background preloader

Payetonmacdo

Facebook Twitter

Les salaires dans le bâtiment et travaux publics. Travail-Emploi - Les déterminants du coût du travail en France. Conditions de travail des ouvriers du BTP. Outre la diversité et la complexité des intervenants et des techniques sur un même chantier (intérêts divergents, contraintes d’interfaces multiples), les contraintes de délais et d’espace, la spécificité de chaque projet, qui rend difficile l’organisation et renforce les aléas, le BTP est soumis à un certain nombre de facteurs de risques physiques et chimiques. Deux rapports ont été rendus par la Dares en décembre 2009 et janvier 2010. Le premier constate qu’en 2007 les salariés de la construction ont été les plus exposés aux accidents du travail, avec deux fois plus d’arrêts de travail que la moyenne nationale et un accident mortel sur quatre issu d’une chute de hauteur.

Le second rapport constate que l’état de santé du salarié est fortement lié à son parcours professionnel puisque de mauvaises conditions de travail, pénibilité au travail et contraintes physiques, contribueraient à altérer la santé tout au long de la vie. Des contraintes physiques importantes Les facteurs de risques. La formation continue : un bénéfice pour l'entreprise - Revolution-RH. Gagner en compétitivité, augmenter le bien-être au travail et la productivité individuelle, ce sont tous les bienfaits de la formation professionnelle en entreprise.

Si elle est correctement intégrée, elle permet d’accroître régulièrement les compétences et les talents et de valoriser le capital humain de l’entreprise. Mais comment proposer une formation efficace ? Pour Stéphane Waller, directeur de Meltis, cela repose sur trois changements pour le salarié : Un changement dans les compétences qu’il pourra appliquerUn changement dans les comportements qu’il adopte en lui donnant confiance en luiUn changement dans ses croyances en lui proposant un nouveau cadre de référence pour ses actions. Et vous, quelle importance accordez-vous à la formation professionnelle ? Lire l’article complet sur talent management. 6. Salaire, coût du travail. Dans le langage courant, le salaire c’est la rémunération du travail, c’est donc à la fois un revenu et un coût. La rémunération du travail salarié est un coût pour l’entreprise, c’est le coût salarial, alors que le salarié retient comme rémunération de son travail ce qu’il perçoit effectivement, son salaire net.

Les deux dimensions du salaire La différence entre les deux approches et importante comme le montre le schéma suivant : Le salaire net c’est le salaire perçu par le salarié, il figure en bas de la feuille de paye. Le salaire net est obtenu - en ajoutant au salaire brut de base les différentes primes attribuées aux salariés et les majorations éventuelles pour les heures supplémenatires - en déduisant les cotisations sociales et la CSG (contribution sociale géénralisée) qui sont à la charge du salarié. Le coût salarial est constitué par l’ensemble des dépenses qui incombent à l’entreprise pour l’emploi d’un salarié. Des précisions chiffrées sur le site de l’URSSAF à cette adresse. Bâtiment : du mieux en 2015, mais pas encore de reprise - Economie.

L’année 2014 se soldera par une baisse de l’activité du bâtiment de 4,3%, 2015 enregistrera un recul de 0,4%. Loin de parler de sortie de crise, la Fédération Française du Bâtiment entrevoit une accalmie après 6 ans d’asphyxie. Le secteur du bâtiment poursuit sa période de vaches maigres, entre baisses du nombre des permis de construire, des mises en chantiers, recul des prix et allongement des délais de règlement clients. L’activité du bâtiment en 2014 a reculé de -4,3% en volume, bien loin des – 0,4% prévus.

Sans surprise, ce sont d’abord le logement neuf (-10,3 % pour la production) avec seulement 299 039 mises en chantier, niveau peu éloigné du début des années de crise (1990) et le non-résidentiel neuf (-5,9 %) qui ont le plus souffert. L’amélioration-entretien, jouant son rôle d’amortisseur du secteur, n’enregistre qu’une une baisse mesurée de -0,9%. Perspectives mi-figue mi-raisin Voilà pour l’année 2014. La situation est bien différente dans le non résidentiel. Chiffres2011.pdf. Chiffres-batiment2014.pdf. Sciences RH. Les ressources humaines trop souvent déconnectées des salariés. Il existe un déficit global de lien social, que ce soit en Europe et dans le reste du monde.

Et il devient urgent que les DRH prennent cet état de fait en compte s’ils ne veulent pas être totalement déconnectés de leurs collaborateurs. Mais attention, les remèdes classiques ne fonctionnent plus… La déconnection entre les RH et les salariés est palpable. ADP Research Institute a mené 3 études mondiales en 2013 : une auprès des collaborateurs, une auprès des acteurs de la fonction RH et une auprès des hauts dirigeants, concernant la gestion du capital humain dans leur entreprise. Les résultats croisés de ces trois études (8159 sondés au total) ont été rassemblées en France en un livre blanc, intitulé : « Gestion du capital humain déconnectée des salariés.

Si les RH estiment à 74% que la gestion des salariés est de bonne qualité, les salariés européens, eux, ne sont que 38% à partager cette opinion. Du constat au diagnostic : des enjeux à bien mesurer ! L'activité humaine constitue-t-elle une charge ou une ressource pour l'organisation ? - Réviser le cours - Sciences de gestion. L'individu, par son activité de travail, produit de la valeur et constitue ainsi une véritable ressource pour l'organisation.

La gestion de cette ressource nécessite de la préserver, de l'évaluer et de la rétribuer en relation avec ses contributions, dans une recherche de performance. 1. L'activité de travail La distinction entre qualification et compétence Le niveau de qualification et les compétences des salariés créent de la valeur et contribuent ainsi à la performance de l'organisation. L'impact des conditions de travail sur le fonctionnement de l'organisation Les conditions de travail déterminent le cadre dans lequel le salarié exerce son activité professionnelle. Pour l'entreprise, de bonnes conditions de travail sont la garantie d'attirer les meilleurs candidats au recrutement, d'avoir des équipes motivées et efficaces.

Les conditions de travail ont donc un impact sur la performance des organisations. 2. La rémunération individuelle La rémunération collective 3. À retenir. Les salariés : ressources humaines ou coûts pour l’entreprise? Comme chaque semaine, les internautes ont posé leur question à Gilles Payet, animateur du blog Questions d'emploi et du site Mon coaching emploi, le nouveau spécialiste emploi de 20 Minutes.

Voici ses réponses. >> Vous êtes employé ou à la recherche d'un emploi? Posez toutes vos questions à notre coach, en participant dans les commentaires ou en nous écrivant à reporter-mobile@20minutes.fr. Une nouvelle série de réponses sera publiée vendredi 6 septembre. 1- Dans les cours de RH, on dit que les éléments qui motivent le salariés sont parfaitement connus (Maslow, etc). Bonjour Redsquirrel, A vrai dire, j'ai toujours du mal à avoir un avis général sur des questions qui touchent de façon si différente les individus. Le salarié est avant tout un ensemble de compétences, qualités humaines, de talents et d'envie.

La gestion des ressources humaines est d'ailleurs - faut-il le rappeler - l'affaire de chacun, à commencer par celle des managers. Bonjour Marion, Bon courage dans vos démarches Bonjour, Etude de gestion sources doc.