background preloader

GPEC

Facebook Twitter

Comment mettre en place la GPEC ? - Tout sur la GPEC. La GPEC consiste à déterminer, en fonction de la stratégie de l’entreprise et des évolutions du marché, les besoins en matière d’emplois et de compétences au cours des 3 prochaines années.

Comment mettre en place la GPEC ? - Tout sur la GPEC

C’est une démarche opérationnelle qui prend son sens dans son articulation avec la stratégie de l’entreprise : la GPEC ne peut résulter de l’initiative isolée d’une direction des ressources humaines. Elle s’inscrit dans un projet d’entreprise et implique donc tous ses acteurs : La direction, qui fixe l’orientation stratégique de l’entreprise. C’est sur cette stratégie que va se construire le dispositif GPECLes salariés, qui sont acteurs de leur développement professionnelLes managers de proximité, qui sont facteurs de mobilisation et d’adhésion auprès de leurs équipes.Les responsables ressources humaines, qui ont en charge la formation et le développement des compétences des salariésLes représentants du personnel, qui négocient l’accord sur la GPEC. Qu’est-ce que la GPEC ? - Tout sur la GPEC.

La GPEC (Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences) est une démarche de gestion des ressources humaines qui consiste à : prévoir l’évolution des métiers dans l’entreprise afin d’anticiper les changements d’organisation, développer les compétences des salariés pour améliorer leur employabilité.

Qu’est-ce que la GPEC ? - Tout sur la GPEC

Un encadrement par la loi Depuis 2005, les entreprises concernées par la loi de cohésion sociale, dite loi Borloo, ont une obligation de négocier avec les représentants du personnel tous les 3 ans un accord GPEC portant sur : II GPEC. Gestion prévisionnelle de l’emploi et des compétences (GPEC) GPEC : un projet d'entreprise pour construire l'avenir. Mécénat de compétences. SFR condamné à verser 1.292.650 € à ses ex-salariés poitevins - 10/03/2015. Comment Renault utilise la GPEC pour éviter le plan social. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Mathilde Damgé Si Renault a annoncé mardi 15 janvier 7 500 suppressions de postes sur la France, le constructeur a précisé que, sur ce total, 1 800 personnes pourraient être concernées par une prolongation et un renforcement des dispositifs GPEC (gestion prévisionnelle de l’emploi et des compétences).

Comment Renault utilise la GPEC pour éviter le plan social

Cet acronyme désigne à l'origine des plans qui "ont pour objectif de mieux anticiper les effets sur l’emploi des mutations économiques, technologiques, sociales et démographiques", d'après la définition du ministère de l'emploi. Concrètement, depuis la loi de cohésion sociale de 2005, cette négociation s’impose tous les trois ans aux entreprises et groupes d’au moins 300 salariés et porte sur les mesures d'accompagnement en matière de formation, de validation des acquis de l'expérience, de bilan de compétences ainsi que d'accompagnement de la mobilité des salariés.

Certes, il correspond à une période d'embauche importante dans les années 1950 et 1960. Publication de l'ANAP sur la GPEC. L'Agence Nationale d'Appui à la Performance des établissements de santé et médico-sociaux (ANAP) informe de la parution de la publication intitulée « La gestion prévisionnelle des emplois et des compétences sur le territoire secteur médico-social - Retour d'expériences ».

Publication de l'ANAP sur la GPEC

En téléchargement sur le site internet de l'ANAP, cette publication a pour objectif d'identifier les bonnes pratiques RH mises en œuvre par des structures médico-sociales, certaines ayant fait un lien avec des établissements sanitaires sur un même territoire.Ces démarches, principalement orientées gestion de compétences, sont détaillées et illustrées par des outils pragmatiques et simples à mettre en œuvre, utilisés et validés sur le terrain... La Maison de l'emploi croit en la gestion prévisionnelle - 25/11/2015. Répondre aux mutations économiques, les anticiper même, tels sont les buts de la gestion prévisionnelle des emplois et compétences.

La Maison de l'emploi croit en la gestion prévisionnelle - 25/11/2015

Un outil réel et utile. GPEC ! Derrière ce sigle de quatre lettres se cache la « Gestion prévisionnelle des emplois et des compétences », un travail que coordonne patiemment la Maison de l'emploi (MDE) du Chinonais. Comme l'explique le directeur de la MDE, « l'objectif est de répondre avec l'ensemble des partenaires aux questions suivantes : quels seront les métiers de demain ? Quelles sont les difficultés de recrutement ? Faire du concret Il y a aussi les entreprises sous-traitantes du nucléaire et le chantier du grand carénage qui vont offrir nombre d'emplois. « Il faut travailler dans ces différentes directions et savoir anticiper, alors que trop souvent, tout est fait dans l'urgence », constate Philippe Grard-Colombel. Maison de l'emploi, tél. 02.47.93.30.40. Recrutement. La Poste: nouvel accord social en vue. Le nouveau pacte social de La Poste, qui concerne quelque 240.000 postiers et dont une première version n'avait pu être validé en septembre, a été soumis à la signature des syndicats sous la forme de trois accords.

La Poste: nouvel accord social en vue

Le premier accord concerne la formation professionnelle, les parcours professionnels, la gestion prévisionnelle de l'emploi et des compétences (GPEC) et les conditions de travail; le deuxième, le complément de rémunération qui succède au "complément Poste" et le troisième l'évolution de la grille indiciaire des fonctionnaires.

Un premier accord baptisé "Un avenir pour chaque postier", n'avait pu être validé en septembre parce qu'il avait été signé par des syndicats (CFDT, CFTC et CGC UNSA) ne totalisant pas le seuil légal à 30%. Depuis les dernières élections professionnelles début décembre, ces trois syndicats ensemble dépassent la barre des 32%.