background preloader

Rionrion38

Facebook Twitter

Sexualité et handicap : de l'angélisation à la sexualisation de la personne handicapée physique. La plupart des gens non handicapés percevaient les personnes handicapées comme des anges ; il n'était donc pas « normal » pour nous d'éprouver des désirs, puisque les anges ne possédaient pas de sexe.

Sexualité et handicap : de l'angélisation à la sexualisation de la personne handicapée physique

(Tremblay, 1997 : 72) Dans les écrits consacrés au thème de la sexualité et du handicap, il n'est pas rare de trouver des témoignages qui relatent les difficultés éprouvées par les personnes handicapées physiques pour se faire accepter comme un être sexué ayant des besoins sexuels à satisfaire. À titre d'exemple, le dossier publié par la Revue de l'Association pour adultes et jeunes handicapés (APAJH) sur ce sujet présente une entrevue avec un jeune couple handicapé qui relate les réactions d'angoisse et d'hostilité de leur entourage à l'égard de leur projet amoureux et sexuel : « Il y a eu beaucoup de difficulté à faire admettre à la famille et aux autres que cette union pouvait exister au sein d'un couple comme le nôtre.

Handicap, identité sexuée et vie sexuelle. Attention : Les prix ici indiqués sont les prix TTC, hors frais de livraison.

Handicap, identité sexuée et vie sexuelle

Pour plus d'informations, veuillez consulter les conditions générales de vente. Quel travail psychique le handicap impose-t-il à la construction identitaire, à la représentation de soi, à l'intégration de la différence des sexes ? Handicap : accompagnement sexuel ou prostitution. Briser les tabous.

Handicap : accompagnement sexuel ou prostitution

En finir avec l’hypocrisie. La demande de création de services d’accompagnement sexuel pour les personnes handicapées est partout présentée comme un progrès vers plus d’égalité, de citoyenneté, de justice. Si nous nous félicitons du fait que soit abordée, au grand jour, la question de la sexualité des personnes handicapées, et plus largement celle de leur intégration réelle à la société, nous exprimons en revanche quelques inquiétudes face à cet aspect de leurs revendications. Nous ne portons aucun jugement sur la sexualité des personnes et notamment celle des personnes handicapées.

Ce qui nous interpelle est le commerce de la sexualité, sa réduction à une dimension marchande. 114000695. L’assistance sexuelle n’est pas un travail. Comment aider les personnes qui souffrent d’un handicap tel que toute forme d’activité sexuelle leur est impossible ?

L’assistance sexuelle n’est pas un travail

La reconnaissance d’un droit à la sexualité, ouvrant l’accès aux services d’«aidants sexuels», est-elle la bonne réponse aux situations de détresse qu’on imagine ? L’institution de ce nouveau droit est le préalable à la légalisation d’une profession considérée pour son utilité sociale. Or, un tel «droit de créance» est sans fondement. Dans le «désir sexuel», s’exprime toujours «un désir de reconnaissance» qui signale notre humanité. Sexe et handicap : ma réponse à Roselyne Bachelot. Sexe et handicap : ma réponse à Roselyne Bachelot Mdm Bchlt-Nrqn, dns n trbn pbl dns Lbrtn (21 vrl), vs vs êts xprm, n tnt q mnstr ds Sldrts t d l Chsn scl, cntr l rcnnssnc d’n sttt pr ls «dnts sxls», cnsdrnt q «l’ssstnc sxll n’st ps n trvl».

Sexe et handicap : ma réponse à Roselyne Bachelot

J tns d’brd slr vtr nggmnt pblc c sjt, nggmnt d’tnt pls frt q l pstn xprm l’ tjrs t (n prmèr fs n jnvr), sns cn msq. Ttfs, jn tdnt d 22 ns n sttn d hndcp, j ss n dsccrd vc ctt pstn q m smbl n ps tnr cmpt d c q’st l rlt vc pr ls prmrs cncrns. Mlgr mn jn âg, j’ lngmnt rflch pr m-mêm, ctt qstn. n ds prmèrs chss q m smbl êtr gnr pr vtr prps, c’st l pds ds rprsnttns sr l sxlt n gnrl, t cll ds prsnns n sttn d hndcp n prtclr, vhcls pr l sct. Cmbn d fs n m’-t-n ps ntrrg, d fçn pls mns drct, sr ms cpcts dns l’ctn, ss prtxt q j n pvs ps tt fr cmm tt l mnd (d mns c’st l prspps) ?

L’aidant sexuel selon une femme handicapée. Récemment Libération a publié plusieurs textes ayant trait à la prostitution.

L’aidant sexuel selon une femme handicapée

L’un était signé de Philippe Huneman, philosophe, «Payer pour jouir, est-ce mal ?» ; dans ce même numéro une déclaration de Roselyne Bachelot-Narquin, ministre des Solidarités et de la Cohésion sociale ; enfin une réponse à Roselyne Bachelot signée d’Alexis Girszonas, étudiant et conseiller municipal, membre du PS, sous le titre : «Sexe et handicap : ma réponse à Roselyne Bachelot». FDFA / Position sur les « Aidant-e-s sexuel-le-s » FDFA / Un prix illégitime à l’assistanat sexuel. Critique du film Indésirables. Film assez court, en noir et blanc, éminemment dérangeant.

Critique du film Indésirables

Aldo vit le parfait amour avec Lucie, à la carrière prometteuse dans la mode. Lui infirmier à l’hôpital se voit licencié…l’occasion de rebondir vers de nouveaux horizons comme le présente une peu crédible conseillère de Pôle Emploi !! Arrivent de Bruxelles, en colocataires, un improbable couple d’aveugles, frère et sœur, dont la sœur aurait été la camarade de classe de Lucie (Béatrice de Staël fait quand même plus âgée que Valentine Catzéflis !!) Critiques Presse pour le film Indésirables. Libération Parfois intrigant, souvent dérangeant et cru, Philippe Barassat sait créer avec ingéniosité le malaise devant une question souvent écartée : la sexualité et le désir de ceux que l’on préfère cacher.

Critiques Presse pour le film Indésirables

La critique complète est disponible sur le site Libération. Film " Indésirables " : sexe et handicap porté à l'écran - En ce moment (7578) Résumé : Après Intouchables, voici Indésirables.

Film " Indésirables " : sexe et handicap porté à l'écran - En ce moment (7578)

Un long métrage sur un thème d'actualité, qui dérange : l'accompagnement sexuel des personnes handicapées. Un sujet sérieux mais traité avec humour. 733,2085800546. La stérilisation des personnes en situation de handicap mental : législation. La stérilisation des personnes en situation de handicap mental pose des questions d'ordre éthique liées à la notion de consentement éclairé du patient.

La stérilisation des personnes en situation de handicap mental : législation

Elle a pu être pratiquée de façon abusive, car associée à des représentations erronées de la sexualité des personnes concernées et à un refus pour ces personnes, jugées irresponsables et immatures, d'avoir accès la parentalité. La stérilisation à visée contraceptive des personnes handicapées « La ligature des trompes ou des canaux déférents à visée contraceptive ne peut être pratiquée.... sur une personne majeure dont l'altération des facultés mentales constitue un handicap et a justifié son placement sous tutelle ou sous curatelle que lorsqu'il existe une contre-indication médicale absolue aux méthodes de contraception ou une impossibilité avérée de les mettre en œuvre efficacement.

Le juge se prononce après avoir entendu la personne concernée. Handicap et sexualité. CRIPS Informer • Prévenir • Former Île de France Handicaps et sexualité La sexualité des personnes en situation de handicap est un sujet encore tabou, qui soulève de nombreuses questions voire des réticences dans la société en général, mais aussi dans l'entourage des personnes concernées ou chez les professionnels. Sommaire. Intimité et sexualité en institution : aspects législatifs.

La sexualité en Institution socio-sanitaire est encore taboue et se heurte souvent à des résistances de la part de certains professionnels ou des instances de direction.Parfois, des règlements intérieurs (contradictoires avec la législation) interdisent les rapports sexuels entre résidents.D'autre fois, certaines dérives peuvent exister : non respect de l'intimité des personnes, voire existence d'abus sexuels.

Voici ce que disent les textes légilslatifs. L'intimité de la personne en institution « L'exercice des droits et libertés individuels est garanti à toute personne prise en charge par des établissements et services sociaux et médico-sociaux. Synt handicape 05 2015 pp.