg, et frère aîné d'Henry James, romancier célèbre. William James est souvent présenté comme le fondateur de la psychologie en Amérique. Carrière universitaire[modifier | modifier le code] L'essentiel de la carrière universitaire de William James se déroule à Harvard où il est d'abord instructor (1872) puis professeur adjoint de physiologie (1876). Pragmatisme et vérité : l'utilité de la connaissance[modifier | modifier le code] Pour William James, il s’agit de découvrir pourquoi nous avons besoin d’idées fausses et d’idées vraies, plutôt que de savoir si les notions de vrai ou de faux sont pertinentes dans l’absolu.

Konrad Lorenz. Éthologie. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Éthologie

L'éthologie est l'étude du comportement des diverses espèces animales, dans leur milieu naturel ou non[1]. Cette branche zoologique de la biologie a été créée en 1854 par le naturaliste Isidore Geoffroy Saint-Hilaire. Au niveau théorique, l'éthologie peut s'apparenter à la biologie du comportement et surtout à la biologie de l'interaction intraspécifique. Des scientifiques tels que Charles Darwin, Oskar August Heinroth, Jean-Henri Fabre, Charles Otis Whitman, Jakob von Uexküll ont marqué précocement ce vaste domaine d'études. L'éthologie humaine, axée sur l'étude des comportements individuels, en fait partie. L'évolution récente de cette discipline biologique est marquée par les études scientifiques de longue haleine sur les comportements animaux, dont les trois plus notoires ont consacré l'éthologie par le prix Nobel de physiologie ou médecine de 1973.

Charles Darwin. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Charles Darwin

Pour les articles homonymes, voir Darwin. Charles Darwin Charles Darwin en 1869, par J. Cameron. Compléments Darwin a vu de son vivant la théorie de l'évolution acceptée par la communauté scientifique et le grand public, alors que sa théorie sur la sélection naturelle a dû attendre les années 1930 pour être généralement considérée comme l'explication essentielle du processus d'évolution. Evolutionary psychology. Evolutionary psychology (EP) is an approach in the social and natural sciences that examines psychological traits such as memory, perception, and language from a modern evolutionary perspective.

Evolutionary psychology

It seeks to identify which human psychological traits are evolved adaptations – that is, the functional products of natural selection or sexual selection. Adaptationist thinking about physiological mechanisms, such as the heart, lungs, and immune system, is common in evolutionary biology. Some evolutionary psychologists apply the same thinking to psychology, arguing that the mind has a modular structure similar to that of the body, with different modular adaptations serving different functions. Evolutionary psychologists argue that much of human behavior is the output of psychological adaptations that evolved to solve recurrent problems in human ancestral environments.[1] The adaptationist approach is steadily increasing as an influence in the general field of psychology.[2][3] Leda Cosmides. John Tooby. John Tooby is an American anthropologist, who, together with psychologist wife Leda Cosmides, helped pioneer the field of evolutionary psychology.[1][2] Tooby received his Ph.D. in Biological Anthropology from Harvard University in 1989 and is currently Professor of Anthropology at the University of California, Santa Barbara.

John Tooby

In 1992, together with Leda Cosmides and Jerome Barkow, Tooby edited The Adapted Mind: Evolutionary Psychology and the Generation of Culture. Tooby and Cosmides also co-founded and co-direct the UCSB Center for Evolutionary Psychology. Tooby is currently working on a book on the evolution of sexual reproduction and genetic systems.[3] Évolution (biologie) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Évolution (biologie)

En biologie, l'évolution est la transformation des espèces vivantes qui se manifeste par des changements de leurs caractères génétiques et morphologiques au cours des générations. Les changements successifs peuvent aboutir à la formation de nouvelles espèces. La théorie de l'évolution est une explication scientifique de la diversification des formes de vie qui apparaissent dans la nature. Cette diversification depuis les premières formes de vie est à l'origine de la biodiversité actuelle.

Gregor Mendel. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Gregor Mendel

Pour les articles homonymes, voir Mendel. Gregor Mendel Gregor Johann Mendel Johann Gregor Mendel ( - ), moine dans le monastère de Brno (en Moravie)[1] et botaniste germanophone tchèque, est communément reconnu comme le père fondateur de la génétique. Acide désoxyribonucléique. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Acide désoxyribonucléique

Structure de la double hélice d'ADN. Propriétés générales[modifier | modifier le code] Classification et appariement des bases nucléiques[modifier | modifier le code] Les quatre bases nucléiques de l'ADN sont de deux types : d'une part les purines — adénine et guanine — qui sont des composés bicycliques comprenant deux hétérocycles à cinq et six atomes respectivement, d'autre part les pyrimidines — cytosine et thymine — qui sont des composés monocycliques comprenant un hétérocycle à six atomes.

Les paires de bases de la double hélice d'ADN sont constituées d'une purine interagissant avec une pyrimidine à travers deux ou trois liaisons hydrogène : une adénine interagissant avec une thymine à travers deux liaisons hydrogène ;une guanine interagissant avec une cytosine à travers trois liaisons hydrogène. Génétique. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Génétique

De la molécule d'ADN à la cellule vivante. Relations schématiques entre la biochimie (biochemistry), la génétique (genetics) et la biologie moléculaire (molecular biology). La génétique (du grec genno γεννώ, « donner naissance ») est la science qui étudie l'hérédité et les gènes, c'est une sous-discipline de la biologie. Une de ses branches, la génétique formelle, ou mendélienne, s'intéresse à la transmission des caractères héréditaires entre des géniteurs et leur descendance.