background preloader

Sec I

Facebook Twitter

ZygoteBody™ Dissection virtuelle d'une grenouille. Leçon n°1 : la balance énergétique. Comme une voiture a besoin d’essence pour rouler, notre corps a besoin d’énergie pour vivre et effectuer les tâches du quotidien.

Leçon n°1 : la balance énergétique

Cette énergie se mesure en calories. Comme on les compte par milliers, l’unité utilisée est la kilocalorie (= 1.000 calories), que l’on note kcal ou Cal. Par abus de langage, on continue d’utiliser le terme « calories » à la place de « kilocalories ». Notre consommation d’énergie répond à deux besoins principaux 1) Le métabolisme de base Il s’agit de l’énergie minimale dont le corps a besoin pour maintenir les fonctions vitales, un peu comme une voiture à l’arrêt dont le moteur tourne. 2) L’activité physique De « marcher, prendre les transports en communs, monter des escaliers, etc. » pour un sédentaire, à « faire 1h de course, 1h30 de musculation ou une journée de randonnée en montagne » pour les actifs.

NB : Il existe en réalité d’autres besoins, comme la digestion ou la thermogénèse, mais nous ne rentrerons pas dans ce niveau de détail au cours de cette leçon. La digestion in vitro de l'amidon cuit. La digestion in vitro de l'amidon cuit.

La digestion in vitro de l'amidon cuit.

Pour comprendre ce qui se déroule dans notre tube digestif, on réalise une digestion in vitro de l'amidon cuit en solution. L'amidon cuit est utilisé, car c'est l'un des composants présent dans de nombreux aliments (pain, pomme de terre, le riz, les pâtes, les farines...). Matériel expérimental : On dispose d'une solution initiale d'amidon cuit aussi appelée empois d'amidon. Un deuxième erlenmeyer contient de la salive. On utilise également trois tubes numérotés. Protocole expérimental : Verser les solutions dans les différents tubes de la façon suivante : - Tube 1 : 3 mL de solution d'amidon + 1 mL de salive. - Tube 2 : 4 mL d'amidon. - Tube 3 : 4 mL de salive. (Faire un clic gauche sur un flacon pour prendre 1 mL de solution.

Le Globserver. Une chaloupe, six coéquipiers, et 1480 km à parcourir dans l’océan Austral… Ces scientifiques qui reproduisent les expéditions passées.

Le Globserver

Certains s’amusent avec des petits soldats, ou reproduisent les grandes épopées sur des jeux de société. D’autres, comme Tim Jarvis, vont beaucoup plus loin. Ce scientifique environnemental/aventurier a comme hobby de recréer en vrai des expéditions polaires mythiques, dans les mêmes conditions qu’à l’époque où elles ont été réalisées. Ce qui arrive dans votre corps 30 mn après avoir bu un Coca. Soleil, chaleur, gorge sèche.

Ce qui arrive dans votre corps 30 mn après avoir bu un Coca

Votre main se referme sur la canette en fer-blanc, glacée, et constellée de petites gouttes d’eau. Vous faites pivoter l’anneau du couvercle… « Pshhht ! », c’est le soulagement. Le liquide pétillant s’écoule à flots dans votre gorge. Le gaz carbonique vous monte au nez,vous fait pleurer, mais c’est si bon ! Une dizaine de minutes plus tard La canette vide, vous avez avalé l’équivalent de 7 morceaux de sucre ! Après une vingtaine de minutes Votre taux de sucre sanguin augmente brutalement, mettant une première fois votre organisme à l’épreuve.Votre pancréas s’emballe, sécrète de l’insuline en masse.

Après une quarantaine de minutes La grande quantité de caféine présente dans le Coca est entièrement absorbée par votre corps. Après ¾ d’heure Votre corps se met à produire plus de dopamine. Après 1 heure Vous entrez en chute de sucre (hypoglycémie), et votre niveau d’énergie, aussi bien physique que mental, s’effondre. . « Je ne suis pas une plante verte ! Historique de la transfusion. HISTOIRES et petites histoires de la TRANSFUSION SANGUINE Liquide rouge, chaud et poisseux, le sang a depuis longtemps intrigué les hommes.

Historique de la transfusion

Déjà en Egypte ancienne le sang est considéré comme un symbole même de vie, c’est « la rivière de la vie ». Transfusion. ‎www.addictionsuisse.ch/fileadmin/user_upload/DocUpload/jeunes_et_tabac_2.pdf. En images : les bactéries qui composent une grande partie des cellules du corps humain. Un aperçue en images sur les bactéries qui peuplent 90 % des cellules notre corps et qui ne nous veulent pas nécessairement du mal, bien au contraire.

En images : les bactéries qui composent une grande partie des cellules du corps humain.

L’image d’entête est une représentation créée par ordinateur de bactéries (tiges bleues et boules vertes) sur de la peau humaine. De nombreux types de bactéries sont présentes sur celle-ci, en particulier associé aux glandes sudoripares et aux follicules pileux. En général, ils ne causent aucun problème, même si certaines peuvent provoquer de l’acné. Les bactéries en général ne deviennent un problème que si elles pénètrent la peau, par une blessure ou une coupure, par exemple. Le fait que nous soyons composés majoritairement de bactéries peut sembler inquiétant, mais il est clair que les bactéries sont ici pour notre bien et sans eux nous ne pourrions pas survivre longtemps.

Tobacco Body. Document sans titre. 4391792.jpg 697 × 609 pixels.