Informations sur la documentation et le métier de prof doc

Facebook Twitter
Vademecum : Vers des centres de connaissance et de culture
Firefox#3 : la gestion de sa veille informationnelle Ce troisième article a pour but de mettre en avant les outils pour la gestion de sa veille dans le navigateur Mozilla Firefox , installé comme outil par défaut, sur les réseaux Scribe/ENOE dans notre académie. Il est la suite du précédent et s’appuie sur une gestion maîtrisée des marque-pages locaux et/ou sociaux. Sans aucun droit spécifique , les élèves et les enseignants ont le moyen d’améliorer les possibilités du navigateur grâce à des modules complémentaires , qui sont comme des applications que vous installez pour ajouter des outils Firefox. La suite > Quelques outils du Web 2.0 dans notre pratique professionnelle Site des document@listes de l'académie de Besançon «

Site des document@listes de l'académie de Besançon «

Le label lycée des métiers - Le label lycée des métiers Le label « lycée des métiers » met en évidence la cohérence d'une offre de formation, la prise en compte des attentes des élèves et l'adaptation aux besoins des employeurs. Il constitue un indicateur d'excellence pour les voies technologique et professionnelle. Les critères qui permettent à un lycée d'obtenir ce label sont des éléments clefs pour faciliter l'insertion des jeunes dans le monde du travail. Précédemment défini par deux circulaires, le label "lycée des métiers" a été inscrit dans le code de l'éducation aux articles D 335-1 à D 335-4, qui définissent les critères nationaux obligatoires pour les établissements candidats à la labellisation, ainsi que la procédure de mise en oeuvre Le label lycée des métiers - Le label lycée des métiers
Les Trois Couronnes : analyse critique du document Pacifi Les Trois Couronnes : analyse critique du document Pacifi Depuis le premier janvier 2011, Pascal Duplessis débute la publication sur son blog Les Trois Couronnes d’une série de textes analysant le document mis en ligne sur EduScol, en octobre 2010 : Repères pour la mise en œuvre du Parcours de formation à la culture de l’information "texte officiel de recommandations pour structurer les formations info-documentaires du collège au lycée" désigné depuis par le sigle Pacifi . Pacifi Sur EduScol parcours présentant dix fiches "Repères"... Présentation du Pacifi Lu sur Surfonsdoc "Présentation de Danielle Rembault IA-IPR, support d’accompagnement, d’explication inspiré des documents en ligne sur le site national." Il sert d’appui aux interventions de l’IA-RPR lors des journées départementales des documentalistes de l’académie d’Orleans Tours.
PACIFI
Par Frédérique Yvetot La circulaire de rentrée est enfin parue et, cette année, un paragraphe va particulièrement intéresser les professeurs documentalistes : l'annexe 7. Et que dit cette annexe intitulée "Encourager la dynamique pédagogique et l'innovation" ? Elle explique, entre autres, que « dans le cadre d'expérimentations, les établissements peuvent réfléchir à la mise en œuvre de «centres de connaissances et de culture » (3C) ». Qu'est-ce donc que ce 3C ? Vite, on clique sur le lien qui nous redirige vers une page d'Éduscol...

Le Learning Centre n'est plus, vive le 3C ?

Le Learning Centre n'est plus, vive le 3C ?
FADBEN De la solu­bilité du pro­fesseur docu­men­ta­liste dans le centre de docu­men­tation et d’information Les CDI, dans leur acception actuelle, ont trente-​​cinq ans et les pro­fes­seurs docu­men­ta­listes issus du CAPES en ont vingt. Cette dif­fé­rence d’âge justifie-​​t-​​elle l’absence de visi­bilité des per­sonnels res­pon­sables des centres de docu­men­tation et d’information ? A travers les termes qui dési­gnent les CDI et ce qu’ils repré­sentent pour l’Institution, en étudiant les rap­ports entre le lieu et les pro­fes­seurs docu­men­ta­listes, nous ten­terons de montrer combien il est indis­pen­sable de penser notre fonction en nous déta­chant du lieu. Il nous faut aussi être vigi­lants à ne pas contribuer nous-​​mêmes à conforter les repré­sen­ta­tions existantes. FADBEN
FADBEN En réponse à l’invitation qui m’a été faite de livrer mon expé­rience de l’enseignement de ces deux matières, je comptais ini­tia­lement traiter mon sujet de façon plutôt his­to­rique et des­criptive : exposer l’essentiel de chaque « culture », puis tenter de livrer quelques éléments relatifs aux « méthodes » des cours cor­res­pon­dants. Cependant, je tiens tout de suite à pré­ciser que j’ai dû tra­vailler, au fil du temps, beaucoup plus à mettre au point leur contenu théo­rique qu’à réfléchir à la façon de les enseigner. Je ne pourrai donc pas pro­poser grand-​​chose ici à ce sujet et ne répondrai par consé­quent que très par­tiel­lement à ce que l’on m’a demandé. Je reconnais par là avoir un peu déplacé le pro­blème en pro­posant ci-​​dessous une sorte de recons­truction dans l’après-coup du pro­cessus qui m’a conduit à concevoir et enseigner la culture infor­ma­tion­nelle et la cyber­culture. FADBEN
FADBEN FADBEN Comment, ou plutôt sur quelles bases, construire une nou­velle dis­ci­pline sco­laire ? C’est une question délicate, surtout lorsque l’on sou­haite s’éloigner de réflexions mili­tantes ou d’opportunité. S’agissant de la docu­men­tation ou de l’information-documentation, il apparaît dif­ficile de trouver une réponse simple et directe. Faut-​​il trans­poser des savoirs venant d’une ou plu­sieurs dis­ci­plines uni­ver­si­taires, faut-​​il s’inspirer de pra­tiques exis­tantes dans des pro­fes­sions, ou des pra­tiques sociales, expertes ou plus « com­munes », faut-​​il ima­giner une création ou une extension à partir de pra­tiques sco­laires et des contraintes du système éducatif actuel, faut-​​il mélanger et arti­culer ces dif­fé­rentes approches, comme autant d’ingrédients d’une création spé­ci­fique ?
Retour sur la politique documentaire en milieu scolaire (2) Retour sur la politique documentaire en milieu scolaire (2) Les Trois couronnes : Quelle a été votre formation initiale ? Vous a-t-elle préparé à vous intéresser à la politique documentaire ? Audrey Bailbe : J’ai un baccalauréat littéraire option anglais renforcé. Je suis titulaire d’une licence de lettres modernes, mention FLE (après avoir fait hypokhâgne/khâgne). J’ai ensuite passé le CAPES de documentation.
Quelle ambition pour les professeurs documentalistes ? Je me propose de développer dans cet article la conclusion d’un précédent billet en la croisant avec le projet énoncé par la Fadben dans le Manifeste 2012. Il y est précisé, en introduction aux enjeux posés par le « contexte de l’information numérique », que « la com­pé­tence infor­ma­tion­nelle est [...] pré­sentée par l’UNESCO comme indis­pen­sable aux hommes et aux femmes du XXIème siècle ». Principe que nous retrouvons dans les recommandations de l’IFLA sur la Maîtrise de l’information et des médias qui soutiennent, sans s’arrêter sur la délicate traduction d’Information literacy, une expertise dont les professionnels de l’éducation pourraient s’inspirer. Penser la formation initiale et continue… Et il faut bien reconnaitre là que de par leur formation les professeurs documentalistes sont à la jonction de ces deux domaines que sont l’information et l’éducation. Quelle ambition pour les professeurs documentalistes ?
133_Sommaire
Documentation : Mode d'emploi vers un 3C Lors du séminaire "Ressources numériques au CDI : un défi pour le développement des usages", les 10 et 11 mai 2012 au CDDP de Boulogne Billancourt, la sortie du vademecum « Vers des centres de connaissances et de culture » a été officiellement annoncée. Rappelez-vous... En avril dernier, la circulaire de rentrée avait mentionné la possibilité donnée aux établissements de réfléchir à la mise en œuvre de «centres de connaissances et de culture » (3C) ». Sur le site Éduscol, une présentation des 3C était faite, en prenant en exemple le lycée Émile-Mathis de Schiltigheim. Voilà qu'est maintenant proposé un vademecum, une démarche pour repenser les CDI et les faire évoluer en Centres de Connaissances et de Culture.

Documentation : Mode d'emploi vers un 3C

Culture de l'information et nouvelles pratiques médiatiques - CRDP de l'académie d'Aix-Marseille - Centre régional de documentation pédagogique - SCEREN

Rendez-vous annuel de la profession, la journée des professeurs documentalistes des Bouches-du-Rhône a eu lieu le 31 mai 2012. Elle nous a permis de réfléchir ensemble aux nouvelles pratiques informationnelles des jeunes et aux conséquences induites pour les professionnels de la recherche documentaire. 10h00-11h00 : Karine Aillerie, CNDP
N'étant pas une spécialiste de l'info-documentation, je m'exprimerai en tant que professionnelle de terrain (le lycée, dont il sera exclusivement question) à partir d'observations concernant nos pratiques. Il ne s'agit pas ici de profiler une discipline théoricienne donnant lieu à une magistralité disparue depuis longtemps du second degré, mais pas non plus de venir en simple renfort méthodologique aux savoirs “légitimes” que nous côtoyons en tiers, toujours supplétifs/ves et/ou surnuméraires. Il me semble en effet qu'à force d'être au service de (telle ou telle autre matière), on en vient très vite à sacrifier le processus (d'apprentissage info-documentaire) au profit du résultat (à savoir l'aboutissement disciplinaire). Il nous faut faire entendre que la sphère des nouveaux (comme des anciens) médias requiert d'être observée, analysée et un tant soit peu connue avant de devenir un outil de recherche, d'information ou d'expression. Au-delà de la méthodologie documentaire : Un territoire à investir
FADBEN La culture de l’information et des médias au sein de l’Éducation nationale : le rôle du pro­fesseur documentaliste. Monsieur, M. le Pré­sident de la Répu­blique, François Hol­lande, déclarait le 15 mai 2012 : « Tant de choses ont changé ! Les condi­tions du travail de l’enseignant.
Philippe Chavernac, professeur documentaliste au Lycée professionnel Gustave Ferrié, à Paris, a lancé, le 7 juin dernier, un débat qui a déjà été engagé par ailleurs, sans l’honnêteté intellectuelle, éventuellement, de le signaler [1]. Il nous parle, à force de raccourcis, de l’histoire de la documentation en milieu scolaire et des changements nécessaires pour ce métier, avec le 3C comme conclusion, ou fin de l’histoire [2]. Cet article permet de faire un point sur l’argumentation développée pour défendre l’idée du passage du Centre de Documentation et d’Information au Centre de Connaissances et de Culture. Ce changement, faut-il le rappeler, n’est pas une simple vue de l’esprit pour l’intégration des nouvelles technologies dans les établissements. Il me semble qu’on a largement dépassé cette question, d’ailleurs, avec un réel consensus sur la nécessité de cette intégration, plus ou moins prise en charge ensuite par les Conseils généraux et Conseils régionaux.

Du CDI au 3C : ou comment "vendre" un produit projet - prof' doc'

Au moment où nous est confiée une mission qui nous honore et nous engage, nous souhaitons vous préciser l'esprit dans lequel nous voulons, sous l'autorité du Président de la République et du Premier ministre, travailler à la refondation de notre École. Nous connaissons les difficultés auxquelles vous êtes confrontés au quotidien et le poids de vos responsabilités. Mais nous savons aussi la force de votre dévouement, la passion et la vocation qui vous animent pour instruire, éduquer, servir une certaine idée de la France, de la République et de l'humanité. Ensemble, nous avons rendez-vous avec notre pays : parce que son histoire n'est pas n'importe laquelle, ses attentes sont grandes à l'égard de son École.

MENE1200269Y

TIC'Édu Doc n° 31