background preloader

ENTREPRISE ==> vers la libération

Facebook Twitter

Management,
Leadership,
Assertivité,
Gouvernance

12 conditions pour bien pratiquer l'holacratie. L'holacratie est un mode d'organisation qui a le vent en poupe.

12 conditions pour bien pratiquer l'holacratie

Mais pour la pratiquer vraiment, il existe quelques conditions qu'il faut absolument respecter. Méthode agile, lean management, entreprise libérée font aujourd’hui partie du vocabulaire de beaucoup. Gouvernance sociocratique, démocratie, prise de parole et décision. Introduction Toutes les sociétés modernes aspirent à la démocratie.

Gouvernance sociocratique, démocratie, prise de parole et décision

Assez curieusement, la sphère du travail qui joue un rôle central dans notre liberté d’agir, puisqu’elle pourvoit pour la plupart d’entre nous aux moyens d’une existence éventuellement décente, semble rester à l’écart de cette démocratie. En effet, la plupart des systèmes de travail sont basés sur des modes de gouvernance où les prises de décision sont loin d’être démocratiques : le chef d’entreprise dispose de l’autorité et la délègue à une équipe de direction ou à des chefs d’entité en fonction de son bon vouloir.

Les administrations publiques fonctionnent peu ou prou selon le même modèle, avec des relations de pouvoir qui dépendent de la sphère politique ou d’un conseil d’administration et transitent également par une direction pour s’imposer au plus grand nombre. Au fondement de la démocratie se trouve la question de l’égalité de tous les hommes. Tous les humains naissent égaux en droits et en dignité. Quand le salarié devient chef… découvrez l’holacratie. “Mais, je ne comprends pas, dans tout ça, il y a bien un manager pour la prise de décision ?

Quand le salarié devient chef… découvrez l’holacratie

Non ?”. Bien installé dans son fauteuil, cet entrepreneur est sceptique. La scène se déroule un matin gris du mois de mars, à deux pas de la tour Eiffel, au siège du Medef à Paris. Entreprises libérées : une nouvelle manière de faire confiance… Des entreprises qui revendiquent le droit à l’erreur pour leurs salariés, cela existe !

Entreprises libérées : une nouvelle manière de faire confiance…

En particulier depuis que l’entreprise Chronoflex, spécialisée depuis 1995 dans le dépannage de flexibles hydrauliques sur site s’est lancée à partir de 2009 dans le partage du pouvoir et des responsabilités entre tous ses salariés. De l’aveu de son directeur, Alexandre Gérard, désormais, rien ne sera plus comme avant ! Cette nouvelle expérience de partage des responsabilités tendrait actuellement à prendre de l’ampleur, si l’on en croit les observateurs du management dans les PME et les PMI de l’hexagone. Ainsi la fonderie Favi, qui se présente elle-même comme « entreprise libérée de première génération » a transformé son schéma de production basé désormais sur la confiance et impliquant la suppression pure et simple de ses pointeuses.

Un management décomplexé. À l’ère du travail collaboratif, il faut repenser l’organisation. Le travail collaboratif tel que celui pratiqué par de nombreux coworkers, se caractérise par des modes de collaboration non hiérarchiques et ouverts.

À l’ère du travail collaboratif, il faut repenser l’organisation

Relations humaines : au-delà du rêve de « l’entreprise libérée » Ce texte est tiré de la conférence « Au secours, les relations humaines reviennent !

Relations humaines : au-delà du rêve de « l’entreprise libérée »

» organisée par XERFI, la FNEGE, l’AGRH et l’ANDRH à Paris le 1ᵉʳ décembre 2016. Il est un rêve dont tout le monde parle aujourd’hui, celui de l’entreprise libérée. La presse se fait l’écho d’entreprises dotées de pratiques managériales nouvelles. Les dirigeants de FAVI, Chronoflex ou Poult partagent leurs expériences respectives dans les médias, les conférences et proposent leurs conseils à qui souhaite transformer ses méthodes d’organisation et de management. Le modèle de l’entreprise libérée Des ouvrages ont aussi popularisé le modèle : Isaac Getz et Brian M.

Les chercheurs en gestion, enfin, s’intéressent également à ce phénomène en décortiquant les caractéristiques de ces entreprises. Comment ces travaux caractérisent-ils les entreprises libérées, qui font tant rêver certains ? La vieille remise en cause de Taylor est de retour Pour autant, ce rêve n’est pas nouveau. Le management « à la française » Entreprise libérée : déjà les Suédois…

L’entreprise libérée, incarnée par des exemples prototypiques (Favi, ChronoFlex…), représente une forme d’organisation du travail alternative à des formes d’organisation du travail plus traditionnelles, le lean management ou l’organisation du travail taylorienne.

Entreprise libérée : déjà les Suédois…

D’aucuns voient dans l’entreprise libérée une contestation de la légitimité de ces formes d’organisation plus traditionnelles. Ceci rappelle un débat, qui a marqué le début des années 1990, sur les mérites respectifs de l’organisation du travail taylorienne, l’organisation du travail toyotiste (dénommée ensuite lean production) et l’organisation du travail en groupes semi-autonomes.

Nous reviendrons sur ces débats. Holacracy, une innovation managériale au service de la transformation digitale ? - MBA MCI. L’entreprise est en perte de séduction… De nombreuses études ont montré que les nouvelles générations ont une forte défiance vis- à -vis de l’entreprise telle qu’elle existe aujourd’hui. Mais ce n’est pas seulement le cas des « digital natives ».

Nombreux sont ceux qui considèrent que l’entreprise n’est plus un environnement propice à l’épanouissement et ont de plus en plus de mal à s’y projeter à long terme. Nous sommes actuellement propulsés dans un environnement en profonde mutation dans laquelle s’inscrit la révolution numérique Nos anciens modèles de fonctionnement sont remis en question. De nouveaux modèles émergent et sont en cours d’expérimentation. Une certitude cependant dans ce monde en métamorphose, c’est que la structure traditionnelle et pyramidale des entreprises n’a pas évolué en profondeur depuis plus de 100 ans. « If everyone had to think outside the box, maybe it was the box that needed fixing »– Malcolm Gladwell, What the Dog Saw Pour en savoir plus : Entreprises libérées : « C’est la rigueur qui permet l’autonomie » Le terme d' »entreprise libérée » (il semble que beaucoup lui préfèrent désormais le terme d’entreprise libérante), popularisé par Isaac Getz (@isaacgetz) et Brian M.

Entreprises libérées : « C’est la rigueur qui permet l’autonomie »

Carney dans leur livre Liberté & compagnie (2012), désigne des organisations qui donnent des responsabilités et de la liberté à leurs collaborateurs. Sous ce terme générique se rassemblent des interprétations très disparates de l’autogouvernance (allant de la simple disparition des pointeuses, jusqu’à des formes d’organisation sociocratiques avancées), dont le point commun est de faire une critique des techniques de management et d’organisation scientifique du travail qui se sont développées depuis Taylor. «Les pointeuses ont disparu, trop infantilisantes» Pascal Demurger (Maif) et Isaac Getz. INTERVIEW VIDÉO - En exclusivité pour Cadremploi et Le Figaro, le DG de la MAIF explique pourquoi cette méthode de « l'entreprise libérée », qui consiste à laisser les salariés décider d'eux-mêmes des actions bénéfiques pour l'entreprise, fonctionne.

«Les pointeuses ont disparu, trop infantilisantes» Pascal Demurger (Maif) et Isaac Getz

Sans tourner à l'anarchie. Quand le gourou de «l'entreprise libérée» rencontre l'un de ses disciples, ils se racontent forcément des histoires de hiérarchie atomisée, d'épanouissement salarial et d'abolition de l'autoritarisme. Mais avant tout, ils tiennent à rectifier. Non, Pascal Demurger n'est pas un disciple, il est le directeur général de la Maif, la mutuelle niortaise fort de 7 400 salariés. Non, Isaac Getz n'est pas un gourou. Epanouissement vs souffrance. L’entreprise libérée n’est pas une norme, Développer son leadership. Crash du rêve holacratique : le groupe américain qui avait fait le pari de supprimer toute hiérarchie s’en mord sérieusement les doigts.

Atlantico : L'entreprise Zappos a décidé d'adopter l'holacratie comme système de gouvernance.

Crash du rêve holacratique : le groupe américain qui avait fait le pari de supprimer toute hiérarchie s’en mord sérieusement les doigts

Qu'est-ce que l'holacratie et quelles sont les limites de ce système ? Nicolas Lochet : L'holacratie est un système qui cherche à répondre aux problématiques que rencontrent les entreprises avec les structures hiérarchiques, notamment le manque de réactivité face à un monde extrêmement changeant lié aux lenteurs des systèmes hiérarchiques rigides qui codifient la façon dont les choses doivent se faire. Le fondateur de l'holacratie, Brian Robertson (on devrait dire Holacracy car c'est une marque déposée) a constaté que l'entreprise vit avec un système apparent dicté par la hiérarchie et un système sous-jacent, caché, celui des relations sociales qui va au-delà de l'organigramme et qui est celui véritablement utilisé par l'entreprise pour gouverner.

Que coûte et que rapporte l’entreprise libérée ? La masse salariale augmente, les activités supports se multiplient, mais l’entreprise s’y retrouve. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Isaac Getz (Professeur à l’ESCP Europe) Hyacinthe Dubreuil (1883-1971), le premier auteur français qui, dans les années 1930-1940 a postulé la liberté d’action de l’ouvrier comme le principe fondamental de l’organisation de l’entreprise, aimait citer un grand zoologiste du XIXe siècle : « Toutes les fois qu’un fait nouveau et saisissant se produit dans la science, les gens disent d’abord : Ce n’est pas vrai.

Ensuite : C’est contraire à l’ordre et à la religion. Et à la fin : Il y a longtemps que tout le monde le savait ! ». Lire aussi Faire confiance est-il vraiment dangereux? Exemple d’évidence : la surperformance des entreprises libérées serait due à une réduction de coûts salariaux, conséquence du départ des cadres et de leur remplacement par des responsables payés à des salaires de non-cadres.

L’innovation managériale bénéficie aux salariés... et à l’entreprise. Des manageurs d’entreprise ont choisi, avec succès, de révolutionner leur organisation. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Anne Rodier Dans l’atelier d’OCF, une petite entreprise vendéenne qui fabrique des vitrines réfrigérées, ça sent le bois, les outils vrombissent, et les équipes circulent sous les néons dans une ambiance bon enfant.

Chaque salarié intervient dans sa spécialité sur les châssis de vitrine en cours de fabrication : la découpe, l’électricité et les tests pour la mise en forme du Krion, une résine de synthèse. MEDIABlog du COACHING – Linkup Coaching » Entreprises libérées ? OUI mais PAS QUE ! A l’heure actuelle, nombre de dirigeants, managers et organisations sont confrontés à des problématiques d’efficacité et de performance collective reliées aux questions de motivation, d’implication et de sens. Ce phénomène semble s’amplifier avec la taille des structures qui développent des organisations plus complexes.

En réponse à ces difficultés, certaines entreprises ou institutions pionnières, qualifiées de « libérées », en France et à l’étranger, ont adopté un mode d’organisation basé sur l’autorégulation, certaines d’entre-elles ayant franchi le pas sous la contrainte du dépôt de bilan, d’autres par un choix délibéré, courageux et avant-gardiste de leurs dirigeants. EntrepriseLibreModedemploi. L’holacratie, cette nouvelle ère qui doit briser les chaînes de l’entreprise et du salarié. Qu'est-ce que l'holacratie, cette nouvelle manière d'organiser les entreprises en supprimant la hiérarchie et les chefs, et qui change le travail en profondeur?

Testée au sein de la start-up américaine Zappos, l'holacratie reste néamoins encore relativement confidentielle. Seule une centaine d'organisations a adopté ce mode de gouvernance. Ces méthodes révolutionnaires promettent également de libérer l'entreprise autant que les salariés, en supprimant entièrement la bureaucratie. «Avec l'holacratie, le pouvoir est totalement redistribué. Cette nouvelle organisation est basée sur le salarié en tant qu'être, sur ses capacités, sur ses actions», explique Philippe Pinault, Fondateur de talkSpirit​ et holaSpirit, une des rares entreprise en France qui instaure l'holacratie au sein de sa structure. Quels sont les nouveaux modes de management? VOIR le FrenchWeb DAY RH: A l'heure de l'holacratie, avec Philippe Pinault, Fondateur de talkSpirit​ et holaSpirit Pour vous inscrire, cliquez-ici. Vers l’entreprise résiliente. Ce mois de Janvier marque le temps d’une prise de recul sur les travaux du Think Tank Management du Futur.

Après vous avoir fait un point sur l’état de la veille en matière d’innovation managériale, les différents constats organisationnels, pistes théoriques, retours sur expériences et premiers enseignements (à lire ici)… Nous nous sommes reposés la question de notre vocation et de notre rôle au sein d’Innocherche. 1) Notre rôle, jusque-là, était d’accompagner la prise de conscience autour de la disruption digitale.

Entreprise Libérée : Attention à la pression ! Andrès Ruggeri : « Les travailleurs argentins ont appris que l’autogestion est un chemin viable » Par Nils Solari. [Management] #Holacracy, ce qui devrait être et ce qui est.

Entreprendre

LA FACE CACHÉE DU LEADERSHIP by Claudia Lemieux on Prezi. MANAGEMENT LEADERSHIP. Leadership partagé. Valeurs au service de "l'entreprendre". Stress ==> ASSERTIVITE. L'entreprise libérée, apprenante.... #management : 5 choses à savoir sur l'#holacratie v/@igipartners @JlrDudeffant #emploi.