background preloader

Rocomaster

Facebook Twitter

iPad à l’école : avantages et inconvénients. Rien ne dure toujours, nous sommes voués à la nouveauté.

iPad à l’école : avantages et inconvénients

(Isabelle Chenebault) Au constat de leur retard en technologies de l’information et de la communication (TIC), plusieurs écoles tentent de s’y retrouver dans la panoplie des nouveaux outils. En plus des ordinateurs portables et des tableaux blancs interactifs, il faut désormais compter sur le iPad. « L’école d’aujourd’hui est antinomique du numérique » Le dernier numéro de la Revue internationale d’éducation de Sèvres explore les liens entre école et numérique à travers différentes études de cas internationales.

« L’école d’aujourd’hui est antinomique du numérique »

Ses coordinateurs reviennent sur ces situations contrastées et expliquent pourquoi l’école française peine à intégrer les nouvelles technologies. Le numérique à l’école, une révolution ? Pas vraiment, du moins pas en France, selon Bernard Cornu et Jean-Pierre Véran, coordinateurs du dernier numéro de la Revue internationale d’éducation de Sèvres. Ils présentaient ce mercredi, avec le rédacteur en chef de la Revue Alain Bouvier, l’ouvrage intitulé Pédagogie et révolution numérique. Pour Bernard Cornu, l’intégration du numérique en classe repose sur 3 idées fortes : la pédagogie, la volonté politique et la formation des enseignants. Serge Tisseron. Posté par Serge Tisseron le 15 avril 2012.

Serge Tisseron

La culture numérique est en train d’imposer au moins sept changements majeurs : les enfants y apprennent de plus en plus tôt à jouer avec plusieurs identités, ils s’y familiarisent avec l’assistance réciproque (le tutorat), ils s’engagent dans la résolution collective des tâches, ils développent le goût de valoriser leurs expériences intimes afin de s’y affirmer, ils créent leurs propres images et en même temps une relation intime avec leurs machines, enfin cette culture est massivement celle du zapping. Chacune de ces particularités doit aujourd’hui être exploitée et valorisée par l’institution scolaire. 1. Des identités multiples Les enfants habitués de plus en plus tôt à utiliser des pseudonymes et des masques – notamment dans les jeux vidéo - perçoivent le jeu avec des identités d’emprunt comme faisant partie intégrante de la vie. 2. 3. 4. 5. 6. 7.

L'enseignement supérieur face à la révolution numérique. Un tsunami s’apprête à déferler sur nos écoles, nos universités, nos grandes écoles.

L'enseignement supérieur face à la révolution numérique

Du nord au sud de la Silicon Valley californienne, établissements d’enseignement supérieur, entreprises, centres de recherche publics ou privés ont inscrit l’éducation sur leurs agendas de travail, à égalité avec les autres priorités du moment – nanotechnologies, génomes à trois cents dollars, biotechnologies, énergies vertes… L’écosystème qui a converti en quelques décennies des milliards d’êtres humains au smartphone et à Internet a mis toute sa puissance de travail et d’innovation au service d’un objectif : réinventer l’éducation. Écoles de commerce, d’ingénieurs, de design sont en train de diversifier leurs modes de recrutement et leurs organisations pédagogiques pour y intégrer les fondamentaux de la révolution numérique et de l’innovation ; on commence à enseigner le design thinking.

Le supérieur est donc prêt à aborder la révolution qui vient. Reste à en dessiner les contours économiques. Pédagogie et révolution numérique. N° 67, décembre 2014 La nécessité d’intégrer les technologies de l’information et de la communication dans l’éducation est devenue une évidence autant qu’un enjeu majeur dans le processus d’acquisition de connaissances et de compétences partout dans le monde.

Pédagogie et révolution numérique

Ce constat n’est cependant pas sans interrogations. Le numérique permet-il aux élèves de mieux apprendre et aux professeurs de mieux enseigner ? Croyez-vous vraiment que votre école innove avec le numérique ? Un article qui, d’entrée de jeu, vous interpelle directement avec son interrogation : « Croyez-vous vraiment que votre école innove avec le numérique ?

Croyez-vous vraiment que votre école innove avec le numérique ?

Réévaluez –vous avec ces 6 questions directes »… de la plume d’Alan November, par surcroît… y’en fallait pas plus pour m’accrocher. Ce sont des questions directes d’Alan November, sommité reconnue dans le domaine de l’éducation et de la technopédagogie, qui invitent à une introspection chez les leaders scolaires et chez les enseignants; elles veulent aider à 1. clarifier quelle est la valeur ajoutée d’un environnement numérique pour l’apprentissage et 2. déterminer si les activités d’apprentissage offertes font bon usage de cet environnement. “If you answer no to all six questions when evaluating the design of assignments and student work, then chances are that technology is not really being applied in the most innovative ways.” Bon, z’êtes prêts ? Un moment d’évaluation formative/diagnostique pour leaders et enseignants, genre. Révolution numérique.

Génération Z : le cerveau des enfants du numérique - Sciencesetavenir.fr. La génération Z (12-24 ans), qui a grandi avec les jeux vidéo et les téléphones portables, a gagné des aptitudes cérébrales en termes de vitesse et d’automatismes, au détriment parfois du raisonnement et de la maîtrise de soi, explique le professeur de psychologie Olivier Houdé.

Génération Z : le cerveau des enfants du numérique - Sciencesetavenir.fr

Dans cet entretien accordé à l'AFP, le directeur du Laboratoire de psychologie du développement et de l’éducation de l’enfant du CNRS-La Sorbonne (LaPsyDé) et auteur du livre "Apprendre à résister" (Le Pommier), il préconise un apprentissage adapté à ces mutations. Le cerveau des enfants nés à l’heure du digital est-il différent ?

Olivier Houdé : Le cerveau reste le même, mais ce sont les circuits utilisés qui changent. Face aux écrans, et du coup dans la vie, les natifs du numérique ont une sorte de TGV cérébral, qui va de l’œil jusqu’au pouce sur l'écran. Ils utilisent surtout une zone du cerveau, le cortex préfrontal, pour améliorer cette rapidité de décision, en lien avec les émotions. Numérique à l’école : « on continue à enseigner comme il y a 100 ans » Selon le président de Syntec Numérique Guy Mamou-Mani, les méthodes d'enseignement classiques ne fonctionnent plus et doivent être réinventées grâce au numérique. © Ermolaev Alexandr – Fotolia Depuis quelques années, les critiques se multiplient contre l’école française et son retard dans le domaine du numérique.

Numérique à l’école : « on continue à enseigner comme il y a 100 ans »

Dans une interview publiée aujourd’hui, Guy Mamou-Mani, président du syndicat de l’écosystème numérique français Syntec Numérique, plaide à son tour pour une révolution de la pédagogie classique grâce aux outils du numérique. Repères et références statistiques sur l’implantation des tableaux numériques interactifs (TNI) Entre 2005 et 2014, les équipements et les ressources pédagogiques numériques se sont beaucoup développés.

Repères et références statistiques sur l’implantation des tableaux numériques interactifs (TNI)

La direction de l'évaluation, de la prospective et de la performance (DEPP), dans son dernier rapport montre que l'équipement informatique a doublé en dix ans dans les collèges publics. En 2014, le nombre d’ordinateurs ou tablettes à usage pédagogique s’élève à 22 pour 100 élèves, dont 58 % sont en service depuis moins de cinq ans. Dans ce parc, le nombre de postes mobiles reste limité et représente 17 % de l’ensemble. En moyenne, pour 1 000 élèves, les collèges sont aussi dotés de 31 vidéoprojecteurs et de 11 tableaux interactifs. 92 % des établissements disposent d’un accès à Internet dans plus de la moitié des salles de classe. Les tableaux numériques interactifs (TNI) : Le second degré : Et si on supprimait les manuels scolaires papier et les photocopieuses ? Le numérique, ça devrait être obligatoire (1), me demandais-je il y a plus de trois ans déjà sur le ton de la plaisanterie.

Et si on supprimait les manuels scolaires papier et les photocopieuses ?

Je me demande aujourd’hui si cette dernière n’a pas assez duré… C’est vrai qu’on tarde encore, de tous côtés, État comme collectivités locales, à soutenir vraiment l’engagement numérique de l’école, malgré les efforts déjà largement entrepris. Les raisons ont déjà été évoquées ici de nombreuses fois, je n’y reviens pas. C’est vrai aussi que les grands médias, dont le suivisme docile et complaisant à l’égard des modes et des lobbys influents ne cesse de me navrer — j’y reviendrai sans doute dans un autre billet tant le sujet me semble important —, nous assènent ces derniers temps des articles, enquêtes ou dossiers qui témoignent de leur incapacité chronique à appréhender les enjeux et qui, du coup, rendent illisible et incompréhensible la stratégie de l’école pour le numérique éducatif. Et en classe, que se passe-t-il ?