background preloader

Maths/Algo

Facebook Twitter

Programmation en maths, c’est aussi acquérir des compétences utiles au quotidien – Ludovia Magazine. Share Tweet Email Mireille Gain s’est lancée dans la programmation en maths avec ses élèves du Collège Innovant Pierre Emmanuel de Pau pour leur faire comprendre la programmation en elle-même mais pas seulement ; ces manipulations vont aussi leur permettre d’acquérir, sans en avoir l’air, des notions dont ils auront besoin au quotidien.

Programmation en maths, c’est aussi acquérir des compétences utiles au quotidien – Ludovia Magazine

Mireille Gain a toujours utilisé les salles informatique mises à disposition pour faire travailler ses élèves. Bien qu’elle n’était pas favorable, au départ, à travailler la géométrie sur écran, le site Algoblocs l’a fait changé d’avis. « Le site Algoblocs est très pratique car il fait construire des figures géométriques en utilisant la programmation ». En première étape, les élèves vont travailler en mode individuel d’exercices ; puis, pendant la phase suivante, « ils se créent des défis entre eux ». « Le créateur du site m’a proposé de créer une page pour l’établissement où on peut voir tous les défis créés par les élèves », explique t-elle. lu : 206 fois. Quand les algorithmes dictent nos goûts. Des algorithmes prédictifs et prescriptifs permettent de cerner nos goûts.

Quand les algorithmes dictent nos goûts

Mieux que nous-mêmes? Retour sur le dernier ouvrage de Tom Vanderbilt, «You May Also Like». «Les goûts et les couleurs, ça ne se discute pas». Un adage populaire incorrect! Nos goûts ne sont pas strictement individuels mais explicables, comme l’affirmait Pierre Bourdieu dans «La distinction» (1979). L’entrée dans l’ère numérique bouleverse-t-elle la donne? Un livre qui se déguste, à l’image du cornet de glace au chocolat qui figure sur sa couverture de très bon goût.

Voyage en mathématiques. Mathématiques avec Python et Ruby/Nombres entiers en Python. Un livre de Wikilivres.

Mathématiques avec Python et Ruby/Nombres entiers en Python

Les nombres entiers ne sont pas les seuls nombres, comme on le verra dans les chapitres suivants. Alors comment fait Python pour savoir qu'un nombre est entier? Comme le langage est faiblement typé, il doit le deviner. Le critère est simple: Pour qu'un nombre soit entier, il ne doit pas avoir de virgule (représentée dans Python par un point décimal). Ainsi, si on entre a=3print(type(a)) b=3.14print(type(b)) c=int(b)print(c) on constate que Python sait que a est entier, que b ne l'est pas, et que c peut être entier bien qu'obtenu à partir de b (qui est réel). Certains calculs devant donner un résultat entier ne le font pas toujours en Python. . , Python considère ce nombre comme un réel (non entier)! From math import * a=sqrt(100)print(a.is_integer()) Addition, soustraction et multiplication[modifier | modifier le wikitexte]

Les maths décodées… par le code. IREM : Enseigner les mathématiques. Et si l’ordinateur révolutionnait l’enseignement des mathématiques?  Se pourrait-il que l’on enseigne mal les mathématiques à nos jeunes?

Et si l’ordinateur révolutionnait l’enseignement des mathématiques? 

C’est le constat de Conrad Wolfram, un mathématicien qui tente depuis quelques années de convaincre les gouvernements d’un peu partout de moderniser leur cursus scolaire, afin notamment de mieux y intégrer l’informatique. Un enseignement inutile Conrad Wolfram, le frère de Stephen Wolfram, créateur du logiciel Mathematica et de l’outil de calcul en langage naturel Wolfram Alpha, ne mâche pas ses mots quand vient le temps d’analyser les méthodes employées un peu partout à travers le monde pour enseigner les mathématiques. « On demande aux jeunes d’apprendre à faire à la main des calculs complexes, même si cela ne sert à rien », critique Conrad Wolfram, un peu comme l’ont probablement fait des millions d’étudiants sur les bancs d’école avant lui. « Présentement, on perd notre temps en étudiant la partie des mathématiques qui n’est pas importante et en négligeant les parties qui le sont vraiment », estime Conrad Wolfram.

Simplex, ou comment les maths nous simplifient la vie ! Développer la culture mathématique chez les plus jeunes et comprendre par le jeu que l’on peut agir grâce aux maths !

Simplex, ou comment les maths nous simplifient la vie !

Tel est l'objectif de la série d'animation Simplex. Chaque épisode est dédié à un théorème mathématique et prend la forme d’une situation-problème concrète, réaliste, connectée au quotidien des adolescents. L'histoire : dans la ville de Simplex, 4 adolescents, Ines, Marion, Tom et Julien, réussissent avec l’aide d’Euler Evariste, un videur de boîte de nuit érudit mais taciturne, à mettre en pratique les mathématiques dans leur vie quotidienne. Leur secret ? Inès, Marion, Tom et Julien ne sont pas forcément « bons en maths » à l’école !