background preloader

Lanceurs d'alerte

Facebook Twitter

La technologie est-elle magique ou hantée. Pour Nicolas Nova (@nicolasnova), initiateur et organisateur de cette ultime session de l’édition 2016 des conférences Lift, l’un des mantras du design d’interaction consiste à rendre la technologie invisible… et donc parfaitement magique.

La technologie est-elle magique ou hantée

Cette intuition repose s’une l’une des 3 lois de l’écrivain de Science-fiction, Arthur C. Clarke : “toute technologie suffisamment avancée est indiscernable de la magie”. Cela signifie que, pour l’individu lambda, l’usage de technologies est tout aussi compréhensible qu’un tour de magie : le fonctionnement de la technologie demeure obscur et son expérience relève de l’évidence. Ou encore : l’important est que cela fonctionne, qu’importe comment ça marche. L’idée que les produits et services numériques doivent proposer une expérience “magique” ou “enchantée” n’est pas nouvelle, comme l’avait souligné David Rose, lors d’une précédente conférence Lift.

L’internet des objets hantés La perte du contexte est une perte de contrôle Hubert Guillaud. Félicitations ! Vous êtes renvoyés ! - New York... Dossier : L'évaluation des enseignants. Néoprisme - Artwork & Music. Y Combinator : de la prévention au traitement de précision. Les start-up de la santé se sont bousculées au Y Combinator cette saison.

Y Combinator : de la prévention au traitement de précision

Tour des tendances e-santé de ce premier batch 2016. Parmi les 127 start-up de cette saison du YC, une trentaine oeuvre dans le domaine de la santé, soit plus de 25% d’entre elles, ce qui est un chiffre fort. L’Atelier a notamment observé 2 tendances dans la e-santé pour ce 1er batch de l’année 2016 du Y Combinator : la détection avancée ainsi que les traitements de précision des cancers et des maladies infectieuses.

L’analyse sanguine comme outil de détection avancée On avait déjà repéré il y a quelques temps la multiplication de projets s’appuyant sur l’analyse sanguine pour détecter rapidement les cancers, à l’image de Guardant Health. Au delà du cancer, l’analyse sanguine peut être également utilisée pour la détection de maladies infectieuses. Les trois étapes du test de dépistage du VIH et de la turberculose mis au point par Unima La solution d'iSono Health, un wearable couplé à une plateforme d'imagerie. Comprendre et gérer les systèmes complexes. De plus en plus notre science et notre technologie se heurtent à la nécessité de comprendre les systèmes complexes.

Comprendre et gérer les systèmes complexes

Mais que se cache-t-il derrière ce terme un peu flou ? Et surtout, comment utiliser ces systèmes à notre avantage ? Deux chercheurs, Chih-Chun Chen et Nathan Crilly, ont eu la bonne idée d’interroger deux groupes de scientifiques travaillant dans des domaines (apparemment) différents : celui de la biologie synthétique et celui de la robotique en essaim. Deux champs d’études se confrontant tous deux à la notion de complexité, mais ne partageant pas forcément les mêmes difficultés ou les mêmes objectifs. Ils ont résumé leur travail sur un blog de Plos et et surtout en ont fait une présentation complète dans un article (en open access) pour la revue Research in Engineering Design.

La biologie synthétique, souvent traitée dans nos colonnes, est apparemment une application des techniques de l’ingénierie classique au vivant. Les mêmes questions… Rémi Sussan. (18) Lanceurs d'alerte : les pistes du Conseil d'Etat. C’est ce qui s’appelle tomber à pic : en pleine onde de choc des Panama Papers, le Conseil d’Etat vient de publier une étude consacrée aux lanceurs d’alerte, intitulée «le Droit d’alerte : signaler, traiter, protéger».

(18) Lanceurs d'alerte : les pistes du Conseil d'Etat

Commandée en juillet 2015 par Manuel Valls, alors que venait d’être introduit dans la loi renseignement un mécanisme d’alerte – limité – pour les agents des services, elle a vocation à «dresser un bilan critique» des dispositifs existants, et à «faire des propositions pour en améliorer l’efficacité». Plusieurs ministères (Ecologie, Justice, Intérieur, Travail, Finances…) y ont été associés, ainsi que des représentants des associations Transparency International et Sciences citoyennes. Il y a, il est vrai, du pain sur la planche.