background preloader

Compositeurs

Facebook Twitter

Liste de compositeurs d'opéra. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Liste de compositeurs d'opéra

Cet article présente une liste des principaux compositeurs d'opéras à travers le monde. Le tableau permet le tri par ordre alphabétique, date de naissance, date de décès ou pays d'origine. Cette liste n'a pas vocation d'exhaustivité[1]. Elle est constituée des données extraites des articles correspondants (lien bleu) du portail Opéra. La notoriété d'une seule œuvre peut justifier la présence de son compositeur. Pour une mise en perspective des compositeurs et de leurs œuvres dans le contexte historique, voir la Chronologie des opéras. Articles connexes[modifier | modifier le code] Wolfgang Amadeus Mozart. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Wolfgang Amadeus Mozart

Wolfgang Amadeus Mozart Portrait composite posthume de Mozart peint par Barbara Krafft en 1819. Œuvres principales Biographie Enfance (1756-1773) Ludwig van Beethoven. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Ludwig van Beethoven

Ludwig van Beethoven (prononcé en allemand : [ˈluːtvɪç fan ˈbeːtˌhoːfn̩] Dernier grand représentant du classicisme viennois (après Gluck, Haydn et Mozart), Beethoven a préparé l’évolution vers le romantisme en musique et influencé la musique occidentale pendant une grande partie du XIXe siècle. Inclassable (« Vous me faites l’impression d’un homme qui a plusieurs têtes, plusieurs cœurs, plusieurs âmes » lui dit Haydn vers 1793[2]), son art s’est exprimé à travers différents genres musicaux, et bien que sa musique symphonique soit la principale source de sa popularité, il a eu un impact également considérable dans l’écriture pianistique et dans la musique de chambre. Biographie 1770-1792 : jeunesse à Bonn Origines et enfance Maison natale de Beethoven à Bonn. Ludwig van Beethoven enfant Portrait non attribué. Gioachino Rossini. Giuseppe Verdi.

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Giuseppe Verdi

Giuseppe Verdi Giuseppe Verdi photographié par Giacomo Brogi Signature de Giuseppe Verdi Œuvres principales Biographie[modifier | modifier le code] Les troupes autrichiennes reprennent le Duché de Parme et Plaisance à peine quelques mois plus tard, en février 1814. Charles Gounod. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Charles Gounod

Œuvres principales Charles Gounod est un compositeur français né le à Paris (ancien 11e arrondissement) et mort le à Saint-Cloud (Seine-et-Oise)[1]. Biographie[modifier | modifier le code] Charles-François Gounod est né le place Saint-André-des-Arts à Paris[2]. Il est le fils du peintre François-Louis Gounod[3], et de Victoire Lemachois qui fut son premier professeur de piano. En 1843, de retour à Paris, il accepte le poste d'organiste et de maître de chapelle de l'église des Missions étrangères. Il présida les Orphéons de la Ville de Paris, de 1852 à 1860. En 1870, fuyant l'invasion allemande, Gounod s'installe en Angleterre, où il fait la connaissance de la chanteuse Georgina Weldon (en) avec qui il aura une liaison pendant quatre ans.

Dans la dernière partie de sa vie, Gounod compose beaucoup de musique religieuse, notamment un grand nombre de messes et deux oratorios La Rédemption (1882) et Mors et Vita (1885). Il meurt le à Saint-Cloud. Georges Bizet. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Georges Bizet

Biographie[modifier | modifier le code] Un musicien surdoué[modifier | modifier le code] Acte de baptême de Georges Bizet en date du en l'église Notre-Dame-de-Lorette à Paris. Alexandre César Léopold Bizet est né le au 26 rue de La Tour-d'Auvergne à Paris. Son père, Adolphe Amand Bizet, d'abord installé comme coiffeur et perruquier, s'est reconverti dans l'enseignement du chant en 1837.

Georges montre très tôt des dons pour la musique et entre au Conservatoire de Paris à l'âge de neuf ans, dans la classe de piano de Marmontel. En 1857, à l'âge de 19 ans, il remporte avec sa cantate Clovis et Clotilde le Grand Prix de Rome de composition musicale, prestigieux tremplin à cette époque pour une carrière de compositeur et dont la récompense est un séjour de trois ans à la Villa Médicis. Giacomo Puccini (1858-1924) Antonio Vivaldi. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Antonio Vivaldi

Vous lisez un « article de qualité ». Prêtre catholique, sa chevelure rousse le fit surnommer il Prete rosso, « Le Prêtre roux », sobriquet peut-être plus connu à Venise que son véritable nom, ainsi que le rapporte Goldoni dans ses Mémoires[C 1]. Comme ce fut le cas pour de nombreux compositeurs du XVIIIe siècle, sa musique, de même que son nom, fut vite oubliée après sa mort. Elle ne devait retrouver un certain intérêt auprès des érudits qu’au XIXe siècle, à la faveur de la redécouverte de Jean-Sébastien Bach ; cependant, sa véritable reconnaissance a eu lieu pendant la première moitié du XXe siècle, grâce aux travaux d'érudits ou musicologues tels Arnold Schering ou Alberto Gentili, à l'implication de musiciens tels Marc Pincherle, Olga Rudge, Angelo Ephrikian, Gian Francesco Malipiero ou Alfredo Casella, et à l'enthousiasme d'amateurs éclairés comme Ezra Pound.

Biographie Jeunesse Maître de violon au Pio Ospedale della Pietà.