background preloader

Critiquer l'information web : Sécurité Web

Facebook Twitter

Web averti. Les 5 à 7 ans s’épanouissent dans la routine et les éléments prévisibles.

Web averti

Ils commencent à développer des compétences simples de raisonnement. Ils commencent à comprendre les relations de cause à effet, et aiment jouer à faire semblant. Moralement, ce groupe d’âge construit sa représentation du bien et du mal, aidé en cela par le renforcement positif de ceux qui l’entourent. Ils ne questionnent pas l’autorité. Socialement, ces enfants ont une vision positive du monde et restent encore crédule. Relation aux médias. Informe-toi / Internet / L'information sur Internet. Tu prépares une présentation sur les pyramides d’Égypte pour ton cours d’histoire? Tu veux adopter un chien et tu te demandes quelle race conviendrait le mieux à tes besoins? Tu t’intéresses aux voitures de luxe et tu voudrais en savoir davantage à leur sujet? Internet t’offre l’accès à de l’information sur une infinité de sujets.

Un moteur de recherche, quelques clics de souris et voilà qu’on te présente plusieurs milliers de sites sur lesquels tu peux naviguer et t’informer. Peux-tu être certain que toute l’information qui t’est présentée est juste et fiable? Vérifie tes sources : Petites histoires d'internet - que personne ne voudrait vivre. Les "Petites histoires d’internet" sont le résultat d’un partenariat inhabituel entre plusieurs organismes de la Confédération et des cantons.

Petites histoires d'internet - que personne ne voudrait vivre

Avec ces petites bandes-dessinées comiques, nous souhaitons donner au plus grand nombre de personnes possible l'occasion de réfléchir aux expériences qu’elles ont elles-mêmes vécues sur l’internet, d’en discuter et d’approfondir leurs connaissances. Notre but commun est de renforcer la sécurité et la confiance de la population en matière de technologies de l’information et de la communication (TIC). Communiqué de presse sur le lancement des "Petites histoires d’internet" 16.11.2010 (PDF 37KB) La publication des "Petites histoires d’internet" est une mesure d’application du concept "Sécurité et confiance", dont le Conseil fédéral a pris connaissance le 11 juin 2010. Parlons sécurité sur le web - Poni.ca. Maîtriser le vocabulaire Internet, envoyer un courriel, chercher des informations et, même, s'amuser sur Internet, ce n'est pas quelque chose d'inné.

Parlons sécurité sur le web - Poni.ca

Même si les jeunes semblent de plus en plus habiles avec les technologies, ils ne sont pas nés avec un clavier et une souris dans les mains. Il y a des connaissances et des aptitudes qu'ils doivent apprendre afin de pouvoir tirer le meilleur profit du potentiel qu'offre le Web. « Avant de penser utiliser l'ordinateur pour réaliser des projets pédagogiques en classe avec les jeunes, il faut d'abord que ceux-ci maîtrisent un certain nombre de notions, à commencer par leur langue maternelle », croit Isabelle Hudon, enseignante dans une classe de première et deuxième années à l'école primaire Le Phare, à Deschambault. Néanmoins, plusieurs sites Web et logiciels éducatifs offrent des jeux pour les enfants qui ne savent pas encore lire ni écrire.

On entend souvent dire qu'Internet est une vaste bibliothèque. Jeux éducatifs. Les élèves doivent apprendre à gérer les risques du Web. Texte adapté et traduit de l’anglais de Pupils ‘must manage online risks’, publié sur le site BBC le 10 février 2010Selon une enquête menée au Royaume-Uni par l’Office for Standards in Education, Children’s Services and Skills (Ofsted), les élèves sont moins vulnérables aux cyberdangers à long terme quand ils ont plus de liberté sur le Web à l’école.

Les élèves doivent apprendre à gérer les risques du Web

Les auteurs du rapport d’enquête concluent que les systèmes de contrôle qui « gèrent » le contenu en ligne sont plus sécuritaires que ceux qui le « verrouillent ». Les évaluateurs de l’Ofsted ont visité 33 écoles primaires et secondaires, une école spécialisée et un centre de parrainage d’élèves. Ils ont trouvé que la sécurité sur Internet était remarquable dans cinq établissements, bonne dans 16, satisfaisante dans 13 et insuffisante dans un. Les cinq écoles jugées exceptionnelles pour la sécurité en ligne utilisaient toutes des systèmes de gestion du contenu afin d’aider les élèves à devenir des internautes responsables.

Les incollables. Internet, koi kès ?