background preloader

Sites historiques, patrimoine

Facebook Twitter

Mémoire, la petite et la grande histoire de votre région sur ciclic.fr.

Archives départementales d'Eure-et--Loir

Camp d'internement de Voves. Plaquette Musée de l'histoire du Perche. Collège Royal et Militaire de Thiron-Gardais. Château Châteaudun Plaquette Service éducatif. Grottes du foulon Châteaudun. Chapelle Saint Hilaire des Noyers. Château de Maintenon. Abbaye du bois de Nottonville. Ferme-château de Varize. Forges de Dampierre-sur-Blévy. Site sidérurgique édifié en 1670 par les Bourbons Condé qui fonctionna pendant deux siècles et où subsistent les seuls exemplaires de hauts fourneaux du XVIIe siècle debout aujourd'hui, sa maison de maître de forges des XVIIe et XVIIIe siècles, sa digue retenant un étang de 17 ha.

Forges de Dampierre-sur-Blévy

Château des Vaux. Château du 19ème siècle rénové par le marquis d'Aligre désireux d'en faire la résidence la plus somptueuse de la région.

Château des Vaux

Nombreux vestiges de la résidence, jardins à la française, salons, écuries... Depuis 1946, il appartient à la fondation Apprentis d'Auteuil. Jardins à la française gérés par le lycée horticole et paysager Notre Dame des Jardins implantés dans un vaste domaine de parcs et de bois de 110 hectares. Le château des Vaux est une immense construction dans le style Louis XV, tel qu'on le concevait au XIXème : la façade offre un développement considérable. La partie centrale est en pierre blanche tandis que les chainages et les encadrements de fenêtres sont en brique. Eglise Saint Martin de la Croix du Perche. Eglise Saint Martin de la Croix du Perche classée Monument historique depuis 1934, remarquable pour sa voûte unique à charpente apparente datée de 1537, composée de 116 panneaux polychromes en lambris de châtaignier et restaurée depuis 2003.

Eglise Saint Martin de la Croix du Perche

A l’origine, chapelle d’un prieuré fondé par les moines de Saint Bernard de Thiron au XIIe siècle, devenue église paroissiale au XVIe siècle, cet édifice cache sous sa sobriété extérieure une richesse unique, une voûte lambrissée peinte de 116 panneaux polychromes portée par une charpente apparente datée de 1537. Depuis l’abside et jusque sur les panneaux, les motifs de décoration et sculptures peuvent se référer à des textes et personnages bibliques. Aucun texte ne nous renseigne sur les auteurs de cette œuvre d’art étonnante, qui valut à cet édifice d’être classé Monument historique en 1934, et suscite, depuis sa restauration, l’admiration de nombreux visiteurs. Château de Moléans. Eglise abbatiale de Thiron-Gardais. Forteresse XIIème en Eure et Loir – Forteresse XIIème – Guainville Eure et Loir. Eglise Saint-Jean-Baptiste de Rechèvres. Sur le plateau du quartier de Rechèvres, au nord-ouest de la ville, cette église moderne abrite des vitraux de Max Ingrand.

Eglise Saint-Jean-Baptiste de Rechèvres

C'est ici que repose le prêtre allemand, Franz Stock. Nommé aumônier des prisons de Paris en 1940, il dirigea, à partir de 1945 le ''Séminaire des Barbelés'' près de Chartres. Labellisée en juin 2016 Patrimoine du XXe siècle en région Centre-Val de Loire et située sur le plateau du quartier de Rechèvres, au nord-ouest de la ville, cette église moderne abrite des vitraux de Max Ingrand. C'est ici que repose le prêtre allemand, Franz Stock. Accueil au domaine de la Chapelle royale Saint-Louis de Dreux - Chapelle Royale de Dreux. Jean Moulin - Monument commémoratif. Jean Moulin (1899-1943), résistant français et préfet d'Eure-et-Loir, est un des bras droit du Général de Gaulle.

Jean Moulin - Monument commémoratif

Déchu de ces fonctions par le gouvernement de Pétain, il est arrêté en 1943 par la Gestapo et mourra dans le train qui le conduit en Allemagne pour y être interrogé. Jean Moulin (1899-1943), résistant français et préfet d'Eure-et-Loir, est proche du Général de Gaulle. Son premier acte de résistance se déroula à Chartres où il refuse d'accuser un groupe de tirailleurs sénégalais d'avoir commis des atrocités alors qu'il sait que ce sont des victimes de bombardements allemands. Château de Maillebois. Un château Renaissance entièrement en briques, un mignon d'Henri III, un surintendant des finances en exil et pour couronner le tout, un pionnier de l'aviation : Hubert Latham y a atterri en août 1910.

Château de Maillebois

Maillebois s'inscrit ainsi dans la petite et la grande histoire. Malgré la présence attestée d'un ouvrage de défense sur le site en 1383, l'édification du château de brique actuel par Jeanne d'O, ses six tours puis la chapelle, remontent aux alentours de 1460. Son descendant, François d'O était l'un des mignons d'Henri III qui occupa plusieurs charges honorifiques et fort rémunératrices : gouverneur de Caen, gouverneur de Paris, surintendant des Finances. Amateur d'Art, de sculpture et de peinture, il laissa fort embellies les demeures qu'il occupa à chaque poste. Visite guidée du château et du site (communs du XVIIème construits par J.B. Chateau de Villebon 28 - Accueil. Domaine de Montigny le Gannelon – Un Prince & des Dames. Cathédrale de Chartres. Château de la Touche Hersant. Eglise Saint Orien, Danse Macabre. L'église Saint-Orien renferme la Danse Macabre, un ensemble unique de peintures murales, le plus complet d’Europe, datant du 15è s.

Eglise Saint Orien, Danse Macabre

Intégralement restaurée elle est surmontée d’un Dit des 3 morts et des trois vifs, du Dit des femmes bavardes, de la légende du roi mort et de scènes de la passion. L'église Saint Orien de Meslay le Grenet abrite une bien curieuse peinture d'une grande richesse et d'une grande rareté : une Danse Macabre. Château de la Rivière -Pontgouin. Le site officiel du château d' Anet. Chapelle de Réveillon. Tombeau du Duc de Sully. Château de Châteaudun. Château de Saint-Lubin-des-Joncherets.

Chapelle Notre Dame D'Yron. De belles fresques romanes font la renommée de la chapelle de ce prieuré de l'abbaye de Thiron, fondé vers 1115 par Agnès de Montigny.

Chapelle Notre Dame D'Yron

Le bâtiment remonte en partie à cette époque. Il se compose d'un vaisseau rectangulaire couvert d'une voûte en berceau plein cintre terminé vers l'orient par une abside voûtée en cul de four. La partie occidentale de la nef, au-delà des colonnes engagées supportant l'arc doubleau, ainsi que la façade percée d'une large baie géminée avec oculus doivent dater de la fin XIIème siècle, voire du début du XIIIème siècle, malgré l'aspect encore roman du portail. Château de Denonville. Château de Frazé. Les seigneurs du Puiset.

Château de Valençay — L’histoire vivante.