background preloader

Management

Facebook Twitter

Social Media Burn Out – Russell Dornan. Burnout: “the reduction of fuel to nothing through use or combustion” It can affect people in any position and sector but running social media for museums (usually alongside other duties) offers the perfect emotional cocktail for burnout to happen. Here are just a few of those ingredients. Social media is 24/7; it doesn’t stick to a 9 to 5. You’re always on, sneaking online “out of hours” and unable to switch off. Replying to every question is already a challenge, never mind engaging with comments and shared stories (the meaningful bit). The guilt builds unhealthily: you’re sure you’re doing as much as you can, but it’s not enough. In addition to representing every aspect of the museum, “going viral” has been an unreasonable management desire for years. Your peers’ work is always right there. Managing social media effectively rests on investing a lot of yourself and your personality.

Nathalie Clot sur Twitter : "On a fait + ou - ça, deux ans de suite 2015-2016 @BUAngers et voilà notre cadrage à peu près respecté Je reste un exemple assez médiocre de gestion de boîte mail mais au moins pas mal de mes collègues. Manuel de sabotage des courriels. Voici une liste de toutes les bonnes idées pour ruiner pour un bon moment votre usage des courriels. L'introduction 1- La première galanterie est de ne pas mettre d’objet ou bien avoir un objet sans rapport avec le contenu. 2- Pour varier il est aussi possible d’utiliser le plus possible les mots TTU (très très urgent) ou « important », ou mettre par défaut urgent, ou AR ou bien encore d’être créatif et d’utiliser une typo rouge clignotante, ça réveille.

Le contenu 3- Ensuite comme nos interlocuteurs n’ont rien à faire, il est intéressant d’occuper leur temps par des mails trop longs avec beaucoup de pièces jointes, qui explicitent des points techniques et complexes, nécessitant beaucoup d’échanges. 4- Il est toujours intéressant que les pièces jointes aient des intitulés non compréhensibles. Inutile de faire des efforts, l’interlocuteur saura bien se débrouiller, il lit déjà tant de mails. Le sens du timing et de l'à propos Le meilleur outil, indéniablement Pour réussir à vraiment échouer : Les secrets des équipes qui fonctionnent – Boîte à idées pour manager culturel. Je sais ce qu’est une bonne équipe. J’ai eu la chance à travers mes expériences professionnelles de rencontrer des collectifs de travail qui m’ont permis de valider le fait que oui, ensemble on va plus loin.

Une équipe qui fonctionne bien, cela vous donne de l’énergie pour vous lever le matin malgré les difficultés qui peuvent advenir, parce qu’ensemble on est plus résilients et créatifs. Mais au final, qu’est-ce qui fait les grandes équipes ? Je ne suis pas la première, ni même la dernière à me poser cette question, et heureusement d’ailleurs. Pour cet article je me suis donc plongée dans les productions sur ce sujet que vous retrouverez dans les notes plus bas.

S’il n’y a pas de recette miracle quant à la façon de créer un collectif de travail qui marche, l’expérience et la recension des beaux exemples permettent de faire ressortir les éléments importants dans la dynamique d’une équipe. En espérant que cela vous inspire en tant que manager! Créer votre propre mythologie. All about Change: Using the ADKAR model (Part 2 of 2) ADKAR Change Management Model Overview & Exercises. Les secrets des équipes qui fonctionnent – Boîte à idées pour manager culturel. Les 6 erreurs de management que j’ai commises par excès de confiance. A Challenge to Library Managers: Embed Creativity in Your library. Recently I read Sally Turbitt’s Glam Blog Club post where she reveals her frustration as a new Library Graduate at the slowness of the library profession to change, adapt or allow creative practice at all. I have also spoken with creatives newly employed in the library industry, attracted by a Library Manager’s wish to broaden the library skill base, but finding the dogged unwillingness to change anything that Sally speaks about to be entrenched and that all their ideas are rejected.

They also speak about the meanness of our profession as long term staff members, often now middle managers, allow their own feelings of not being nurtured as a professional to affect their management practice of their team members. So how do we as Library Managers address this issue within our libraries? It is obviously not enough to employ new staff with new ways of thinking and new skills if we do not nurture them and allow creative practice. 2. 3. 4. 5. Agir contre les discriminations et le harcèlement dans la fonction publique territoriale.

Feuille de route pour cadres dirigeants qui veulent rendre heureux leurs agents. Après une élection présidentielle qui a mis l’avenir de la fonction publique sur le devant de la scène, l’EDHEC propose une étude qui fait le bilan du management des cadres dirigeants de la fonction publique (dans ses trois versants). Elle dresse également une feuille de route opérationnelle pour « accompagner et activer » le potentiel des hauts fonctionnaires qui auront à affronter des défis sans précédent. Le leadership : personne ne sait vraiment le définir mais chacun sait le reconnaître L’étude intitulée Promesses et paradoxes du leadership public définit tout d’abord ce qu’on appelle couramment le leadership. « Nous disons souvent qu’il est ce qui permet d’obtenir l’obéissance et l’engagement libre et volontaire quand il ne reste rien d’autre ». Le management, une notion qui renvoie encore trop souvent à l’entreprise Un déficit de leadership parmi les cadres de la fonction publique ?

Cliquez sur l’image pour l’agrandir L’art de la gestion des paradoxes Vers le coaching des agents. A Challenge to Library Managers: Embed Creativity in Your library. 11 facteurs pour générer du plaisir au travail et de l'engagement, donc de la performance. Que faire si vous êtes victime de harcèlement moral au travail. Entreprendre.fr Publié le 07 oct 2015 Véritable fléau dans le monde du travail, le harcèlement moral touche de nombreux salariés sans distinction de sexe. Hommes et femmes sont confrontés à ce facteur de stress. S’il a de tout temps existé, il n’est aujourd’hui plus toléré et la loi de modernisation sociale de 2002 a introduit la notion de harcèlement moral dans le Code du travail. Il est sévèrement puni par la loi qui prévoit des sanctions et peines pour les auteurs. Quand parle-t-on de harcèlement moral ? Le harcèlement moral est défini par l’article L. 1152-1 du Code du travail. Cette dégradation peut porter atteinte à ses droits ou à sa dignité, altérer sa santé physique ou morale ou encore compromettre son avenir professionnel.

Le harcèlement moral peut avoir lieu entre un employeur et son salarié mais également entre 2 salariés qu’il y ait ou non une supériorité hiérarchique. Bref, le harcèlement moral peut prendre de multiples formes ainsi qu’en témoigne la jurisprudence. Les effets destructeurs du management à la cool - 9 août 2015. Pour comprendre la souffrance qui infuse dans les open spaces fleuris d’aujourd’hui, alors que jamais on ne s’est tant soucié de bien-être au travail, le nouveau livre de Danièle Linhart, « la Comédie humaine au travail» (sous-titré : «De la déshumanisation taylorienne à la sur-humanisation managériale»), est d’un recours précieux. Voilà une chercheuse du CNRS qui depuis trente ans observe les mutations sociales au travail. Pour mieux comprendre ses lois non écrites, ses faux semblants, elle se faufile dans les congrès de managers, avec le risque de s’y faire insulter.

(C’est arrivé, nous le verrons plus loin.) La sociologie comme sport de combat est diversement appréciée. Danièle Linhart pourrait comme bien d’autres, sociologues ou journalistes qui font profession de décrire le réel, se retrancher derrière une prudente impartialité. Notre siècle croit dépassée l’image d’un Chaplin à califourchon sur la machine, aux heures féroces du taylorisme ? La contradiction est flagrante. Les trois démons du manager (et comment les combattre) Il est parfois contre-nature pour un chef de lâcher la bride, d'accorder pleinement sa confiance, de penser "out of the box". Toutes ces qualités qui l'aideraient pourtant à gagner en efficacité. Le manager n'a alors pas le choix. Il doit neutraliser ses postures-réflexes instinctives, auto-protectrices et... contre-productives.

Voici les trois principaux démons, bien ancrés dans son cerveau, qui menacent de lui pourrir la vie et sa carrière. Démon n°1 : "Je suis obligé de tout contrôler" Dans une telle position, vous serez certain que l'ouvrage avance et qu'il sera réalisé selon la meilleure des méthodes, la vôtre.

Le danger. Les solutions. 1/Réaliser des rétro plannings pour anticiper les étapes et points de contrôle. >> Lire aussi: Ne vous noyez pas dans les détails Démon n°2 : "Pas question de me remettre en cause" Vous n'écoutez aucune critique. Le danger. Les solutions. Démon n°3 : "L'émotion n'a pas sa place au travail" >> Lire aussi: Neuf astuces pour motiver son équipe sans moyens. Management : gérons nos collègues toxiques.

En 2007, un sérieux professeur de Stanford crée l’événement sémantique et managérial en publiant un ouvrage (1) universel. Le livre pointait du doigt le caractère toxique de certains managers qui rendent la vie impossible à leurs collaborateurs en abusant de leur pouvoir. Chacun se retrouvait dans la critique du chef et des dérives du pouvoir.

Plus présent, aussi toxique que votre chef Mais les managers ne sont pas seuls à vous empoisonner l’existence. La situation est plus délicate qu’avec un chef qu’il est normal de critiquer (2). Les collègues ont en commun avec les champignons de pousser partout et avec des formes de toxicité très diverses. Le collègue toxique est celui qui n’honore pas sa promesse. La toxicité ne se mesure pas qu’à la méchanceté des comportements mais à celle des intentions. Il y a les politicards qui arpentent les couloirs, montent les gens les uns contre les autres, complotent, diffusent rumeurs et informations pernicieuses. Des symptômes communs Alors que faire ? Absentéisme des fonctionnaires : des mensonges à la pelle.

Le même mois, nous avons eu droit, dans L’Express au « Fonctionnaires : les ravages de l’absentéisme » et aux « Les agents territoriaux sont de plus en plus absents au travail », ce second article du Figaro étant basé sur une récente étude mesurant les congés maladie des fonctionnaires territoriaux. Quand l’absentéisme est en hausse (ce qui reste à vérifier : ni un titre de journal, ni une enquête menée par un cabinet privé ne font une vérité), c’est forcément parce qu’on a remis en place la journée de carence. Les salariés (et les fonctionnaires n’en sont qu’une catégorie plus fainéante) sont par définition des êtres vils, qui ne cherchent qu’une chose : en faire le moins possible au travail. Vous leur donnez la possibilité de ne pas travailler gratuitement en supprimant la journée de carence ? Évidemment, ils en profitent et l’absentéisme monte en flèche. Cette analyse est évidemment débile. 6 conseils de management venant de la philosophie.

L’idée à retenir « Le cœur est le lieu du courage quand l’âme est le lieu où se trouve la raison », Platon « La prise de risque n’est pas quelque chose de rationnel mais d’émotionnel, c’est un élément du courage ». L’idée reçue : pour prendre une bonne décision, il faut peser les faits, sans aucune émotion. Le décryptage de Patrick Errard « Des managements déshumanisés, sans émotion, ne savent pas prendre de décision autrement que par des algorithmes purement mathématiques et c’est d’ailleurs la raison pour laquelle ils se trompent souvent. Pour avoir le courage d’arbitrer une situation, il est important de prendre en compte la rationalité des choses, mais aussi de laisser parler son intuition ».

En pratique : A tous, il nous est arrivé de « ne pas sentir » une décision, un projet, une idée… « Dire que l’on ‘ne sent pas quelque chose’ a autant de valeur que n’importe quelle démonstration rationnelle. Bien manager, c’est savoir sanctionner Bien manager, c’est être dans le présent Juin 2015. Your Late-Night Emails Are Hurting Your Team. Around 11 p.m. one night, you realize there’s a key step your team needs to take on a current project. So, you dash off an email to the team members while you’re thinking about it. No time like the present, right? Wrong. As a productivity trainer specializing in attention management, I’ve seen over the past decade how after-hours emails speed up corporate cultures — and that, in turn, chips away at creativity, innovation, and true productivity.

If this is a common behavior for you, you’re missing the opportunity to get some distance from work — distance that’s critical to the fresh perspective you need as the leader. And, when the boss is working, the team feels like they should be working. Think about the message you’d like to send. Regardless of your intent, I’ve found through my experience with hundreds of companies that there are two reasons late-night email habits spread from the boss to her team: Ambition. Being “always on” hurts results. Et vous, êtes-vous heureux au travail ? | Epicentre Cowork. En petits ateliers ou en restitutions plénières, nous avons débattu du bonheur au travail dans la bonne humeur. Dans quelles conditions peut-on être heureux au travail : des chouettes collègues ? Des managers intelligents ?

La reconnaissance, le respect, la confiance ? Ou l’intérêt du travail ou du produit qu’on fabrique ? Un environnement sympa ? Une bonne dose d’autonomie ? On remercie donc chaleureusement nos amis de l’association A-Cube (Association pour l’Agilité en Auvergne) de nous avoir proposé cette soirée partagée. La méthode, c’est celle qui nous est familière : se répartir en petits groupes, mobiliser paperboards, feutres et post-it, recueillir nos idées, tenter de les ordonner et les restituer. C’est en fin de compte ce dernier angle que l’émission d’Arte avait entrepris d’explorer. Soirée fructueuse une fois de plus, qui a permis de prendre du recul, de voir un peu plus loin, de créer des connivences. Le management traditionnel rend les travailleurs stupides. Les salariés de la finance n'ont pas la réputation d'être des imbéciles.

Au contraire, ce sont les étudiants les plus intelligents, les plus ambitieux aussi, qui suivent des cursus en finance et intègrent ensuite des banques et cabinets prestigieux, où les primes de fin d'année ont couramment 6 chiffres. Et pourtant, ces brillants individus, fort diplômés et bien expérimentés, peuvent faire de grosses bêtises. Un certain trader bien connu des Français a ainsi fait perdre plusieurs milliards d'euros à la banque qui l'employait, et qui ne s'en est toujours pas complètement remise, si l'on considère le prix de son action par rapport à celui d'avant l'affaire.

Pire encore, des bataillons de financiers se mettent subitement à ressembler à un troupeau de gnous en pleine migration, chacun se précipitant pour être le premier à se noyer, tout en restant convaincu de pouvoir atteindre la rive sans jamais changer de stratégie. "Faites comme d'habitude, on s'occupe du reste" Péters, Sophie. Le moment est venu pour les eunuques et les empereurs d’échanger leur place. XEnvoyer cet article par e-mail Le moment est venu pour les eunuques et les empereurs d'échanger leur place XEnvoyer cet article par e-mailLe moment est venu pour les eunuques et les empereurs d'échanger leur place Syndicated articles from Financial Times Management Andrew Hill, FT - Au final, les équipes se partageant le leadership seraient plus créatives et productives que celles qui sont obsédées par le modèle traditionnel de direction.

À la cour impériale chinoise, l’autocastration était tellement populaire chez ceux qui visaient une carrière de conseiller de haut vol, que la dynastie Ming eut à employer plus d’eunuques qu’elle ne pouvait se le permettre. Beaucoup d’adjoints, d’acolytes, de ‘seconds couteaux’ ont eu à subir les accusations selon lesquelles “ils n’avaient pas ce qu’il faut” pour occuper les plus hautes responsabilités. Mais le temps des conseillers silencieux pourrait être sur le point d’arriver. Il est temps de changer. Quelles sont les alternatives ? Andrew Hill, FT. La symétrie des attentions : une idée qui a fait son chemin.

Les irritants sociaux, facteurs de destruction de la confiance | Hubert Landier. Pourquoi certaines équipes sont-elles plus intelligentes que les autres. Et si on arrêtait de transformer Steve Jobs en icône du management. Une pointe d’humour dans votre management. Management : 6 bonnes et fausses bonnes idées. 10 façons d'être plus productif au travail. Un management sain… si, si c’est possible | Hacking-Social. Connaissez-vous les 12 conditions du plaisir au travail ? - Management de l'intelligence collective. NeoSpheres_eu: la pyramide de Maslow de ... 4 erreurs de recrutement évitables grâce au test Atman. La minute management : Quatre leçons des frères Lumière pour innover en permanence - L'Express L'Entreprise. Al Pacino's Inches Inspirational Speech - Any Given Sunday.