background preloader

Pour une planète solid'aire

Pour une planète solid'aire
Related:  Zéro déchet & coVie quotidienneFait-maison/valeurs minimalistes/zéro déchet

5 conseils de rangement pour garde-robe encombrée Suite à la lecture de la Magie du Rangement de Marie Kondo , j’ai entrepris un grand nettoyage de printemps dans ma garde-robe. Cela m’a pris un dimanche matin, comme ça, sans prévenir. J’étais tellement motivée que je pensais finir pour le dimanche soir. Bref, plié en quelques heures quoi ! De plus, si vous voulez suivre la méthode de Marie Kondo, apprêtez-vous à un grand bouleversement, risquant fort de vous ralentir dans le processus. Savez-vous que nous portons seulement 20% de nos vêtements 80% du temps ? Pour désencombrer et ranger sa garde-robe, la méthode « KonMari » (Marie Kondo a baptisé sa méthode de son surnom) repose donc sur quelques grands principes que nous allons parcourir ensemble. 1. En procédant une bonne fois pour toutes, on évite l’effet rebond. Et voici ce que cela donne avec toutes mes affaires : tout, absolument tout est là ! Ranger, c’est mettre de l’ordre dans un monde qu’on ne maîtrise plus. – Pierre-Henri Tavoillot, philosophe 2. 3. 4. 5.

Livre Famille (presque) Zéro Déchet - Ze Guide Un guide pratique, illustré et plein d'humour pour se lancer dans un mode de vie durable qui fait du bien. Le zéro déchet, l'essayer c'est l'adopter ! Réduire ses déchets pour la planète, pour sa santé, pour le porte-monnaie, c’est le moment ! « Avec ce livre, les bonnes idées de quelques-uns deviennent la chance de tous. »Nicolas Hulot« Le Zéro Déchet n’est pas une mode, c’est une nécessité, un devoir.

Clémentine la Mandarine | Un site pour les filles Green Glam : écolo et glamour. Mes astuces pour faire des cartes et des enveloppes 100% récup Une règle Un crayon Une paire de ciseaux De la colle (voici des recettes de colles naturelles) Des papiers/cartons/magazines destinés au recyclage Une bonne dose de créativité Voilà les 6 “ingrédients” qui m’ont permis de relever l’éco-défi que je m’étais lancé en décembre: fabriquer des cartes pour toutes occasions 100% récup, pour que mes beaux courriers ne contribuent plus à la déforestation et que mon beau sapin reste de roi des forêts… Dorénavant, j’encrerais donc mes mots d’amour et d’amitié sur des cartes entièrement personnalisées en réutilisant tout ce que j’ai déjà sous la main… En plus d’être 100% récup, je voulais des cartes au format pratique pour qu’elles puissent rentrer dans des enveloppes 100% récup elles aussi. Les trésors en papier du bac à recyclage Fabriquer des cartes m’a permis de réaliser l’utilité d’un grand nombre de papiers (cartonnés ou pas) qui terminent habituellement au recyclage! Une carte 100% récup en 5 étapes

BÛCHE DE NOËL CHOCOLAT-VANILLE AUX SPÉCULOOS {végane} | Antigone XXI J’avoue que publier aujourd’hui cette recette de Noël, tandis qu’un drame terrible se joue à Alep, me paraît un geste bien dérisoire, dont j’ai presque honte. Tout comme celui de me réjouir des fêtes à venir, réfléchir au menu de Réveillon ou préparer des cadeaux pour mes proches… Moi qui ai la chance d’avoir un toit, de ne jamais avoir faim, de ne pas connaître la guerre, le sang, la misère. Pourtant, je sais aussi que si je publie des recettes ici, ce n’est pas pour rien. Je ne les partage pas simplement par amour de la cuisine, mais parce qu’elles ont un but : œuvrer pour un monde plus juste, moins violent, plus beau. Un monde où l’on cessera d’exterminer des individus, qu’ils soient humains ou non-humains, par plaisir, par vanité, par soif de pouvoir et avidité. Partager une recette de cuisine qui n’a pas fait couler de sang animal et dont l’impact environnemental est relativement faible fait partie de mon combat. Elle est, avouons-le, absolument délicieuse. Pour 6-8 personnes

Truc n°797 : réduire la consommation électrique de son électroménager Posté dans 2012/12/01 par Shabnam Une amie d’une amie participe au défi « Famille énergie positive ». Objectif : diminuer de 8 % sa consommation d’énergie, mais en prenant en compte que les réductions de la consommation d’électroménager. J’en profite pour faire un rappel de différents trucs publiés au fur et à mesure, mais il doit y en avoir d’autres. Frigo- truc n°128 décongeler tous les mois, si compartiment congélodépoussiérer derrière le frigolaisser la place derrière le frigo pour ça ne chauffe pas trop – économie jusqu’à 10%.Ne placez jamais d’aliments encore chauds dans le réfrigérateur, ils feraient augmenter la température intérieure.Placez une bouteille d’eau congelée dans le frigo comme ils font à Montréal – truc n°240Plus de conseils très utiles de Rachel sur hopscore pour le frigo, ainsi que pour le congelo. Lave-vaisselle : Vaisselle à la main : Lave-linge : Ballon : isoler son ballon d’eau chaude Sèche linge - Radiateurs électriques: dépoussiérer ses raditeurs (truc n°789)

Tuto tawashi – Mélie Co(o)p Pour laver votre vaisselle de façon durable, vous pouvez jeter l’éponge une bonne fois pour toute ! Les éponges zéro-déchet sont là pour la remplacer : le tawashi pour laver et la gratounette pour frotter. Les éponges du commerce sont souvent synthétiques d’origine végétale à base de viscose ou synthétiques issues de la pétrochimie. Plutôt polluantes ces petites choses pour faire du propre… Les éponges que l’on appelle naturelles sont des éponges marines : squelettes d’animaux marins appelés Porifera (pas vegan…). Quel que soit celle que vous avez, essayez de fabriquer la prochaine vous-même ! L’intérêt du tawashi est triple. Vous pouvez faire votre vaisselle avec, mais aussi votre ménage, cuisine et salle de bain. Dès que votre tawashi est sale, lavez-le en machine entre 30 et 60°C. Si vous avez la flemme de vous lancer dans ce petit atelier, retrouvez les tawashis et gratounettes dans la boutique ! – une planche d’environ 20 x 20 cm – une règle – un stylo – des ciseaux MÉTHODE 1 : les bandes

La Vie Simple de mimi... Un Truc Par Jour | Il y a plus de solutions que de problèmes [CHOU-]FLEUR DE CHOCOLAT | Antigone XXI Je reconnais que je pars avec un avantage certain : j’ai toujours aimé le chou-fleur (et le chocolat, dois-je le préciser ?) Petite, je me souviens de batailles pour faire manger ne serait-ce qu’une fleurette à mon frère : âpres combats, négociations interminables, mes parents qui s’arrachaient les cheveux (bon, il faut dire qu’il n’aimait pas non plus les endives et les choux de Bruxelles, bizarre, n’est-ce pas ?) et moi, moi de mon côté, oh… j’en raffolais ! Si nos géniteurs n’avaient pas eu des yeux derrière le dos et des radars détecteurs d’assiettes filantes dans un rayon d’au moins un kilomètre, j’aurais mis au point un stratagème et, de bon accord avec mon aîné, les fleurs magiques auraient circulé de sous la table, de par nos assiettes, discrètement glissées, habilement dissimulées sous une feuille de salade ou une verdure épaisse, projetées, catapultées, envolées miraculeusement en direction de mon gosier avide ! (note : nous étions décidément des enfants très malheureux) Waow.

Related: