background preloader

L'orientation des classes populaires : une ambition moindre ?

Facebook Twitter

ENS-LSH - section de sociologie. Séminaire de formation à la recherche Méthodes quantitatives De l'inégalité scolaire Jean-Pierre Terrail (2002) fiche de lecture réalisée par Gabriella Melo dos Santos TERRAIL Jean-Pierre (2002), De l’inégalité scolaire, Paris, La Dispute [lire ou télécharger cette fiche au format Word] [lire ou télécharger cette fiche au format PDF] Comment l’inégalité scolaire, c’est-à-dire la performance scolaire différentielle selon l’origine sociale, a-t-elle résisté à quarante ans d’entreprises qui, depuis la mise en place de l’école unique dans les années soixante, visaient son éradication ?

ENS-LSH - section de sociologie

Les sociologues de l’éducation ont souvent étudié la question des inégalités à travers l’analyse des mécanismes « extra-académiques », présupposant que « la qualité des parcours scolaires n’est pas réductible à celle des apprentissages intellectuels » (p.36). Ambitions scolaires et investissement des parents La transmission culturelle : Questionner la thèse du handicap socioculturel. 163_Poullaouec.pdf. Le diplôme, arme des faibles. Nouveaux Regards : Dans vos articles, vous insistez sur l’inquiétude des familles ouvrières quant à l’avenir de leurs enfants, sur le spectre du déclassement.

Le diplôme, arme des faibles

Tristan Poullaouec : C’est très dur d’arriver sur le marché du travail sans diplôme. Entre un et quatre ans après leur sortie du système éducatif, le taux de chômage des non-diplômés a atteint 42% en 2008, contre 7% pour les diplômés de l’enseignement supérieur. Et quand ils accèdent à l’emploi, les grands échoués de l’école n’obtiennent le plus souvent que des contrats précaires. Même les emplois considérés comme les moins qualifiés se ferment aujourd’hui à eux. Prenons l’industrie automobile. NR : Vous parlez aussi des ambitions des familles ouvrières de voir leurs enfants poursuivre des études le plus loin possible.

TP : Jusqu’aux années 1960, seule une petite fraction des ouvriers espéraient que leurs enfants aillent jusqu’au bac (15% en 1962). NR : Cela constitue un ébranlement pour le système éducatif ? Enseignement supérieur : les logiques d’orientation des lycéens étudiées à la loupe des sociologues. Le Centre Nantais de Sociologie (CENS) de l’Université de Nantes mène depuis la rentrée une étude destinée à connaître les logiques mises en œuvre par les lycéens de Terminale dans leur choix de poursuite d’études.

Enseignement supérieur : les logiques d’orientation des lycéens étudiées à la loupe des sociologues

Inscrite dans le cadre d’un programme régional de recherche (PRISMES), cette démarche permettra de dresser d’ici 2016 une "cartographie mentale" des représentations que se font les lycéens de l’enseignement supérieur… et de tordre le cou à certaines idées reçues. Chaque année, c'est la même chose. Au mois de janvier, tous les lycéens de Terminale sont invités à formuler leurs vœux de poursuite d'étude sur la plateforme Admission Post-Bac (APB). Cette année encore, près de 800 000 élèves de Terminale ont formulé un vœu. Si le choix de la poursuite d'études dans l'enseignement supérieur peut paraître une évidence, répond t-elle vraiment à un choix réellement logique chez les lycéens ? Tristan Poullaouec, Le diplôme, arme des faibles. Les familles ouvrières et l'école. 1 Terrail, J-P. (2002) De l'inégalité scolaire.

Tristan Poullaouec, Le diplôme, arme des faibles. Les familles ouvrières et l'école

Paris, La dispute 1Dans la lignée des travaux de Terrail1, Tristan Poullaouec s'interroge dans cet ouvrage à la fois : sur la manière dont les familles ouvrières ont vécu en France depuis les années 1960 l'ouverture des possibles scolaires liés à la démocratisation scolaire et ont tenté de s'en approprier l'enjeu ; et à la fois sur les effets des diplômes obtenus sur les destinées professionnelles des jeunes générations. Ses investigations reposent essentiellement sur la collecte, l'élaboration et l'analyse de données quantitatives issues de grandes enquêtes de la statistique publique - INSEE, INED, Céreq etc.- ainsi que sur une vaste revue de la littérature d'études monographiques portant sur divers aspects du monde ouvrier et ses transformations historiques (Hoggart, Willis, Wylie, Schwartz, Chombart de Lauwe etc.). 2 Bourdieu, P. et Passeron, J-C. (1985) [1964] Les héritiers.

Les étudiants et la culture.