background preloader

Écolo bien !

Facebook Twitter

Échos dans ma tête - blog pour surdoués écolo végétariens altruistes - PandaVG asiat' végé écolo girly no-life avec QI=130. Les Trappeuses - Blogue grano, sans être hippie! Une année de consommation responsable. Pour une planète solid'aire. Vous avez un poêle? Ça vous dirait de vous chauffer gratuitement tout l’hiver? Débrouille – Se chauffer : Je suis ravie de pouvoir vous expliquer une manière de pouvoir vous chauffer GRATUITEMENT tout l’hiver et chaque année.

Vous avez un poêle? Ça vous dirait de vous chauffer gratuitement tout l’hiver?

Bien entendu, il vous faudra un peu travailler en été mais pas tant que ça… vous allez comprendre! Vous êtes prêt(e)? On y va : Matériel : 1. 2. 3. 4. 5. Comment faire? Prenez deux seaux identiques. Percez le dessous du premier seau aussi… avec une mèche très petite. Placez le seau à trou-trou dans le deuxième seau qui n’a pas de trou. Mettez du carton et du papier dans le seau. Si le papier avec des couleurs vous fait peur, prenez du carton dans le container (du carton sans trace de colle) Comment faire sa lessive maison ? Découvrez cette recette de grand-mère pour fabriquer sa lessive.

Comment faire sa lessive maison ?

Le véritable savon de Marseille a des propriétés lavantes et détachantes. Cette lessive est très appréciée par les peaux sensibles. Voici la recette de nos grands-mères pour obtenir une lessive naturelle, hypoallergénique et respectueuse de la peau. Râpez le savon de Marseille.Disposez les copeaux de savon de Marseille dans le seau.Faites chauffer 2 l d’eau, versez-la aussitôt dans le seau et mélangez à l’aide de la cuillère en bois.Incorporez le bicarbonate de soude à votre préparation et mélangez à nouveau.Laissez reposer pendant 24 heures. La lessive va se gélifier et créer un bloc de savon. 100 g de copeaux de savon de Marseille à 72 % (râpé ou déjà prêt à l’emploi)2 litres d’eau chaude1 litre d’eau froide3 c. à soupe de bicarbonate de soude 20 gouttes d’huile essentielle de lavande vraie pour parfumer votre lessive (facultatif) Coût de la recette : 0,50 € / litre.

Epurez vous-même vos eaux usées grâce aux plantes. Utiliser un système non polluant et non consommateur d'énergie pour épurer nos eaux usées.

Epurez vous-même vos eaux usées grâce aux plantes

C'est possible, avec des moyens naturels Objectif Utiliser un système non polluant et non consommateur d'énergie pour épurer nos eaux usées. Enjeux Protéger la ressource en eau. Avantages pour le particulier Qualité de l'épuration.Système souple, adapté aux inondations.Avantage esthétique (intégration paysagère).Gain en autonomie.Avantages écologiques.Réutilisation possible des eaux traitées pour l'arrosage ou pour un plan d'eau.Récupération des boues pour le jardin. Inconvénients Espace nécessaire.Nécessite un acte dérogatoire.Contraintes si nécessité d'imperméabiliser le sol.Variation saisonnière de la qualité de l'eau en sortie.N'apprécie pas les grandes pollutions ponctuelles et les pollutions chimiques.En cas de mauvais fonctionnement, risque d'odeurs. L'installer chez moi : étapes Economiser l'eau d'abord Fonctionnement Les plantes aquatiques comme le roseau forment les macrophytes.

Dimensionnement.

Maison

Autour du Naturel - écologie pratique et facile. Herboristerie: récolte, séchage et conservation - Le livre des Secrets. Quelles plantes choisir ?

Herboristerie: récolte, séchage et conservation - Le livre des Secrets

Où peut on les trouver ? Plantes fraiches Aussi souvent que possible, il vaut mieux utiliser les plantes dans leur prime fraîcheur. Comme toute matière vivante, leurs éléments de base constituent des forces dynamiques interagissant avec les différents systèmes de l'organisme humain, eux-mêmes en continuel processus de transformation. On doit aussi s'assurer de leur provenance.

L'idéal est, évidemment, de cultiver soi-même des plantes médicinales dans les meilleures conditions possibles. La plupart des annuelles se cultivent assez facilement en contenant : souci, basilic, persil, de même que certaines vivaces, particulièrement le romarin et la verveine citronnée, qui ne supportent pas nos hivers rigoureux et gagnent à être rempotés à l’automne, après leur séjour estival au jardin. vous pouvez cultiver au jardin plusieurs variétés de sauge, de menthe, de thym, sans compter les nombreux basilic, qui présentent des formes, des couleurs et des saveurs multiples.

- le blog de l'abondance frugale - Belle et green. Lapiglove : Le démaquillant à l'eau, économique, écologique, antiallergique et efficace.