background preloader

TH4 - CH1 - L’élargissement du monde (XVe-XVIe siècle)

Facebook Twitter

PROPOSITIONPEDAGOGIQUEELARGISSEMENTDUMONDE. De l'Antiquité à Google Maps, la cartographie miroir du pouvoir. Depuis l'apparition de la cartographie scientifique grâce aux Grecs à l'Antiquité, incarné par l'astronome Hipparque, la connaissance et l’intérêt cartographique ont évolué au fil des siècles.

De l'Antiquité à Google Maps, la cartographie miroir du pouvoir

Retour sur une histoire qui illustre les avancés et les nouveaux défis des époques. Inventée par les Grecs à l'Antiquité, la cartographie a subi au fil du temps nombre d'évolutions : passant d'une approche scientifique à une conception religieuse, pour finir par être définie comme une science quasi-exacte. Au delà du progrès technique et scientifique qu'elle incarne, la cartographie est aussi et surtout un outil de domination politique et militaire essentiel aux jeux de pouvoir plus que d'actualité aujourd'hui. A lire : Comment Google dessine sa carte du monde La connaissance dans ce domaine s'est particulièrement illustrée au fil de quatre siècles, du globe de Benhaim, en 1492, à celui de Kiepert, en 1879, comme le montre cette vidéo réalisée par la BnF : L'imaginaire du Moyen-Âge Les Cassini.

Carte du monde entier — Afficheur — Bibliothèque numérique mondiale. GrandesDécXIII-XVième.swf (Objet application/x-shockwave-flash) [Globe terrestre] ([Reproduction en fac-similé]) / [de Martin Behaim] Recens et integra orbis descriptio... / Orontius F[inaeus] Delph[inas], Regis[s] mathematic[us] facebiat. La ville fantôme de la conquête aztèque. Des fouilles archéologiques montrent que la formation de l’empire aztèque entraîna l’émigration forcée de toute une ville.

La ville fantôme de la conquête aztèque

Comme Xaltocan, la capitale des Aztèques, Tenochtitlan, était une île. Carte de 1524 réalisée à partir d’un croquis des conquérants espagnols. Ce n’est que moins d’un siècle avant la conquête espagnole qu’émerge l’empire aztèque, à partir de 1430 environ. Ceux qui n’étaient au départ qu’une petite cité sur le lieu de la future Mexico sont les vainqueurs finaux de plus de trois siècles de conflits et d’alliances entre les cités de la région. Dans cette histoire, l’une des étapes décisives est la fin en 1395 d’une interminable guerre entre deux cités du nord de la zone. Quant au sort du vaincu, Xaltocan, il laisse la curieuse impression d’un nettoyage ethnique. Mais les textes qui relatent cet épisode n’en donnent pas la raison.

Or en 2012, patatras. Pour en avoir le cœur net, l’équipe entreprend des tests génétiques. Aujourd’hui, tout cela a disparu. Nicolas Constans. 'Sde - Histoire - Elargissement du monde' in Des liens en Hist-Géo. L'ÉLARGISSEMENT DU MONDE (XVe-XVIe siècles) Découvrir le voyage de Magellan avec Google Earth.

Le but de cet exercice est d’utiliser le journal de voyage établi par le chevalier Pigafetta pour comprendre l’ampleur de cette entreprise et les difficultés rencontrées pour la mener à bien.

Découvrir le voyage de Magellan avec Google Earth

Vous disposez d’un fichier qui s’ouvre dans Google Earth (kmz). Il reproduit le trajet complet du tour du monde et les escales. Le voyage et les escales Le deuxième document qui est à votre disposition est "le journal de bord" rédigé par Antoine de Pigafetta. Il fait plus de 230 pages dans la traduction française ci-dessous, conservée à la BNF. Le journal de Pigafetta Travail à faire 1 - Voyager avec Magellan et Pigafetta Lancez le fichier kmz pour l’ouvri dans Google Earth. Ouvrez le Journal de Pigafetta lancez la visite en cliquant sur le dossier dans la barre d’outils latérale. Arrêtez-vous sur les premières escales, en cliquant sur l’icone un texte de commentaire apparaît. “@GoumProd: Timbres islandais célébrant l'avance d'Erik le Rouge sur Colomb en termes de découverte de l'Amérique.

Une géographie des esclavages. Xavier de Castro, La découverte du Japon par les Européens (1543-1551) 1Les éditions Chandeigne ne se contentent pas de fabriquer des livres, sobres et beaux, au papier sensuel, à la typographie élégante et à l’iconographie soignée.

Xavier de Castro, La découverte du Japon par les Européens (1543-1551)

Elles mettent aussi à la disposition du public, à un prix raisonnable, des documents originaux et souvent difficiles d’accès, assortis de présentations et d’annotations qui en éclairent judicieusement le contexte. Le volume consacré à la découverte du Japon par les Européens ne déroge pas à la règle, ses concepteurs accompagnant le lecteur de leur érudition rigoureuse et discrète, dans un passionnant voyage parmi les sources de ces tout premiers contacts. 2Le parti adopté n’est pas ici, en effet, de publier un récit de voyage dans son intégralité, mais plutôt de compiler les témoignages qui, directement ou non, font état de la rencontre entre les Portugais qui fréquentaient la mer de Chine et les habitants de la mythique Cipango. 6François Xavier n’est pourtant pas qu’un exalté naïf.

Version poussins